THE LIGHTNIN 3, TRIO POP ET GLAMOUR

Photos, Ami Barwell

Elles ont mis entre parenthèses leurs carrières persos pour former ce trio. R (Rosemary), N (Ndidi Onukwulu) et B (Brisa Roché) unissent leurs voix autour d’un répertoire soul et glam’. Rencontre lors de leur premier concert parisien au Café de la Danse.

Paulette : Comment vous êtes vous connues toutes les trois ?
Brisa : Notre producteur travaillait sur la musique des films des années 40 et 50, et c’est comme ça qu’il a eu l’idée de fonder un projet dans ce genre. Il nous a donc présentées les unes aux autres.
 
Vous ne vous connaissiez pas avant ?
Brisa : De vue, de nom, mais pas plus que ça !
 
Que pensiez-vous les unes des autres avant de vous rencontrer ?
Rosemary : Bah on se détestait, forcément ! C’est d’ailleurs pour ça qu’on a accepté de travailler ensemble !
Brisa : Pour moi, Rosemary et Ndidi, c’était deux univers très forts et très différents, je me demandais d’ailleurs comment ça allait fonctionner ensemble. Chacune est très ancrée dans son univers, mais c’est justement ce qui rend la confrontation intéressante…
Rosemary : Moi j’ai été marquée par le morceau Jim de Brisa. Parce que c’est le nom de mon père, et celui de beaucoup d’hommes dans ma famille, donc j’avais fait écouter le morceau à ma mère aux Etats-Unis. La chanson parle de ça d’ailleurs, de ces hommes qui transmettent le même nom de génération en génération.
Ndidi : Je ne connaissais pas bien Brisa et Rosemary avant Lightnin 3. Mais je me souviens avoir entendu leurs morceaux vite fait et déjà à l’époque, je m’étais dit que ces filles avaient de la voix !

 

Pouvez-vous nous donner un aperçu de ce que ça donne, vous trois, sur scène ?
Rosemary : Il faut imaginer la plus belle fête d’anniversaire que vous puissiez avoir, avec tous vos amis, on danse, on boit… la fête quoi !
Ndidi : Yeah we’re like a party !
 
Comment avez-vous mis en place le répertoire ?
Brisa : C’était dur, on a voté, longuement. C’est compliqué quand tu veux reprendre des titres qui ont été trop bien faits, il y a plein de contraintes. Tout est réarrangé d’une façon à avoir une belle unité ; les morceaux des années 60 et les modernes sont traités de la même façon, ça donne une ambiance qui lie tous les morceaux, même s’ils sont très différents entre eux.
 
Qu’en est-il de vos projets personnels à chacune ?
Rosemary : Tous les projets personnels sont mis entre parenthèses jusqu’à la fin de l’été 2013. Ceci dit, moi, j’ai une tournée à l’étranger de décembre à mars !
Ndidi : Je sors un album, et après ce n’est que Lightnin 3 !
Brisa : Moi je vais finir la production d’un album en fin d’année, donc en attendant je me concentre sur nous.

 

C’est rigolo de faire un projet 100\% féminin !
Rosemary : Il y a quand même six mecs avec nous sur scène, mais c’est secondaire ! Je crois qu’on a toutes l’habitude de tourner avec des groupes de garçons, et pour une fois, c’est bien de pouvoir travailler en harmonie, de ne pas être tout le temps le centre de l’attention non plus… C’est vraiment intéressant, et puis il y a un truc fusionnel qui fonctionne bien !
 
Pour terminer, une dédicace à nos lectrices, un petit message ?
Rosemary : La seule garantie que l’on ait c’est que l’on va mourir, donc ne vous prenez pas la tête avec les détails futiles !
Brisa : Ne copiez pas, restez vous-mêmes ! Et puis Paulette, c’est un magazine écrit par ses lectrices, je trouve ça assez gonflé !
 
 
MORNING, MOON &LIGHT
Idol / Pias
Disponible depuis le 29 octobre                 

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *