TOM FIRE, L’HOMME MACHINE

Photo, Sylvestre Segaud
 
L’annonce du 1er album de Camille Ballon, alias Tom Fire avait suscité envie et impatience. Attente justifiée. Dans les bacs depuis le 17 octobre, The Revenge est une bulle d’air frais aux sonorités légères et envoûtantes. À découvrir de toute urgence !

Paulette : Pourquoi avoir décidé de te lancer en solo ?
Tom Fire : Ça fait longtemps que je travaille pour d’autres artistes, j’ai réalisé et mixé beaucoup d’albums et tourné comme musicien. Là, j’avais quelques morceaux de prêts, j’avais envie d’aller plus loin, dans un projet bien précis. En mars, j’ai eu un peu de temps et d’argent, et cela m’a permis de me consacrer à ce projet d’album pendant 6 mois. C’est dur de se lancer dans une telle aventure, cela prend beaucoup de temps !
 
Tu es à l’origine arrangeur et ingénieur. Comment passe t-on de la technique à la pratique ?
Quand tu ne fais que de la technique, tu ne gères qu’une des facettes de la production. Quand tu passes justement artiste, il faut tout gérer.
 
Justement, c’est difficile de tout gérer ?
Ce n’est pas faire de la musique qui est le plus difficile, tout le côté business est difficile à gérer. C’est du boulot : gérer les graphistes, la pochette… J’ai beaucoup appris et c’est mortel ! Et puis cet album, c’est un vrai besoin, une envie très personnelle. C’est la musique que je voulais faire.
 
"J’AI ENREGISTRÉ UNE CHANSON AVEC MC SOLAAR À 3H DU MATIN !"
 
Cet opus mélange pop, reggae et électro. D’où puises-tu ton inspiration ?
J’ai fait un mélange de toutes les musiques que j’aime : le trip hop, le reggae, la pop, l’électro… J’ai eu envie de rassembler un petit peu par ci un petit peu par là et d’en faire ma propre musique. Et ce n’est pas forcément une musique à la mode, j’avais déjà envie de ce mélange il y a 5 ans.
 
 
Et tu as choisi de te rebaptiser Tom Fire…
J’ai créé un petit personnage et je trouvais que Tom Fire sonnait bien pour un nom de petit être qui avance libre et qui n’est pas lié aux contraintes de la vie actuelle. Tom Fire est plus libre que moi. J’avais besoin de mettre sur ce projet une identité nouvelle et fraîche.
 
Plusieurs personnes ont collaboré à cet album. Pourquoi et comment as-tu fait ce choix ?
Ce sont des personnes avec qui j’avais vraiment envie de travailler. MC Solaar, ça fait 3-4 ans que l’on travaille ensemble. J’avais envie de faire un titre avec lui, c’est quelqu’un que j’adore et il a une super plume. On a fait la chanson Marche ou rêve en une nuit. Il a débarqué à 23h au studio, il a écrit le texte devant moi et on l’a enregistré de 3 à 5h du matin. Chacun des artistes qui ont participé à cet album sont des personnes que j’admire. Je me suis fait plaisir en les invitant, c’est une démarche très personnelle. J’avais préparé les morceaux spécialement pour eux donc ça a collé de suite.
 
"LA SCÈNE C’EST TRÈS EXCITANT ET STRESSANT À LA FOIS"
 
Quand on est habitué aux coulisses, la scène est un exercice difficile ?
La scène, c’est super excitant mais c’est aussi stressant. C’est là où vraiment l’adrénaline monte. J’ai toujours un peu le trac mais c’est grâce à ça qu’il peut se passer des choses sur scène. Comme mon album est très tranquille, je l’ai fait pour qu’on l’écoute à la maison pour se relaxer et non pour faire la fête. Pour la scène, j’ai donc réajusté tous les titres pour qu’ils soient plus pêchus. Chaque fois c’est un peu un test face au public. La scène, c’est obligatoire, c’est la base de la musique, c’est le contact direct avec le public.
 
Que peut-on te souhaiter avec cet album ?
Que cet album m’ouvre de nouveaux horizons, de nouvelles rencontres et pourquoi pas envisager de
nouvelles collaborations. Et éventuellement faire un 2e album.
 
Une dédicace aux Paulette ?
Vive les Paulette !
 
 
TOM FIRE : THE REVENGE
Chapter Two Records / Wagram
 
Dans les bacs depuis le 17 octobre              
 
 
Concerts :
16/12 : Montpellier
10/02 : Castres
24/02 : Meylan
 

Paulette vous offre un coffret
Angus et Julia Stone

comprenant Down the way, le disque révélation,
The Memory Machine, l’album solo de Julia Stone 
et des contenus inédits, Smoking Gun, l’album
solo d’Angus Stone, le DVD du concert Live
au Trianon
en 2011 et 4 cartes postales exclusives
.

Pour gagner ce cadeau, répondez correctement à la question suivante :
"
Quel est le nom de leur premier album en duo?"

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOUVEAUX.LLES LEADERS N°48

CONNECT & FOLLOW