Cette semaine, les magasins C&A intégraient la plateforme en ligne Zalando. Près de 80 produits sont désormais disponibles à l’achat, en plus de leur propre site internet.

Source - Instagram © C&A
Source - Instagram © C&A

La direction générale des magasins C&A se réinvente et innove afin de répondre au mieux à la demande des client·e·s. Et cette demande, c’est celle de la flexibilité et de l’accessibilité. Ainsi, la marque propose une solution adaptée en s’associant à Zalando.

Le programme Connected Retail

Après ses magasins en Allemagne, Autriche et Hollande, la France déploie à son tour ce partenariat. Le tout s’inscrit dans un programme ayant pour objectif de développer ses canaux de distribution. Ainsi, la marque s’adapte au marché en constante demande. Le secteur de la vente est très touché par les commandes en ligne, notamment avec la crise sanitaire actuelle. Afin de ne pas perdre le contact avec les client·e·s, malgré la fermeture des boutiques, C&A ajoute un canal de distribution afin de rester en phase avec ses valeurs d’entreprise moderne.

Comment ça fonctionne finalement ?

Le processus est très simple. La commande C&A peut se faire via le site web de Zalando. Une fois payée, la plateforme en ligne envoie la demande de commande aux magasins du boulevard Haussman qui traitent le colis dans les plus brefs délais. Dans le cas où la boutique initiale est en rupture, le magasin de Rivoli prend le relais. Enfin, Colissimo se charge d’envoyer les colis au domicile des client·e·s. Quelques clics, et c’est à vous ! De plus, ce partenariat permet également à la marque de s’investir d’autant plus dans sa démarche écoresponsable et éthique. En ligne, (re)découvrez la gamme C&A Cradle-to-Cradle CertifiedTM, fabriquée à partir de matériaux durables, sans produits toxiques.

Longue vie à ce nouveau partenariat ! 

Un article de Margot Hinry

Pour conclure une année 2020 qui restera dans les annales comme l’année de la « résilience » — Am I right? (Ai-je tort, ndlr), Nike et Zalando partent à la rencontre d’une femme bien dans ses baskets, une femme inspirante, indépendante, créative, battante et impossible à mettre dans une case tant son style et sa personnalité débordent de tous les carcans. Son animal totem ne serait-il pas le caméléon ? 

B comme Badass, B comme Bald, B comme Beauty, ou @bcommebea sur Instagram, Beatrice Rose porte son blaze comme un étendard et son crâne rasé, parfaitement chauve, avec fierté. Son style qu’elle orchestre selon son humeur est à l’image de son parcours jalonné d’émotions fortes, d’intuitions, d’introspections, de triomphes et de bienveillance. Zalando, le géant du e-commerce européen et Nike, la marque de sneakers qu’on ne présente plus, ne s’y trompent pas : Béatrice Rose est une personnalité à suivre et à soutenir car elle parle à toutes les femmes. « Il n’y a pas d’erreurs, il n’y a que des leçons à tirer », lance-t-elle avec aplomb. Une nana rayonnante quoi, dont le coup-de-coeur pour la Nike Blazer ’77 SE fut une évidence tant cette paire est versatile, indémodable et iconique. What else? Paulette a eu la chance de rencontrer la créatrice du mouvement @goodgirlsgonebald, une plateforme grâce à laquelle notre « bald beauty » badass préférée (beauté chauve et badass », ndlr) a su faire de sa singularité non seulement une force, mais aussi une source d’inspiration pour des milliers de femmes. 

Entretien

« Un soir, j’ai rasé mes cheveux après une coloration foirée et une santé mentale au fond du gouffre. Je l’ai fait sans réfléchir, loin de me douter que cet acte allait me libérer d’une charge mentale énorme. »

Béatrice Rose

PK pour Paulette : Pourquoi avoir créé le compte @goodgirlsgonebald ?

