WORSHIP THE GROUND, LE COLLECTIF QUI RÉINVENTE LE STREET ART

Déployés à Londres et à Bristol, ils inscrivent sur les trottoirs des phrases choc envoyées par leurs abonnés. 

Worship the Ground (vénère le sol, en anglais) se décrit en un mot : participatif. Le collectif britannique se nourrit des questions, de l’indignation et de la colère de ses lecteurs rêveurs, drôles ou engagés pour repeindre les rues des villes britanniques de messages qui interpellent ses passants. Une façon de faire bouger les choses et le street art par la même occasion. Car, Damon, l’homme à l’origine de ce projet, entend bien créer une nouvelle forme de cet art en plus d’éveiller les consciences. Plus épuré, plus direct, plus populaire.

Crédit : Worship The Ground

« [Les artistes d’aujourd’hui] vont avoir tendance à créer des œuvres uniquement dans le but de remplir leur feed Instagram et avoir le plus de vues, mais sans véritablement porter un message », explique à Konbini celui qui a fait ses preuves dans le guerilla marketing – l’utilisation de l’espace urbain comme terrain de campagne improvisée. 

Crédit : Worship The Ground


Résultat : des graffitis ultra-simples qui forcent les riverains à ne retenir que le texte. Des dialogues entre dirigeants, des coups de gueule plus ou moins poussés, des déclarations d’amour… On vous laisse découvrir les pavés revisités, nous, on adore. 

Crédit : Worship The Ground

> Article de Pauline Machado

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOUVEAUX.LLES LEADERS N°48

CONNECT & FOLLOW