UN CENTRE MÉDICAL 100% DÉDIÉ À L’ENDOMÉTRIOSE VIENT D’OUVRIR À BORDEAUX

C’est une bonne nouvelle : en France, un nouveau centre médical dédié à l’endométriose vient d’ouvrir. Ça se passe à Bordeaux et ça s’appelle l’IFEM [ndlr, Institut Franco-Européen Multidisciplinaire d'Endométriose].

3 ans. Il aura fallu 3 ans de recherches aux professionnel·le·s pour créer ce lieu dédié à l’endométriose. À sa tête ? Le professeur Horace Roman, appuyé par la et le docteur·e Isabella Chanavaz-Lacheray et Benjamin Merlot. Ce centre, c’est le premier imaginé exclusivement pour cette maladie. Et il était grand temps ! Car à part le Centre de Saint-Joseph ou encore le Centre expert du CHU de Rouen – qui ne traitaient pas que cette maladie -, il n’existait pas grand choix…

Chez Paulette on en parle souvent, mais pour rappel, l’endométriose est une maladie qui touche une personne menstruée sur dix. Lorsqu’iels sont diagnostiqué·e·s ! Car en moyenne, c’est 6 ans d’errance médicale avant de poser un diagnostique… Bref, on dit merci à la clinique Tivoli-Ducot.

Mieux traiter la maladie

« Nous proposons une prise en charge globale et sur mesure des femmes atteintes de différentes formes d’endométriose dont les plus sévères », explique l’IFEM. Et ce, grâce à leurs six valeurs : personnalisation, empathie, réactivité, multidisciplinarité, expertise et hyperspécialisation. Ce qui permet à la fois de rassurer les personnes atteintes selon leur propre parcours et à toute heure, mais aussi de traiter la maladie avec de vrais solutions. « L’IFEM Endo a également une vocation de formation, par le biais d’enseignements post-universitaires, mais aussi par de la formation chirurgicale avancée avec notamment 56 chirurgiens étrangers qui sont venus se former dans notre clinique de septembre 2018 à Juin 2020 », ajoute le centre.

Un début prometteur

Depuis le début de leurs recherches en 2018, l’IFEM a déjà prouvé son efficacité. 6 800 consultations, 1 330 chirurgies, 53 articles scientifiques originaux, 7 méta-analyses… une chose est sûre : les chiffres sont prometteurs ! Et pour tous·tes les malades, ça fait un bien fou.

Bonus : si vous voulez en savoir plus sur l’endométriose, vous trouverez plein de documentations sur leur site !

Vous pourriez aimer...