UNE JOURNÉE DANS LA VILLE ROSE : NOS MEILLEURES ADRESSES À TOULOUSE

Flâner sur les bords de la Garonne, siroter un café frappé en terrasse près des quais de la Daurade ou encore profiter de l’air frais de la rue Alsace pour faire du shopping. Paulette a sélectionné pour vous ses meilleures adresses éco-responsables de la Ville rose.

Une journée dans la Ville rose ?
Crédit : Joanes Andueza on Unsplash

9 h 08, un café s’il vous plait

Le rendez-vous est donné rue de la Colombette, dans le quartier Saint-Aubin. Racine Café est un restaurant, salon de café à l’ambiance chaleureuse et conviviale. Tous les petits plats de la carte sont entièrement faits maison, avec des produits frais et locaux. Mais ce n’est pas tout… Chez Racine Café, le café est servi par un véritable barista pour qui l’or noir n’a plus aucun secret. En cuisine, chacun a également sa spécialité, assiettes salées ou pâtisseries. Le lieu idéal pour commencer cette journée d’été.

https://www.instagram.com/p/CBoQa4rDyEp/

10h24, des friperies, encore des friperies

Le premier nom qui viendrait à l’esprit de tous les Toulousain.e.s serait : Groucho Vintage. Cette friperie incontournable de la place de Bourse est d’influence années 60-70. Mais il est tout à fait possible d’y trouver des pièces mixtes, tendance et branchées. Seul détail : il va falloir chercher parce que cette boutique est absolument immense !

Impossible de ne pas mentionner Backstage Vintage Store dans notre liste. Cette friperie que l’on pourrait qualifier de ‘luxe abordable’. Derrière ses grandes portes bleues et vitrées se cachent du Prada, du Dior, du Hermès ou encore du Maje à moindre coût ! Cette petite pépite se trouve au 28 rue des Marchands.

Enfin, un passage par la mode hipster s’impose lorsque l’on parle de friperie. Jet-Rag Vintage, c’est la boutique où l’on trouve de gros sweats cool à mettre sur un cycliste, des vieux t-shirts de rock aux influences seventies à enfiler rentrés dans sa jupe en jean, ou encore des blazers lose. Le budget reste confortable et quelques fois, on y déniche de belles marques vintage comme Hollister ou Abercrombie.

Nos friperies préférées de la Ville rose ! Crédit : Allison Christine on Unsplash

13h12, on déjeune?

Je vais vous livrer mon adresse la plus originale de Toulouse… Sixta, ce restaurant aux offres alternatives particulières. Tout d’abord, c’est là où je vous amène manger. Il y a un espace restauration sur place ou à emporter du mardi au samedi, de 12 heures à 14h30. Ensuite, il y a le côté salon de thé éthique et ethnique tous les après-midis de 14h30 à 19 heures. Ma partie préférée pour la digestion … l’établissement propose six cocons de sieste uniques, installés avec harmonie dans deux espaces zen et chaleureux. Au milieu d’une décoration nature, orientée vers le végétal et les matières nobles, ce restaurant est un véritable havre de paix en milieu urbain. L’idéal pour déjeuner et rester au frais, aux heures où le soleil pèse sur les briques rouges.

https://www.instagram.com/p/Bxb1oCAIMKl/

16h37, on se détend

Et si on faisait un peu d’exercice ? En plein coeur du quartier branché de la Bourse, dans une bâtisse typique de la Ville rose, Peacock s’est installé, ce concept store aux multiples casquettes. Entre les voûtes se mêlent cuisine ouverte, petit coin de restauration avec une vingtaine de places assises et un espace concept store. Pour la suite de la visite, traversez la cour intérieure et découvrez un espace de quelques 80m2 entièrement dédié au yoga. Alors, un petit cours ?

19h00, et le repas de ce soir ?

Quelques courgettes, des patates douces ou des radis, pour ce soir, qu’est-ce qui vous tente ? Avant de rentrer, faisons un détour par la Ferme de Borde Bio. Située aux Izards, dans la première ceinture toulousaine, cette ferme biologique cultive les légumes vendus directement sur le 1,7 hectare disponible sur place. En se faufilant entre les champs, vous pourrez trouver un hangar abrité où sont vendus les produits cultivés. De la terre au panier, il n’y a donc aucun intermédiaire, et comme vous devez vous en douter, tout est bio ! Alors, salades composées ou gaspacho ?

Article de Aurélie Rodrigo

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.