Béatrice Rose : Pour être honnête, je pense n’avoir jamais vraiment aimé mes cheveux, ou alors ce fut un amour toxique ! A l’école, mes camarades avaient quasiment toutes les cheveux lisses, qui volent au vent comme dans les pubs, et qui, d’apparence, semblaient faciles à coiffer. Je les enviais. J’enviais cette possibilité de ne pas avoir à passer une journée entière à se coiffer. J’enviais ce privilège de ne pas être considérée(s) comme étrange(s). Ma culture à moi était méconnue des autres. J’aurais préféré me fondre dans la masse, paraître plutôt que d’être. En somme, j’étouffais mon identité : je ne voulais surtout pas parler avec un accent, sortir de chez moi avec les cheveux trop crépus, ou avec des poils sur les jambes et sous les bras. Je ne voulais tout simplement pas attirer l’attention sur moi. En grandissant et à mesure que mon identité s’égarait, mon masque devenait de plus en plus lourd à porter. Mon orientation sexuelle, ma couleur de peau, mes origines, mon genre, tout ça. C’est comme si j’essayais de faire rentrer des carrés dans des ronds ! Puis, un soir d’octobre 2017, j’ai rasé mes cheveux après une coloration foirée et une santé mentale au fond du gouffre. Je l’ai fait sans réfléchir, loin de me douter que cet acte allait me libérer d’une charge mentale énorme. 

« Good Girls Gone Bald célèbre la beauté des femmes et des personnes au crâne chauve par choix ou non, parce que chaque personne est unique et mérite d’être célébrée ! »

Béatrice Rose

Je n’ai pas adopté la coupe rasée très court facilement. Il m’a fallu apprendre à apprivoiser mon image dans le miroir et adapter mon style à celle que je suis vraiment. C’est un voile qui s’est levé et une nouvelle image de moi-même qui est apparue, comme un phœnix qui renaît de ses cendres. Cette aventure m’a ouvert les yeux sur qui je suis et la façon dont je me traitais depuis tout ce temps. Je n’ai jamais autant aimé mes cheveux maintenant que je n’en ai plus. Car je sais qu’aujourd’hui je vais pouvoir honorer cet héritage. C’est pourquoi j’ai créé le média Good Girls Gone Bald, une page qui célèbre la beauté des femmes et des personnes au crâne chauve par choix ou non. Pour moi, c’est une communauté qui n’a pas peur des barrières imposées par la société, une famille dans laquelle on partage son histoire à travers des témoignages, parce que chaque personne est unique et mérite d’être célébrée ! Alors dis moi, quelle est ton histoire ? Spoiler alert : nous préparons un court métrage intitulé « Renaissance », basé sur mon témoignage. Stay tuned!

« Désormais, je n’ai plus peur d’oser différents styles vestimentaires et capillaires : mon corps, mon look, mes idées sont devenus des espaces de liberté et d’amusement. »

Béatrice Rose

PK : Quel a été ton parcours personnel vers la célébration de ta beauté « bald » (chauve, ndlr) ?

B : Les cheveux occupent une place énorme dans notre vie : leur entretien, leur longueur en disent long sur nous. Ce n’est pas pour rien que les archéologues se basent sur les cheveux pour identifier certaines civilisations ! Dans mon cas, ils représentaient, inconsciemment, une bombe à retardement. En rasant mes cheveux, j’ai dû déconstruire tout ce que je pensais connaître de moi. Ma mère me disait souvent, « Si tu mens aux autres, tu te mens à toi-même ». Par conséquent, j’ai dû réellement me regarder dans le miroir pour faire faire face à qui je suis et accepter sans honte ni crainte ma personnalité. Le soutien et la bienveillance de mon entourage m’ont beaucoup aidé dans mon introspection. Je dois reconnaitre qu’avoir des personnes chics et saines de corps et d’esprit à mes côtés a fait toute la différence. Désormais, je n’ai plus peur d’oser différents styles vestimentaires et capillaires : mon corps, mon look, mes idées sont des espaces de liberté et d’amusement.

PK : Pourquoi est-ce important pour toi d’être soutenue par Nike et Zalando ?

B : Déjà, c’est un honneur et une bénédiction d’avoir ce soutien énorme. C’est aussi, je l’avoue, une petite revanche pour moi. Ça me prouve que se battre avec amour, bienveillance et passion finit par payer ! Je suis vraiment humblement touchée d’être en mesure de faire entendre ma voix ainsi que celle de mes Good Girls Gone Bald via des marques aux valeurs qui nous ressemblent. J’aimerais que mon expérience inspire d’autres femmes à se battre et à croire en elles. J’ai commencé modestement, enchaînant 3 à 4 shoots par jour sans rémunération. Et aujourd’hui, j’ai la chance d’être soutenue par Nike, Zalando et Paulette ! Comme dit ma grand-mère, « certains prennent l’ascenseur et d’autres les escaliers ». Alors continuons à monter les marches, à donner de l’amour, à soutenir notre entourage et à shiner, baby ! 

