« VIRGIL ACCOMPAGNE L’ACQUÉREUR.SE À TRAVERS L’ENFER DU MARCHÉ IMMOBILIER » 

Devenir propriétaire, même lorsqu’on en a l’envie et les moyens, reste une étape très compliquée aujourd’hui… Surtout dans une ville comme Paris. C’est là que Virgil intervient. Interview.

Virgil est une entreprise qui veut faire face au recul de l’accès à la propriété et aider les jeunes actif.ves à devenir propriétaires. Parce qu’avoir un patrimoine immobilier, c’est un rêve inaccessible pour beaucoup. Fini les locations à vie ! Les fondateur.rices, ce sont Saskia Fiszel et Keyvan Nilforoushan, ancien.nes dirigeant.es de onefinestay, service de location de maisons d’exceptions – qui appartient depuis 2016 à Accor. Le principe est simple : Virgil investit en même temps que le ou la futur.e acheteur.se et devient « copropriétaire dormant ». Mais pour mieux comprendre, on a interrogé Saskia Fiszel, cocréatrice. À vos calepins !

Paris
Paris - © Thibault Penin

Pouvez-vous nous présenter l’offre que propose Virgil aux futurs acquéreur.ses ? 

Virgil a été conçu sur un constat simple : il existe un plafond de pierre bloquant l’accès à la propriété des jeunes. Et il ne devrait pas exister. 96% des jeunes qui sont locataires veulent devenir propriétaires, mais 82% d’entre eux sont bloqué.es par manque de financement. Même en s’endettant au maximum possible, il n’est aujourd’hui plus possible pour des jeunes gagnant bien leur vie de devenir propriétaires à Paris, sans faire des compromis intenables : acheter trop loin de son lieu de travail, trop petit, trop moche… Résultat : iels restent bloqué.es dans le piège locatif et continuent à brûler 40% de leurs revenus en loyer. Ils n’épargnent pas et ne se constituent pas de patrimoine.

Virgil leur ouvre le chemin de l’accès à la propriété en co-investissant jusqu’à 100 000 euros à leurs côtés. En échange de cet apport, Virgil détient une petite partie de l’appartement et devient copropriétaire dormant. Bien entendu, l’acquéreur.se est chez ellui et entièrement chez ellui. Chaque acquéreur.se bénéficie d’un accompagnement sur-mesure sur tout le parcours : de la première simulation du budget à la remise des clés, en passant par l’obtention du crédit.

 

Comment avez-vous eu cette idée ? 

Avant de construire Virgil, j’ai d’abord fait partie de la petite équipe qui a construit onefinestay. C’est là que j’ai rencontré Keyvan, à l’époque Deputy CEO de onefinestay et aujourd’hui co-fondateur de Virgil à mes côtés. Dans nos équipes, on avait des jeunes entre 25 et 35 ans aux profils similaires : issu.es de parcours universitaires prestigieux et avec des revenus confortables. C’est de là qu’est venu le constat clé : à salaire égal, celleux qui devenaient propriétaires étaient celleux dont les parents pouvaient abonder un apport significatif. Les autres restaient bloqués dans « le piège locatif », c’est-à-dire, « on gagne bien sa vie et on loue un bel appartement, mais comme on n’a pas de capital existant, à mensualité égale, on perd minimum 20% de surface »… Donc, on renonce et on continue à payer un loyer plutôt qu’à épargner en devenant propriétaire (où on se rend son loyer à soi-même). La méritocratie s’arrête au moment d’acheter son premier appartement.

Quel est le business plan de Virgil ? 

Celui de l’investissement en capital. Virgil co-investit jusqu’à 100 000 euros aux côtés des jeunes actif.ves qui deviennent propriétaires, dans la limite de 20% du prix du bien. Virgil devient co-propriétaire dormant aux côtés des acquéreur.ses et se rémunère en sortant du co-investissement à la revente ou au rachat des parts dans un délai de 10 ans.

 

Comment fonctionne concrètement cet accompagnement ? Jusqu’où va-t-il ? 

Dans la Divine Comédie de Dante, c’est le poète Virgile qui guide et protège Dante lors de sa traversée de l’enfer pour le mener au Paradis. Virgil, c’est celui qui accompagne l’acquéreur à travers l’enfer du marché immobilier. L’accompagnement de Virgil, c’est un parcours 11 étoiles sur tous les aspects d’une acquisition immobilière : le financement, les recherches et les démarches notariales. Pour Iris qui a acheté un appartement avec Virgil à Puteaux en septembre 2021, Yasmine a été « son ange gardien » tout du long.

Peut-on évoquer le bilan depuis la création de Virgil ? 

Virgil se lance fin 2019 et accompagne dans la foulée ses premiers acquéreur.ses. Vous pouvez par exemple lire le témoignage d’Anais & Andréa ou d’Abel et Sophie. 2021 a vu une demande énorme pour notre solution et nous avons fortement accéléré notre activité. Nous recevons des milliers de demandes (certain.es ont témoigné ici) et c’est pour cela que l’équipe va encore tripler en 2022 (en passant de 15 à 45). Cette équipe s’occupe tant des acquéreur.ses que de la croissance, la finance et de notre communauté autour de Spoune – le média de Virgil pour devenir money-smart, avec bientôt 30 000 abonnés – devenu un média de référence sur l’empowerment des jeunes actif.ves. Celleux qui nous rejoignent sont à la fois drivés par l’ambition et l’impact de Virgil

 

Quels sont les objectifs et ambitions de Virgil pour l’année 2022 ? 

100 transactions par mois d’ici la fin de l’année !

 

Pour en savoir plus, direction leur site Internet.

Un article de Célia Gauthier et Clémence Bouquerod

Vous pourriez aimer...