TENDANCE : LE RÉGIME VIN, FROMAGE ET CHOCOLAT

On croit bien souvent, et à tort, que maigrir rime avec bannir. Bannir les aliments qui nous font plaisir, bannir tout ce qui n’est pas vert et sans goût, et surtout bannir l’alcool, le fromage et les petites douceur, de notre alimentation quotidienne. Chez Paulette, on a toujours lutter contre ça. Et ça tombe bien car un éminent professeur de Londres prend la parole et va dans notre sens. Explications.

Tim Spector est professeur au King’s College de Londres. Dans son livre intitulé “The Diet Myth : The Real Science Behind What We Eat” (en français : Le mythe du régime : la véritable science derrière ce qu’on mange), il explique pourquoi un régime efficace est un régime basé sur une alimentation variée.

D’après lui, le fait de grossir ou de maigrir n’est pas lié aux calories mais aux bactéries présentes dans nos intestins. Or une alimentation très variée favoriserait cette diversité de bactéries, bénéfique pour notre santé. On ne le sait pas, mais l’estomac du corps humain loge, en moyenne, près de 2 kg de bactéries. Toutes ne sont pas bénéfiques : certaines sont responsables de la digestion, d’autres de la faim et d’autres encore de l’accumulation de graisses. En mangeant des aliments sains, on pourrait donc accroître le nombre de bactéries saines et ainsi rester mince et en bonne santé. Or ce que Tim Spector définit comme les aliments malsains ne concernent pas le fromage, le vin ou le chocolat, mais bel et bien la junk food, qui tue les bonnes bactéries.

Pour prouver ce phénomène, il avait demandé à son fils de manger uniquement chez McDonald’s pendant 10 jours. Les résultats sont sans appel : les bonnes bactéries présentes dans son intestin ont été décimées.

Non seulement le formage et le vin ne sont pas à bannir de notre alimentation si on souhaite perdre un peu de poids, mais ils ont tout bon étant donné qu’ils préviendraient en plus certaines maladies. Le professeur Tim Spector a ainsi affirmé que les gens qui mangent du fromage régulièrement ont moins de maladies cardiaques que ceux qui n’en mangent pas. Le fromage non pasteurisé serait même idéal pour la création de bonnes bactéries, tout comme les aliments probiotiques tels que les yaourts, que le professeur conseille de consommer quotidiennement. Quant à l’huile, les noix ou encore les graines, ils aident à la prolifération des bactéries en agissant comme un fertilisant.

Ainsi, plutôt que de se priver de manger ces aliments, nous devrions prendre le temps de les déguster. “Evitez les aliments transformés, diversifiez votre alimentation au maximum, appréciez le chocolat, le fromage et le vin rouge”, si c’est le médecin qui le dit, alors…

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOUVEAUX.LLES LEADERS N°48

CONNECT & FOLLOW