PK : Comment définirais-tu ton style personnel ?

B : Tu vois les caméléons ? Bah, c’est moi ! Je m’adapte à mes moods et à mes envies. Je suis très versatile : j’aime autant porter mes fringues que celles de mon mec. Je ne m’impose pas de limite, si j’aime je prends. En ce moment, je suis dans l’arc (référence manga) de ma vie, où je suis très tomboy ! 

PK : Quel est le look qui te caractérise le plus ?

B : Un look à la Tyler The Creator que j’aime mélanger à celui de Solange Knowles (pour petits budgets) dans mes jours girly. 

PK : Beatrice Rose a pleinement confiance en elle et se sent libre d’être elle-même quand..?

B : Autant toute seule qu’avec ma clique, mes copains, ma famille. Y’a rien de plus beau et de plus puissant que d’être avec des gens que t’aimes. Ce sont les personnes avec lesquelles je me sens le mieux ! 

« J’aimerais que l’on actualise l’image de la femme, que l’on s’intéresse davantage à la réalité. Le culte de la perfection est obsolète ! »

Béatrice Rose

PK : En tant que personne engagée, quelles sont les évolutions que tu souhaiterais voir apparaître dans notre société ?

B : Je ne pense pas être engagée, mais intéressée par le monde qui m’entoure et qui impacte mon quotidien ainsi que celui de milliards de personnes. Par conséquent, j’aimerais que la place de ma communauté noire soit enfin acceptée, que notre peau ne soit plus un fardeau aux yeux d’autrui, mais le fruit d’un magnifique héritage. J’aimerais aussi voir les mentalités se décomplexer sur la sexualité et l’amour en lui-même. Comme dit mon meilleur ami Adel, « Il n’y a pas de limites pour aimer quelqu’un », qu’importe ton orientation sexuelle ou ton genre, ce n’est pas un crime de vouloir autre chose que ce que la société nous présente comme cases et comme carcans. Enfin, j’aimerais que l’on actualise l’image de la femme, qu’on arrête de véhiculer des stéréotypes et que l’on s’intéresse davantage à la réalité : le culte de la perfection est obsolète. La top model Iman a dit, « I’ll be truly happy when we’re not counting the number of the ethnically diverse models on a fashion runway or campaign. When having a representation of the entire human race is the norm and not an exception » (« Je serai véritablement comblée lorsque ce ne sera plus nécessaire de compter le nombre de mannequins racisé.e.s sur les podiums de mode ou dans les campagnes de pub. Quand représenter la diversité du monde sera la norme et non l’exception », ndlr). C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles je bosse en tant que mannequin (indépendant). Je casse les codes de l’image d’un mannequin : je suis trop petite, pas assez claire, « mal fagoté ». Mais pourtant, je suis là aujourd’hui, je persévère et ne compte pas m’arrêter de ci-tôt. 

« Comme je me le répète souvent : il n’y a pas d’erreurs, il n’y a que des leçons à tirer »

beatrice rose

PK : Quel(s) conseil(s) donnerais-tu à nos lectrices encore timides à l’idée de s’affirmer par leur look et leur beauté « bald » (chauve, ndlr) ?

B : Comme le dit si bien la marque Nike, « Just do it » ! Pas besoin de longs discours déjà entendus mille fois. Sens-toi libre de faire ce dont tu as envie dans la vie… LIKE FOR REAL (Pour de vrai, ndlr) ! Et comme je me le répète souvent, « never a mistake always a lesson » (« Il n’y a pas d’erreurs, il n’y a que des leçons à tirer », ndlr).  

PK : Merci beaucoup Béatrice !

La Nike Blazer ’77 SE, l’indéboulonnable sneaker qui traverse les générations, de la culture basket au skate en passant par la street, est à retrouver sur Zalando.fr.

Article de PK Douglas

C’est au tour de Zalando. Alors que l’industrie de la mode mute doucement vers un fonctionnement plus durable et responsable, le géant européen rejoint la danse. Le distributeur s’engage à ne travailler qu’avec des marques éthiques d’ici 2023 grâce à un nouvel outil d’évaluation.

