UN SOUFFLE D’ÉTÉ AVEC GRANVILLE

Photos (c) Diane Sagnier

Granville, chez Paulette, c’est un peu notre révélation de l’année 2012. Gros coup de cœur, le quator s’apprête désormais à révolutionner 2013 avec la sortie en février prochain de leur premier album, Les voiles. 
Découvrez-les ou redécouvrez-les à travers l’interview de Clémence.

 
Paulette : Quand et comment est né Granville ?
Sofian : Le groupe est né il y a moins de 2 ans, début février 2011. À la base, c’était seulement un groupe guitare voix dans notre salon avec Arthur. On a contacté Melissa, qu’on avait découvert à travers son projet folk, et ça a donné Granville, un groupe de pop française.
 
Pourquoi avoir choisi de vous appeler Granville ?
Sofian : On avait pensé le projet au tout début comme un projet estival. On l’a crée en hiver, on voulait se remémorer nos souvenirs de vacances d’été. Et les souvenirs de plage un peu cool, c’était à Granville et du coup c’était logique d’appeler ce projet qui chantait un peu l’été Granville.
 
Le projet est né il y a donc moins de 2 ans, tout est allé assez vite au final ?
Sofian : On a commencé sans ambition. On a eu la chance de taper dans l’oreille d’un studio à Caen, le studio Pickup. On y a enregistré une maquette et grâce à cette maquette, on a pu faire écouter nos morceaux à pas mal de monde et trouver quelques dates de concerts. Ça nous a permis de nous faire une petite cagnotte pour enregistrer Le Slow, d’avancer encore un peu et de trouver un manager, une maison de disques.

 
On a beaucoup entendu parler de vous avec l’EP, est-ce que du coup vous avez la pression pour ce premier album ?
Nathan : Non, pas forcément. On a vraiment eu envie de faire un album de qualité. On a beaucoup travaillé dessus pour éviter de décevoir. Mais oui, on est conscient qu’il y a une attente.
Arthur : A partir du moment, où il y a une présentation au public, il y a forcément pression. On essaye de le prendre de manière positive.
 
Est-ce que l’on peut avoir un petit scoop, qu’est-ce que l’on va retrouver sur cet album ?
Sofian : Le slow sera notre premier single. Le clip a déjà été tourné. C’est Elsa Blayau et SoLab qui l’ont réalisé. On a même dû apprendre une chorégraphie. Et ça, c’est un scoop.
 
Justement parlons du précédent clip de cette chanson Le Slow qui reprenait des images du film d’Eric Rohmer, Pauline à la plage…
Sofian : On a sorti cette chanson en 2011 sur une plateforme gratuite. Et quelqu’un l’a téléchargée et a fait une petite vidéo sans nous consulter. Il a fait ce petit clip, on ne sait pas trop qui c’est, mais on lui a envoyé un petit mail pour le remercier. Et grâce à lui et à cette petite vidéo, on a eu un bel écho sur Internet. On a un peu halluciné depuis notre salon de voir qu’on avait de plus en plus de vues, que le clip était relayé par des blogs. C’est un heureux hasard.
 

 
On sent dans votre musique une influence très sixties. Est-ce que vous êtes nostalgiques de cette période que vous n’avez pas connue ?
Sofian : C’est une nostalgie fantasmée. Tous les groupes internationaux ont vécu sous cette influence. Les français faisaient des reprises des standards américains. On voulait faire de la musique que l’on aimait donc très anglo saxonne avec des sons américains mais en français comme à l’époque des yéyés. On voulait des textes avec du sens mais sans le côté lourd des années 90, ou en tout cas ce que l’on a connu nous de notre époque. C’est une pop ou un rock en français beaucoup trop marqué dans l’envie de prêcher la bonne parole. Ce qu’on aimait dans les sixities, c’était ce côté un peu plus détaché, un peu plus naïf.
Melissa : Oui, on est frustrée de ne pas avoir vécu à cette époque.
Arthur : Tout dans Granville est de l’ordre du fantasme. Fantasme d’une époque que l’on imagine comme ça, fantasme d’une région ensoleillée alors qu’on habite en Normandie et qu’il pleut. Tout est dans l’imaginaire.
 
Une dédicace aux Paulette ?
Sofian : Aujourd’hui, je porte un slip rouge du Slip français gagné sur le site de Paulette !

GRANVILLE :: LES VOILES
Sortie le 4 février
 
 
Concerts :
16/01 : Le Point Ephémère, Paris
25/01 : L’EMB Sannois à Sannois

26/01 : La Maroquinerie, Paris

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *