UN BAR DE COMBATTANTES, VOTRE NOUVEAU QG PARISIEN

Crédit photo : Margaux Roy 

Combat ! Inscrit au scotch rose sur la façade, le nom est fort et c’est parce qu’il correspond parfaitement à la personnalité ainsi qu’au parcours des 3 gérantes de ce bar à cocktails. Primée par Le Fooding comme « Meilleur bar d’auteur », située au cœur de Belleville, l’adresse a tout pour plaire.

Avec sa décoration sobre et lumineuse, son long bar aux carreaux de faïence ocre et sa petite salle vintage, le lieu se prête à la découverte. Et comme on aime les découvertes, Paulette est allée à la rencontre de Margot, Elena et Elise, trois vraies combattantes.

Tout commence il y a 6 ans, à New York, où Elena et Margot vivent. La première y travaille sur son mémoire de fin d’études, la seconde y est dans le cadre de son travail de juriste dans la musique. C’est d’ailleurs ce qui lie d’abord les filles : l’amour de la musique. Deux ans plus tard, les deux amies se retrouvent à Paris. Margot, séduite par le milieu du cocktail lorsqu’elle était à New York, en profite pour faire ses armes au sein de l’Experimental Cocktail Club à Paris. « Assez rapidement, Elena et moi, on se posait vraiment des questions sur nos carrières professionnelles. C’est là qu’est venue l’idée d’ouvrir un commerce ensemble », nous confie Margot. C’est donc à ce moment précis qu’elle décide d’arrêter sa carrière de juriste et de se consacrer à 100 % à l’apprentissage du cocktail. Ce n’est que début 2015 que les deux amies se décident d’enclencher de vraies démarches pour monter leur entreprise. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce ne fut pas une chose facile.

Crédit photo : Virgile Guinard 

Comme Margot le précise, « le bar s’appelle Combat, et ce n’est pas par hasard ». Même si c’est le nom historique du quartier de Belleville, c’est pour d’autres raisons qu’il a fini par être évident pour les trois jeunes femmes : elles ont mené un véritable combat pour l’ouvrir, ce bar. « On était peut-être un peu naïves ou à l’inverse, peut-être un peu trop modernistes. Mais parce que nous étions des femmes entrepreneuses, nous avons eu de gros blocages en face de nous par moments. », confime Elena. On pensait que ce temps-là était révolu et pourtant ! « Ouvrir un bar à 30 ans quand tu es une femme, c’est comme monter un business à 20 ans quand tu es un homme. On te demande bien si ce n’est pas une lubie de deux ans et on te fait comprendre que ça va être trop dur pour toi. »

C’est finalement en juin 2017 que Margot et Elena ouvrent Combat avec Elise, ancienne collègue de Margot à l’Experimental Cocktail Club. Le succès est au rendez-vous depuis le début. Même si recevoir un prix Le Fooding reste une consécration au bout de 5 mois, le lieu cosy à la déco friendly accueille aussi bien les habitués du quartier, les amateurs comme les vrais connaisseurs.

 

Julep ????

Une publication partagée par Combat-Belleville (@combat.belleville) le 16 Nov. 2017 à 6h54 PST



Le Quatresse, Norrebro, Cœur de glass, cocktail permanent ou encore le cocktail du jour qui, comme son nom l’indique, change tous les jours. Chez Combat, les cocktails varient en fonction des saisons. Quant aux alcools, liqueurs et vinaigres, ils sont soigneusement choisis. Et ce n’est pas parce que ce sont des filles aux commandes que vous verrez une ribambelle de boissons roses défilées en salle. « L’image de combat transpire à travers tous les cocktails, ils ont tous quelque chose qui nous représente bien et qui revient très souvent, comme le vinaigre, les herbes aromatiques, les apéritifs français, les vineux, etc. »

Côté cuisine, les filles n’étant pas chefs, elles ont sélectionné des petits mets salés pour accompagner leurs cocktails. Au menu, de la terrine tout droit venue de chez Rodolphe Paquin, la star de la terrine, du gouda ou encore du pain de chez Thierry Breton. « L’idée est de développer l’offre salée afin de devenir une cave à manger ». La nouvelle carte, qui a été soigneusement pensée, sera mise en place début décembre. « On se fait des petits testings. On veut tout choisir ! C’est quand même ce qu’il y a de plus agréable dans le métier. » La nouvelle carte devrait donc réserver de belles surprises aux clients !

 
 

Cocktails et petites assiettes ????????#stilllife #mangerbouger

Une publication partagée par Combat-Belleville (@combat.belleville) le 26 Août 2017 à 3 h 41 PDT


Combat est donc un lieu agréable où l’on peut boire de bons cocktails et déguster de bonnes petites assiettes préparées par des filles pleines d’énergies aux parcours inspirants ! Une combinaison gagnante pour Paulette !

Combat-Belleville 
63/65 rue de Belleville, 75 020, Paris
Ouvert tous les jours sauf le mardi

> Article de Paule Thomas-Bayard 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOUVEAUX.LLES LEADERS N°48

CONNECT & FOLLOW