WEEK-END 1 SUR LA CROISETTE

Photos, Laetitia Lopez pour Paulette

Installées tranquillement au dernier étage du Palais Stéphanie, nous voici en pleine décontraction cannoise : la piscine, Gérard Jugnot, un coca à 10 euros et une Quinzaine des réalisateurs au top de sa programmation… Action !

Gérard Jugnot, pris en photo à la sauvette

Il est midi, le soleil brille, les stars roupillent… et nous, en binôme de choc missionné sur la Croisette, on commence à s’activer : au programme, The Artist le film événement de la compétition, avec Jean Dujardin en guest star. Gérard Jugnot, pris en photo à la sauvette, après une interview les yeux cernés et la voix cassée – la soirée de samedi a dû laisser quelques séquelles ! – et une armée de fans venus pour le week-end voir le show cannois… On vous raconte.

Dujardin, carton plein
Il était dur ce week-end de respirer une seconde parmi la foule qui se bousculait sur le boulevard de la Croisette, à l’affût d’un moindre Jude ou Brad. De notre côté, on a croisé PPDA très décontracté, des mannequins se baladant en robe de soirée à 14h, de fausses vampes – ne vous faites pas avoir, ce sont des fakes ! – mais Paulette quand même.

Après l’événement Maïwenn, présenté vendredi et samedi comme la success story du festival, c’est l’ouragan Dujardin. "Il est là !", "Je veux une photo", "un autographe", "Il est trop beau", rien n’arrêtait les groupies de notre Jean très bien accueilli par la critique à Cannes. Pari risqué, le film en noir & blanc, muet de surcroit, The Artist a cartonné auprès des différents publics. Il faudra attendre le 19 octobre les Paulette pour voir le film, en attendant voici la bande-annonce :



Attention talents
La belle rencontre de l’après-midi, c’est un tête à tête sur la plage de la Quinzaine avec les jeunes actrices du film En ville. 

Les actrices du film En ville : à gauche Lola Créton, à droite Adèle Haenel

Une adolescence de 16 ans, intelligente et rock’n’roll, tombe sous le charme d’un photographe parisien, et nous emporte dans un tourbillon du temps, entre rêveries et dures réalités. L’actrice d’à peine 17 ans qui porte ce rôle s’appelle Lola Créton. Accompagnée de sa meilleure amie dans le film, autre révélation du festival, Adèle Haenel, elles nous confient une "certaine fierté à ce que le film soit à Cannes".


Jolies actrices, complémentaires, l’une timide et sensible pour Lola, l’autre charismatique et pulpeuse pour Adèle, elles se sont prises au jeu des Paulette. La preuve en images.


Après cette belle journée entre terrasse, interviews et films, on revient demain pour The Tree of Life de Terrence Malick, d’autres clichés insolites et surtout, vous faire partager notre aventure cannoise !

 

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *