UN CLICHÉ ROYAL QUI FAIT DU BRUIT…

Si vous faites partie des aficionados de la famille royale, vous n’êtes sans doute pas passé à côté de la très attendue sortie de Kate Middleton de la maternité Lindo Wing. En effet, après Georges et Charlotte, la duchesse a donné naissance à son troisième enfant prénommé Louis, en ce début de semaine. Comme à son habitude, la grâce et le prestige étaient à leur paroxysme. Mais n’est-ce pas too much de jouer à la Wonder Woman en toute circonstance ? 

 
Maîtres mots : (sur)perfection, glamour et poudre aux yeux…
 
William et Kate, c’est le couple princier qui se revendique comme moderne, naturel et proche de ses partisans britanniques. Toutefois, à trop vouloir jouer à la famille parfaite, on s’emmêle parfois les pieds dans le pudding ! Les deux tourtereaux ont d’ailleurs récemment fait l’objet de moqueries. Qui a dit que la vie de château était un long fleuve tranquille ?… A l’origine de la polémique, une scène qui ressemblait davantage à un tournage de comédie romantique hollywoodienne qu’à un moment intimiste et réaliste. Des cheveux parfaitement coiffés et ondulés, un teint frais et léger, une jolie robe printanière ne laissant (pratiquement) rien transparaître quant à une éventuelle grossesse et, cerise sur le gâteau, une paire d’escarpins ! Il y a de quoi se demander où sont passés les neuf mois de grossesse et les heures de souffrance. Et que dire du petit Louis qui ressemble à un poupon. Alors bonne fée ou styliste cachée ?…

 

Expectation vs Reality ????????????????

Une publication partagée par ruthannieparnell (@ruthannieparnell) le 23 Avril 2018 à 1 :35 PDT

 
Des clichés qui vont faire rire jaune Queen Elizabeth
 
Les jeunes mamans « lambda » ont choisi le versant de l’humour pour dépeindre leur indignation face à cette famille (trop) irréprochable sur tous les fronts. Quel meilleur moyen donc que les réseaux sociaux pour faire éclater au grand jour ce qu’est réellement le style de la femme post-natale. Certes, la sexytude et la branchitude se sont peut être faits la malle, mais l’objectif est tout autre : afficher au monde la noirceur d’une société disparate fondée sur l’illusion du paraître et le façonnage de l’opinion publique ! A bas les photographies retouchées, le maquillage, les sourires et les vêtements ajustés au millimètre près pour feindre d’être parfait sans ajouts. 
On ne peut que féliciter ces selfies de femmes qui n’ont pas eu honte de se montrer avec les cheveux ébouriffés, des cernes jusqu’au smile ou les jambes gonflées. Ce sont elles nos Wonder Moms à nous ! Celles qui se revendiquent telles qu’elles sont, sans fioritures !


Crédit : Brogan O’Donnell

> Article de Marion Tabard

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOUVEAUX.LLES LEADERS N°48

CONNECT & FOLLOW