C'est une nouvelle ère pour le distributeur Zalando qui souhaite collaborer seulement avec des marques responsables.
Crédit : Zalando
C’est une nouvelle ère pour le distributeur Zalando qui souhaite collaborer seulement avec des marques responsables.
Crédit : Zalando

« En tant que la première plateforme de mode et lifestyle en Europe, nous souhaitons placer la barre encore plus haut, être les premiers à agir et encourager nos partenaires à suivre cette dynamique qui nous permettra de faire face ensemble aux problèmes majeurs de la société actuelle : changement climatique, utilisation des ressources et droits des travailleurs. » Zalando aussi, change de cap et met les voiles vers un nouveau monde de la mode. Son objectif : ne distribuer que des marques durables d’ici 2023.

Pour assurer cette promesse, le géant européen s’associe à Sustainable Apparel Coalition (SAC) et Higg Co. SAC est à l’origine d’une suite d’outils permettant « aux marques, aux détaillants et aux installations de toutes tailles – à chaque étape de leur parcours de développement durable – de mesurer et de noter avec précision les performances de durabilité sociale ou environnementale d’une entreprise ou d’un produit ». Higg Co est l’un d’entre eux. « L’indice Higg est le premier effort à l’échelle de l’industrie pour changer la fabrication de mode à grande échelle. En construisant la technologie pour l’activer, nous aidons l’industrie à évoluer vers un avenir durable. »

Durabilité, définition

C’est un double objectif pour Zalando, qui souligne le manque d’uniformité derrière le terme de durabilité. En effet, il existe de nombreux certificats, beaucoup de labels et d’initiatives sur le marché de la mode. Chacun en aurait presque ses propres évaluations et objectifs. C’est donc pour l’uniformité des critères et des ambitions que planche le distributeur européen. Zalando entend bien « soutenir les entreprises et leurs partenaires dans la mise en place de l’indice Higg BRM« .

Ce nouvel outil semble un des plus complets sur le marché. Il propose aux entreprises d’évaluer en détail leur performance sur le plan éthique et environnemental, en matière de droits de l’homme, d’équité des salaires ou d’émissions de CO2 par exemple.

La sélection éco-responsable de Paulette

Article de Aurélie Rodrigo

Zalando lance sa toute première campagne sport produite à distance pour célébrer la pratique d’une activité physique régulière en ces temps de distanciation sociale. Ou comment rester actif·ve·s, motivé·e·s, créatif·ve·s et connecté·e·s même en étant confiné·e·s. 

Campagne « Avec vous, je suis fort·e » par Zalando

Le sport continue de rassembler 

Vous l’avez surement remarqué en naviguant frénétiquement sur les réseaux sociaux – entre deux sessions de télétravail – à la recherche de nouveautés. Les challenges ou défis liés au sport et à l’activité physique en général se multiplient. Quitte à être confiné·e·s, autant se défouler et s’amuser. Si on avoue avoir adoré accomplir le #ohnanana dance challenge, se voir nommé·e pour effectuer le push-up challenge nous a fait moins rire et beaucoup plus suer. Mais impossible de se défiler et de briser cette joyeuse chaîne de sociabilité qui nous permet à tous de rester connecté·e·s malgré la distance. Zalando l’a bien compris et encourage dans sa nouvelle campagne l’inventivité de sa communauté, en célébrant la pratique du sport en tout genre, avec les moyens du bord. La serviette de plage devient un tapis de yoga, la bouteille d’eau, un altère, la poignée de porte, une barre de traction, la chaise à roulettes est utilisée en guise de poids. Un message inclusif qui fait du bien et nous donne des idées, qu’on s’empresse de piquer. Pour tout le reste, heureusement, il y a encore la vente en ligne et la livraison. 

Soutenir la créativité

Inventive et amusante, cette campagne Zalando montre à quel point la créativité peut s’épanouir en tout lieu et en toute circonstance. La plateforme de vente en ligne espère aussi adresser un message solidaire aux nombreux professionnels de la création confrontés à des moments de doute ainsi qu’à de nouveaux défis. Grâce aux nouvelles technologies et aux réseaux sociaux notamment, l’expression, la création et le lien avec sa communauté restent possibles. Ce sont de nouveaux horizons insoupçonnés qui s’ouvrent à vous. L’adversité rend plus fort, et le sport aussi.

Campagne « Avec vous, je suis fort·e » par Zalando

Plus d’infos sur zalando.com.

Article de PK Douglas 

Pour le printemps 2020, Zalando met à l’honneur la mode éthique avec une collection capsule éco-responsable en collaboration avec neuf marques scandinaves. 

« SMALL STEPS. BIG IMPACT. BY ZALANDO », ZALANDO

Une collection exclusive

Avec cette gamme inédite, Zalando a pour objectif de devenir LA plateforme de mode éco-responsable. Elle possède près de 29 millions de clients répartis dans 17 pays différents et a donc un réel impact dans l’industrie de la mode.

