VILLA ROSE, LE REFUGE PARISIEN DES ÂMES CRÉATIVES

“On eût dit l’une des plus meilleures salles dans le plus beau des musées, sauf qu’il y avait une grande cheminée et que la pièce était chaude et confortable”  disait Hemingway dans “Paris est une fête”. La Villa Rose c’est un peu ça, un lieu unique et intimiste qui invite à la création et au partage. Expositions, ateliers, rencontres exceptionnelles et partage avec des artistes en tous genres. On sent l’inspiration venir tout à coup!

Façade blanche où grimpent jasmins, roses et agapanthes. Bow-window rappelant l’élégance et le raffinement des villégiatures à l’anglaise de la Côte d’Azur.  À l’intérieur, un mixe d’objets alliant références classiques et contemporaines ou pièces désignées spécialement pour l’endroit. Musée ou maison ? Un parfait mélange des deux.

Ce lieu unique situé entre le quartier Saint Georges et Europe est directement inspiré de la Nouvelle Athènes, un ensemble d’hôtels particuliers situés autrefois dans ce même quartier qui au 19ème siècle servaient de refuges créatifs à l’élite du romantisme parisien. On y croisait alors des grands noms comme George Sand, Alexandre Dumas, Chopin ou encore Monet. Rien que ça!


Inspiré(e)s par l’endroit, on pousse alors la porte pour se mettre dans la peau d’un barman, avec un atelier de mixologie dirigé par Nir Chouchana, un ancien chef barman de palace qui nous apprendra à créer des breuvages d’inspirations British, Pimm’s Champagne et compagnie. Puis on s’en remet au nez expert de Clémence Besse, artiste olfactive, pour créer son propre parfum sur mesure.

L’endroit propose également en ce moment une programmation culturelle inédite. Un rendez-vous autour des arts décoratifs avec Gilbert Kann, expert en la matière qui nous éclairera sur une sélection d’objets tirés de la collection « Paradiso Terrestre »  du designer italien Giacomo Balla présentée en avant-première. On fonce !

Villa Rose, 84 rue d’Amsterdam, 75009 Paris

Site
Instagram
Facebook

> Article d’Anastasia WOLFSTIRN

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.