Depuis la rentrée, vous vivez seule ? Voici mes conseils – parce que j’ai vécu la même chose que vous il y a peu. 

Cela fait maintenant trois ans que j’ai quitté le foyer familial pour aller faire mes études dans une autre ville. Jusqu’ici, vous allez me dire : rien de bien original. Oui oui, je sais. Mais, mine de rien, c’est une étape très importante dans une vie. Et que vous la viviez ou pas encore, parfois, ça fait du bien de lire quelques tips. De savoir qu’on n’est pas seul·e à le vivre ou à l’avoir vécu. Et au bout d’un mois, vous devriez savoir où vous avez du mal à avancer. 

Se débrouiller seul·e

Premier problème : lorsque l’on commence à vivre seul·e, il faut pouvoir se débrouiller sans l’aide de personne. Si vos parents sont derrière vous, ils vous auront probablement déjà donné ces conseils. Sinon, les voici. 

Se débrouiller seul·e, cela implique plusieurs choses. Le ménage, les courses et (last but not least) le budget. Attention : ici, je pars du principe que vous ne payez pas encore d’impôts – et si c’est le cas, désolée mais je ne vais pas bien pouvoir vous aider. 

  • Le ménage : La clé pour le ménage, c’est les produits et la musique. Mon conseil ? Aller chez Lidl pour acheter tout le nécessaire à moindre budget. Guettez les nouveautés (parce qu’il n’y a pas toujours de serpillère, balais, etc.), et s’il vous manque des produits, foncez chez Action. Ensuite, je vous conseille de faire un ménage rapide (aspi, serpillère, poussière et surfaces de cuisine et salle de bain) une fois par semaine. Pour le frigo, le four et le micro-onde, une fois par mois suffit ! Niveau playlist, je conseille tes chansons du moment – celles qui te donnent envie de danser. Comme ça, on allie les deux plaisirs. Promis : danser en passant le balai, c’est plus fun que ça en a l’air ! 
Calendrier des fruits et légumes de saison d'Octobre
Calendrier des fruits et légumes de saison d’Octobre – © Instagram de Claire-Sophie Pissenlit
  • Les courses : Pour les courses, 2 choses. La première, c’est de se créer un fond de placard. Huile et vinaigre, sel et poivre, pâtes, riz, conserves qui vous font kiffer et patates. Comme ça, on a toujours un plan B. Ensuite, chaque semaine (ou toutes les deux semaines si vous avez un grand frigo), on fait le plein de frais. Fruits et légumes de saison – que vous pouvez retrouver ici, yaourt, viande, fromage. Pour les végétariens, lidl a de très bonnes options dans le rayon bio. A vous de tester ! Et pour les recettes, foncez sur @recettes.echelon7 ou achetez le petit livre « Les meilleures recettes – Petits Plats Étudiants » de Larousse. Promis, c’est simple et pas cher ! Que vous soyez étudiant·e ou non, c’est toujours utile.
Recette de Poke Bowl
Recette de Poke Bowl – © Instagram @recettes.echelon7
  • Le budget : Du côté du budget, il n’y a pas 1 000 solutions. Soit, vous êtes hyper deter et vous notez tout à la main ou dans un tableur (chose que vous devrez probablement faire un jour), soit, vous suivez ma technique de fainéante. Il suffit de regarder votre compte, de soustraire à l’argent qu’il vous reste tous les frais qui vont arriver plus tard dans le mois – comme Internet ou l’électricité – et de diviser le montant qu’il reste par le nombre de jours dans le mois. Cela vous donnera ainsi une idée de combien dépenser par jour. Et pour économiser : emmenez vos propres repas pour le midi et faites vos courses chez lidl. Et pendant vos courses, sortez l’application calculette pour respecter votre budget !

Survivre à l’anxiété

Second problème. En tant que personne anxieuse, je ne peux que vous envier si vous ne vivez pas tout ça. Vous pouvez sauter ce paragraphe. A tous les autres, bienvenue dans les études vues par quelqu’un qui a des troubles de l’anxiété. Je vous l’avais dit, que vous n’étiez pas seul·e ! Et promis, on y arrive. 

  • Bien s’organiser : C’est le tips n°1. Et pour ça, il y a plusieurs techniques. Avoir des affiches « to do » dans sa chambre, des post-its de partout, des fiches de révision affichées au toilettes… Moi, ce qui a marché – parce que je ne peux parler que de ça, c’est le Bullet Journal. Ça m’a permis de poser mes pensées insistantes et de prévoir l’avenir. Et comme ça, je ne pense pas à tout, tout le temps, mais à la date où c’est noté dans mon journal. Le meilleur carnet, c’est lui. Et je vous conseille les stabilos pastels pour vous amuser. Si vous n’avez pas la foi de le créer de A à Z, il en existe pleins de tout prêt ! Il suffit de trouver sa solution à soi. 
  • Prendre soin de soi : Ok, ça, c’est primordial. Si vous ne voulez pas faire de Bullet Journal, faites au moins ça. Série, bouquin, dessin, sport… Faites chaque jour quelque chose qui n’est pas de l’organisation, des révisions et du ménage – et qui pourra vous défouler. C’est trop important pour la santé mentale. D’ailleurs, le petit manuel de santé mentale de Paulette est toujours dispo !

Autre tips

Mes derniers conseils, c’est de bien dormir et d’appeler un professionnel lorsque vous sentez que vous avez besoin d’aide – d’un petit rhume jusqu’à des symptômes dépressifs. Parce qu’on ne rigole pas du tout avec sa santé. Et qu’on ne peut pas travailler dans de bonnes conditions si on a le moindre souci.

Et si vous testez certains de ces tips, n’hésitez pas à nous dire ce que vous en avez pensé ! 

Article de Clémence Bouquerod