Par ailleurs, elle s’engage à réduire son impact environnemental et a décidé de challenger neuf marques nordiques : Blanche, Bruuns Bazaar, Designers Remix, Filippa K, Han Kjobenhavn, Holzweiler, House of Dagmar, Libertine Libertine et Won Hundred.

Une mode responsable

Pour ces griffes, deux défis : elles ont dû créer une collection responsable et en accord avec leurs codes habituels. La collection de 70 pièces comporte différentes matières comme du coton biologique, du triacétate durable et du polyester recyclé. On y retrouve des couleurs douces, harmonieuses et plusieurs styles de pièces comme des robes à volants, des tailleurs en denim, des vestes légères… Ainsi, les client.es peuvent les mixer et les adapter à plusieurs saisons.

« Avec notre collection Small Steps. Big Impact. by Zalando nous souhaitons communiquer sur notre offre éco-responsable et également proposer une nouvelle manière de consommer à nos clients. En réalisant cette capsule avec 9 marques premium, nous voulions montrer à nos clients à quel point il peut-être facile de trouver des looks eco-reponsables », confie Johny Ng, directeur stratégie et campagne marketing chez Zalando.

La marque de mode en ligne souhaite répondre aux besoins et aux envies de leurs clients qui demandent à allier mode et esthétisme avec éco-responsabilité. 

Un rôle important

Cette collaboration est totalement en accord avec la stratégie sustainable de Zalando – do.MORE présentée en octobre dernier. Mais aussi avec ces neufs maisons qui partagent les valeurs de Zalando. Cette plateforme multi-marques veut et peut jouer un rôle important dans le développement d’une mode responsable grâce à la place qu’elle occupe aujourd’hui.

La collection « Small Steps. Big Impact. By Zalando » est disponible depuis le 27 janvier 2020 sur zalando.fr.

Article d’Alicia Desrivieres

Le 20 janvier, les marques emblématiques Zalando et Levi’s ont dévoilé une collection exclusive issue de leur collaboration.

Une collection composée de 6 jeans : 3 coupes différentes, déclinées chacune dans 2 coloris. Le résultat ? Trendy et intemporel.

Zalando x Levi’s – 2020

La collaboration de deux marques emblématiques

La marque Levi’s® est l’incarnation du style classique américain, cool et décontracté. Depuis leur création en 1873 par Levi Strauss & Co, les jeans Levi’s® constituent une valeur sure, des vêtements intemporels et nécessaires à toute garde robe.

Quel meilleur partenaire pour cette collaboration que Zalando, première plateforme de mode et lifestyle en Europe ? Cette référence sur le marché offre une expérience mode de A à Z (en proposant vêtements, chaussures, accessoires et beauté) à plus de 28 millions de clients actifs dans 17 pays.

Trois coupes pour une collection accessible et désirable

Coupe « High Loose »
Coupe « High Loose Taper »
Coupe « Loose Straight »

Une collection à retrouver exclusivement sur les sites internet Zalando.fr et Levi.com.

Article d’Alexandra Hostier

Les 30, 31 octobre et le 2 novembre, Zalando investit divers abribus de la capitale pour une campagne d’affichage choc qui invite les passants à briser (littéralement) les diktats de la mode.

Cette opération « coup de poing » s’inscrit dans la campagne #FreeToBe de la marque et vise à encourager le public à s’affranchir des idées préconçues dans la mode et à affirmer son style.

« C’est pas de ton âge de porter ça ! »
« T’as mis ton pyjama aujourd’hui ou quoi ? »

Qui n’a jamais été confronté à ce type de préjugés et de remarques déplaisantes sur son style vestimentaire ? Qui ne s’est jamais senti mal à l’aise face à un regard insistant ou un jugement désapprobateur quant à un choix de vêtement qui pourtant lui plaisait tant ?

Chacun devrait être libre de porter ce qu’il ou elle souhaite et c’est bien ce que revendique Zalando avec le lancement de cette grande campagne événementielle déployée sur 3 jours dans Paris.

Une marque de référence sur le marché de la mode

Première plateforme de mode et lifestyle en Europe, Zalando offre une expérience mode de A à Z (en proposant vêtements, chaussures, accessoires et beauté) à plus de 28 millions de clients actifs dans 17 pays.

