THE FORK A ENQUÊTÉ SUR LA PLACE DES FEMMES DANS LA GASTRONOMIE D’AUJOURD’HUI

Le géant de la réservation de restaurants en ligne a enquêté avec ses professionnel·le·s sur la place des femmes dans la gastronomie en 2021.

Nous sommes le 8 mars, Journée Internationale des Droits des Femmes. À cette occasion, The Fork [ndlr, le « leader de la réservation de restaurants en ligne »] a enquêté auprès de sa communauté de professionnel·le·s. Le but ? Obtenir leurs impressions concernant la place des femmes dans la gastronomie d’aujourd’hui. Pour cela, iels ont réalisé un sondage et se sont entretenu·e·s avec Hélène Darroze, figure emblématique de la gastronomie. Et ces chiffres encourageants ne pouvaient pas mieux tomber !

Image d'illustration d'une femme cheffe - © Alyson Mcphee
Image d'illustration d'une femme cheffe - © Alyson Mcphee

Les chiffres

Selon The Fork, « on constate aujourd’hui une véritable montée en puissance des femmes dans le secteur ». En pratique, on compte aujourd’hui 39 femmes étoilées dans le Michelin en France. Elles étaient seulement 33 en 2020, et 27 en 2019. Déjà mieux, soit, mais toujours dérisoire. Surtout lorsqu’on sait qu’en tout, 638 restaurants ont été étoilés. Hélène Darroze, elle aussi, se félicite de cette légère amélioration : « la place des femmes est de plus en plus prépondérante en cuisine, j’en veux pour preuve le Guide Michelin UK qui a récompensé 2 femmes, Clare Smyth et moi-même, avec l’obtention des 3 étoiles ». Mais comme pour nous, son enthousiasme reste contenu : « bien évidemment, il y a encore beaucoup de chemin à parcourir car seulement 7 femmes ont obtenu cette distinction dans le monde ».  

La véritable bonne nouvelle, elle, se trouve dans les effectifs des restaurants. En 2021, « dans la majorité des brigades, les femmes représentent entre 31 et 50% des effectifs. Par ailleurs, 51,3% de ces femmes déclarent avoir connu une évolution professionnelle positive ces 5 dernières années ». Et ça, c’est une nette amélioration – et c’est surtout encourageant pour la suite.

© Instagram The Fork
© Instagram The Fork

Les raisons de ces améliorations

Aucun doute, ces chiffres mériteraient encore de gonfler. Mais, qu’est-ce qui a permis cette nette amélioration ? Déjà, la prise de conscience de la situation par certain·e·s chef·fe·s. Et la prise de conscience de la différence des deux cuisines. « Chaque cuisinier a son propre ADN. [La cuisine au féminin est], je pense, une cuisine moins technique où l’émotion est plus vive. Ma cuisine est très personnelle, instinctive, elle va chercher au fond de ma sensibilité », explique Hélène Darroze.

 

L’augmentation de la médiatisation des femmes cheffes aurait également eu un rôle important. Selon 64,5% des sondé·e·s, les programmes grand public, la sortie de livres et de biographies auraient eu un réel impact. Aujourd’hui, on peut parler de « véritable phénomène de société et surtout un engouement des Français pour la gastronomie permettant de mettre en avant les chef·fe·s et leur savoir-faire ».

Le futur des femmes dans la gastronomie

Hélène Darroze - © The Fork
Hélène Darroze - © The Fork

Le but, c’est également d’encourager plus de jeunes filles à se lancer dans cette voie ! Et ça, c’est le rôle de notre figure emblématique : « c’est un métier qui demande un énorme investissement personnel : le nombre d’heures, le travail en coupure et le soir. Heureusement, la passion est là qui nous porte, mais cela passera aussi par un changement des mentalités. Les femmes doivent être sûres de leur potentiel, croire en leurs rêves et ne surtout pas se culpabiliser », rappelle la cheffe Darroze.

Envie de découvrir ce secteur ? The Fork X Mentor Show propose, à l’occasion de cette journée, un jeu concours. Le concept ? En participant, vous aurez peut-être la chance de gagner une masterclass d’Hélène Darroze. Pour participer, rendez-vous sur Instagram ou Facebook.

Et pour soutenir les femmes déjà existantes, The Fork nous partage sa liste de cheffes talentueuses à suivre : Hélène Darroze, Anne-Sophie Pic, Kwen LiewJoe Ascione, Jessica Prealpato, Mi-Ra Kim, Ghislaine Arabian, Chiho Kanzaki, Kelly Rangama, Charlotte Thiercelin, Amandine Carreau, ou encore Beatriz Gonzales.

Article de Clémence Bouquerod

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *