THÉÂTRE : AU SECOURS, JE L’AIME !

Lequel d’entre vous n’a jamais culpabilisé de ressentir pour une personne des sentiments incontrôlables, le poussant à agir de manière irraisonnée, réduit à un animal primaire prisonnier de ses passions ?

 
Si vous êtes dans cette situation, vous êtes probablement déjà amoureux, pris en pleine bourrasque du couple. Mais ne vous inquiétez pas, il existe de bons remèdes à cela, pour vous aider à prendre la situation avec légèreté.
 
« Au secours je l’aime » en fait partie ; en tournant en dérision les petits travers du quotidien d’un couple, cette pièce injecte un peu de fraîcheur et de second degré au côté parfois dramatique de la vie à deux.
 
Après « Petits mensonges entre amis », c’est le portrait d’un couple ordinaire que nous dresse aujourd’hui Fabrice Tosoni l’auteur de la pièce. En suivant les différentes étapes de la vie de Julie et Sam, leurs bonheurs et  leurs déboires, c’est aussi notre vie que l’auteur nous invite à regarder avec complicité et tendresse.  De l’annonce de la grossesse, à l’arrivée d’un nouvel enfant dans un ménage, en passant l’adolescence….c’est à coup de flashbacks et d’ellipses que le metteur en scène nous permet de voyager à travers le cycle tumultueux de la vie d’une famille.

 
Un scénario rythmé, des dialogues vifs,  le tout servi par une interprétation réaliste et décapante grâce à des comédiens comme Carine Ribert, majestueuse dans son rôle de femme enceinte hystérique, devenue mi femme-mi monstre, prête à bondir sur son mari pour une barre de chocolat. Mention spéciale également à Manon Rony, hilarante dans son rôle de caméléon, campant à la fois l’adolescente rebelle à mèche (que les nombreux parents présents dans la salle ont du reconnaître), la lycéenne baba cool qui a fumé trop de joints, ou encore la femme de ménage coquine  et ex-prostituée, venue des pays de l’Est.
 
Cette pièce nous fait un clin d’œil et nous rappelle que même si la vie n’est pas toujours un long fleuve tranquille, elle nous offre un torrent de situations cocasses. Une pièce familiale, légère, à consommer sans modération après une dure journée de labeur, vous en ressortirez le cœur léger et le sourire aux lèvres. Testé et approuvé !
 
>Au secours je l’aime
de Fabrice Tosoni
Avec Carine Ribert, Manon Rony et Mathieu Stortoz
Du mardi au samedi à 21h30 à la Comédie de Paris
Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOUVEAUX.LLES LEADERS N°48

CONNECT & FOLLOW