Zalando – Free to be – Campagne événementielle 2019

« Il était important pour une marque comme Zalando, qui tend à devenir le point de départ de la mode eu Europe, de prendre la parole autour de l’acceptation et la liberté d’être soi. Avec cette opération, nous souhaitons aller directement là où la mode s’exprime pour tous, dans la rue, afin de toucher au plus près le public et les inviter à exprimer librement leurs personnalités », affirme Riccardo Vola, General Manager Southern Europe and Gift Cards de Zalando.

Une campagne coup de poing pour une mode libérée

Accompagnée par l’agence We Are Social, Zalando a réalisé pour cette campagne plusieurs affiches pour les abribus parisiens. Chacune comporte une phrase représentant un des jugements ou clichés persistant dans la mode.

Interpellés par ces messages, les passants s’approchent et comprennent en lisant les panneaux qu’il sont en réalité invités à casser eux-même ces diktats. Une destruction littérale, puis qu’il s’agit ici de détruire véritablement le panneau !

Une fois l’affiche cassée, les passants trouveront derrière celle-ci des vêtements qu’ils sont encouragés à récupérer et à porter, pour défendre le droit à une mode libérée.
L’événement se tiendra sur plusieurs jours, les 30 et 31 octobre et le 2 novembre, dans différents abribus des quartiers de Rivoli, Opéra, Haussmann, Montparnasse, Odéon ou encore St Lazare. Pour toucher un plus large public, les panneaux seront alimentés de vêtements plusieurs fois par jour.

Sur Instagram, une soixantaine d’influenceurs ont invité leurs followers à rejoindre le mouvement #FreeToBe en partageant par exemple en Stories une tenue qu’ils affectionnent mais qui a été critiquée ou jugée, et à l’assumer fièrement.

Zalando : la liberté d’être soi

Cette opération est en adéquation avec le nouveau positionnement de Zalando, dévoilé en septembre dernier avec le lancement de leur grande campagne internationale #FreeToBe prônant la liberté d’être soi. Une liberté de style et d’expression qui transcende âge, origine, genre, morphologie… Incarnations de cette diversité, Alice Hurel, mannequin atteinte d’alopécie, la modèle grande taille Felicity Hayward, l’activiste non-binaire Rain Dove et la top modèle Adwoa Aboah, font partie des ambassadeurs de cette campagne.

Comme le déclare le directeur du marketing et des campagnes de l’enseigne, Jonny Ng : « une fois que vous êtes libre de porter ce que vous voulez et d’être qui vous voulez, rien ne peut vous arrêter ! »

Débutons novembre en beauté avec Zalando ! Retrouvez plus d’informations sur cette campagne inédite et sur Zalando sur le site de la marque.

Article d’Alexandra Hostier

Zalando a frappé fort en dévoilant, il y a peu, une large offre beauté sur sa plateforme. Non seulement, nos marques préférées y sont proposées mais la boutique en ligne nous permet aussi d’y découvrir de nouvelles pépites et ainsi d’adapter notre routine de soin à nos nouveaux besoins.

Du coup, Paulette ne pouvait pas s’empêcher de célébrer ce nouveau lancement en s’essayant aux petites merveilles maquillage et soin disponibles sur Zalando. Avec trois de nos jeunes talents préférés, et sous l’oeil de notre photographe Lou Escobar, nous avons sélectionné nos produits coups de coeur sur le site afin de nous les approprier.

250 marques beauté, pour les hommes comme pour les femmes

C’est donc en compagnie d’Alice, Sunilla et Julie que nous avons testé notre make-up fétiche disponible sur Zalando Beauty. Et pour la saison estivale, la team Paulette a jeté son dévolu sur un maquillage naturel mais aussi rétro. Alice s’est donc emparée d’un rouge à lèvres vif Ruby Woo signé MAC tandis que Sunilla adopte une crème à paupières flashy imaginée par 3ina. Vous l’avez compris, Zalando Beauty nous promet de nous étonner et de faciliter nos trouvailles beauté tant de nombreuses griffes y sont proposées. Et en quelques clics, la plateforme nous livre notre panier à domicile. De quoi faciliter notre shopping beauté, et nous permettre de tester de toutes nouvelles références – difficiles à dénicher en boutique physique.

Crédits

Photos et direction artistique, Lou Escobar assistée de David Kirscher

Stylisme, Iris Gonzales

MUA, Alexandra Santos

Modèles, Julie Fournier – Alice Violier et Mandia Michele

Production, Galéane Martinez