THE SQUARE : CRITIQUE ACERBE DE LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Christian (campé par Claes Bang), un quadra séduisant père de deux petites filles, est le conservateur et le responsable de la communication d’un musée d’art contemporain à Stockholm. Son but ? Promouvoir les oeuvres du musée dont la dernière en date : The Square. Un carré lumineux dessiné sur un sol pavé à l’intérieur duquel, quand on y pénètre, on se doit d’être bon et de faire confiance aux autres. 

Mais parce que l’art figuratif, ça ne fait pas forcément couler d’encre, les créatifs d’une agence de com lui proposent de plutôt « créer le buzz » afin de promouvoir The Square. Au même moment, la vie privée de Christian bascule lors qu’il se fait voler son portable et son portefeuille par un pickpocket. Commence alors toute une réflexion sur la société de consommation, notre égoïsme et notre peur de l’inconnu… 

Pendant 2h30, le personnage principal se transforme en anti-héros. Egoïsme, colère, avarice, lâcheté… Petit à petit, aussi bien grâce à son travail qu’à sa vie privée, on découvre les différentes tares des êtres humains. Et si nous sommes gênés par certaines de ses réactions (aurait-on vraiment fait mieux ? Sommes nous sûrs d’être meilleurs que lui ?), certaines scènes dérangeantes (et donc géniales), viennent compléter le tableau et pousser encore plus loin la réflexion. Notre préférée : celle où un artiste (Dominic West) se transforme en singe afin de divertir les riches mécènes du musée. Outil de communication, caméra cachée, happening, dérapage, véritable oeuvre d’art ? On ne sait pas, on ne sait plus. 

Et c’est là tout le talent du réalisateur, Ruben Ostlund, qui transmet là son message : « La vie, c’est la jungle« . Faut-il forcément être poussé dans ses retranchements et avoir peur pour se sentir vivants ? Faut-il forcément avoir de l’argent pour être heureux et réussir ? Pauvres et riches, sphère publique et espace privé, présenté lors de ce 70ème Festival de Cannes, The Square est une critique acerbe de notre société à voir à plusieurs pour mieux prolonger l’expérience autour d’un grand débat !  

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.