UNE BULLE DE BIEN-ÊTRE

    Le massage…

Je ne suis pas masseuse, pourtant j’ai un passif de massage assez lourd derrière moi. Mon papa (oui tout part de là, j’étais une enfant exploitée) était prof de sport. Il avait d’ailleurs une maxime à propos de son footing matinal, où il nous entraînait avec mon frère : "qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il neige".

Autant vous dire qu’on n’y coupait pas !

L’avantage, c’est que mon papa n’a jamais eu besoin de trop forcer pour garder la forme. Les régimes ? Sûrement pas pour lui. L’inconvénient ? Les courbatures et muscles surexploités…
 
Très tôt donc, il me demandait de lui faire des massages du dos (je pense qu’à 5-6 ans, je lui en faisais déjà) et fille à papa que j’étais, je m’employais fièrement à cette tâche hautement importante. On apprend finalement assez vite à appuyer mais pas trop fort, à trouver les muscles qui sont tendus et à les chauffer un peu plus s’il le faut.

Au lycée, il m’arrivait souvent de faire des massages aux copains et aux copines et puis finalement, le massage, c’est ce qui m’a permis de mettre la touche finale à l’étape séduction du chéri !
 

Je ne me prétends pas kiné, loin de là : si quelqu’un a vraiment mal au dos, je n’y touche pas, je ne voudrais pas faire un geste qui, au lieu d’arranger les choses, pourrait les empirer. Par contre, quand il s’agit de détendre, je m’y emploie avec plaisir.

Autant vous dire que j’ai pu tester un grand nombre d’huiles de massage. Je me suis aussi acheté quelques petits livres de conseils, des choses à ne pas faire, d’autres à privilégier. En voici un petit résumé.
 

Pour faire un massage relaxant il faut réunir plusieurs conditions :
– Avoir du temps devant vous : on ne fait pas un massage si on est pressé ou fatigué, ni même par obligation car cela se ressent.
– Se créer un espace "intime" : le mieux hein, ça reste la chambre, les volets baissés. On dépose  alors quelques bougies pour avoir une lumière cosy (une bougie parfumée, c’est encore mieux) et si on est en hiver, on n’hésite pas à chauffer un peu la pièce (il ne faudrait pas que Georges frissonne pendant votre massage). Pour compléter tout ça, une musique relaxante que l’on peut trouver chez Nature & Découvertes mais j’aime aussi mettre du Katie Melua, Enya, Loreena McKennit…
– Une huile de massage : pour soulager des muscles endoloris après une séance de sport, rien ne vaut les huiles à base d’eucalyptus (vous en trouverez chez Yves Rocher par exemple). L’huile de massage à l’arnica de Weleda (pas glamour, certes) est aussi très efficace et agréable à utiliser. Si le massage est à but relaxant, choisissez une senteur qui vous plait, quelque chose de doux, qui ne soit pas entêtant. Là, vous devriez trouver votre bonheur chez Nature & Découvertes ou The Body Shop par exemple. Si vous cherchez quelque chose d’un peu plus original, songez aux barres de massage Lush, sous forme solide mais qui fondent sur la peau.

Quelques petits conseils pour la suite du programme :
– Réchauffez un peu votre huile entre vos mains. Ne la versez pas directement sur le dos de votre cobaye, l’huile est souvent froide et ça n’a rien d’agréable. De plus, la personne aura tendance à se contracter au contact du froid (et ce n’est pas le but recherché).
– Débutez et terminez votre massage par une cession "effleurement". Pendant 2 à 5 minutes, faites courir le bout de vos doigts sur le dos du massé en y mettant un peu de pression, cela doit se ressentir, mais à peine.
– Lors de votre massage, évitez la colonne vertébrale. Si vous hésitez quant au geste à faire, procurez-vous un petit livre qui vous l’expliquera, pour une dizaine d’euros on trouve des manuels très corrects pour des massages relaxants. Dans certaines enseignes comme celles citées précédemment, vous pouvez trouver de petits masseurs en bois. Avec ça, ça "roulera" tout seul !
– N’oubliez pas de masser les mains et les pieds, c’est extrêmement relaxant. Le massage des mains convient à tout le monde, cela dit pour les très chatouilleux (comme moi), évitez les pieds.
– Le besoin de pression varie selon chaque personne, n’oubliez pas de demander à la personne que vous massez quelles sont ses envies. Passez vos mains sur le dos de la personne en essayant de ressentir les muscles en dessous. Vous sentirez très vite si un muscle est plus tendu qu’un autre, s’il nécessite plus d’attention, un peu plus de temps ou de pression.

Voilà, vous êtes paré(e)s pour des massages de pro à domicile !

Retrouvez Jennifer sur son blog : www.bleuelectrique.fr
 

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *