VOICI COMMENT SE REMETTRE D’UNE RUPTURE, SELON LA SCIENCE

Crédit : CBS Paramount International

Peu importe la façon dont vous réussirez à vous remettre d’un chagrin d’amour, il y a une chose sur laquelle on tombera tous d’accord : se faire larguer fait un mal de chien. Tellement, que même la science s’est penchée sur la sensation insupportable qu’est celle d’un coeur brisé. Et elle pourrait bien avoir trouvé la solution pour s’en sortir plus rapidement – et ce de façon assez méthodologique. 

Tout a commencé lorsque plusieurs professeurs de l’Université du Missouri-St. Louis ont voulu percer le mystère derrière cette douleur universelle. L’étude, publiée dans le Journal of Experimental Psychology, inclut ainsi 24 personnes entre 20 et 37 ans, qui admettent toutes être toujours amoureuses de leur ex. Les chercheurs établissent alors trois stratégies post-ruptures, dites de régulation amoureuse, qu’ils testent sur chaque sujet : réévaluation négative de la relation, réévaluation des sentiments amoureux, et enfin, distraction. 

“Puisqu’il est difficile de se remettre d’une rupture quand on continue d’éprouver des sentiments amoureux pour notre ancien partenaire, cela peut-être utile de tout faire pour les diminuer », expliquent les chercheurs. « La régulation amoureuse, c’est l’utilisation de stratégies cognitives ou comportementales dans le but de modifier l’intensité de ces sentiments ». 

Stratégie 1 : Se concentrer sur les défauts et sur tout ce qu’il y a de négatif à propos de son ex (de son incapacité chronique à vous écouter, à son amour incontrôlé pour les cols de polo remontés)
Stratégie 2 : Reconnaître les sentiments que l’on ressent encore aujourd’hui pour son ex, afin de passer au stade d’acceptation pour trouver ensuite la paix.
Stratégie 3 : Répondre à des questions aléatoires qui n’ont rien à voir avec notre précédente relation et ainsi essayer de ne plus y penser.

Lors de chaque étape, les chercheurs présentaient aux interrogés une photo de celui ou celle dont on ne doit plus prononcer le nom, pour évaluer leur réaction. A la fin de l’étude, ils étaient formels : la stratégie la plus efficace, même si difficile à court terme, reste la première, soit celle qui nous demande de se rappeler toutes ces choses qui n’étaient pas appréciables chez l’autre et qui, au final, nous faisaient peut-être davantage souffrir que la rupture en elle-même.  

Quoi que vous décidiez de faire, sachez que l’on est tous passés par là (certains plus d’une fois) et que souvent ce qui marche le plus, c’est de s’accorder beaucoup de temps…

Sur ces belles paroles, on vous souhaite surtout du courage ! Et rappelez-vous, comme disait Frank Ribéry (notre Yoda à nous) : la routourne va tourner. 

> Article de Pauline Machado
Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.