Nouvelle friperie en ligne, Moitié moitié propose des vêtements vintage et des customs inspirés des années 80. Le tout, engagé pour une consommation plus éthique. 

Les friperies avec les rayons hommes ou femmes vous ennuient ? Nous aussi. Ça tombe bien, la friperie Moitié moitié – dont on vous parle aujourd’hui, est clairement contre tout ça. Contre, mais aussi engagée pour prouver qu’un homme, une femme ou une personne non-binaire peut porter ce qu’iel veut. On a échangé avec Elisa Grosman et Josselin Vieu, créateurs de cette marque qu’on aime déjà.

Un projet de colocs

Elisa et Josselin, les deux créateurs de Moitié Moitié
Elisa et Josselin, les deux créateurs de Moitié Moitié – © Elisa Grosman

Le projet vivait dans les pensées de Josselin depuis presque deux ans. En mars, il commence à en parler à sa nouvelle colocataire, Elisa, qui l’encourage grandement. Arrivé en juin, il décide de se lancer et d’aller voir des vêtements chez un grossiste de Rouen – qui deviendra leur lieu d’approvisionnement par la suite, et demande à Elisa de l’accompagner. Sur la route du retour, Elisa rejoint le projet. « J’étais hyper impliquée et je lui ai donné plusieurs idées… Sur le coup, il m’a proposé de le rejoindre et j’ai dit ‘ok’, sans grande réflexion. » Les deux moitiés existaient. Ne restait plus qu’à vraiment se lancer. Et pour Josselin (à la base musicien), il était important de se lancer vite dans ce projet, particulièrement en temps de Covid-19.

C’est donc ce qu’ils ont fait. Tout l’été, les deux colocs ne se sont pas arrêtés. Tous deux étant passés par des études en communication, ils savaient exactement comment faire. Après avoir récupéré leurs premiers vêtements, Josselin imagine le site, ils conçoivent les visuels, une amie leur crée le logo, et tout s’accélère très vite. L’identité de marque créée, Elisa et Josselin font leur premier shooting en Savoie, leur vidéo de lancement, et la marque sort au grand jour en septembre. 

Des engagements forts 

  • Shooting pour la friperie Moitié Moitié
  • Shooting pour la friperie Moitié Moitié
  • Shooting pour la friperie Moitié Moitié
  • Shooting pour la friperie Moitié Moitié
  • Shooting pour la friperie Moitié Moitié
  • Shooting pour la friperie Moitié Moitié
  • Shooting pour la friperie Moitié Moitié
  • Shooting pour la friperie Moitié Moitié

Moitié moitié, c’est selon les créateurs « une marque de seconde main unisexe, inspirée des années 80. » Mais pas seulement ! « On veut faire passer des images fortes à travers la customisation de vêtements. Notre première collection est autour du consentement sexuel, par exemple. » Selon Elisa, c’était évident. Photographe engagée, elle travaillait déjà autour de ces thématiques. « De base, dans mon travail de photographe je défends ces valeurs, et ça se retrouve dans Moitié Moitié. Notre but, c’est de déconstruire les codes. Qu’il n’y ait pas d’onglet homme ou femme sur notre site, qu’on puisse y voir des hommes avec des robes… » 

Globalement, les deux s’accordent pour dire qu’ils militent pour une consommation plus éthique, grâce à leur friperieJosselin ajoute : « au-delà d’une simple friperie année 80, j’ai eu envie de faire de la customisation, de l’upcycling, de customiser des vêtements de seconde main. » Moitié moitié, c’est donc une friperie engagée et non-genrée, dans laquelle vous retrouverez les photos d’Elisa, les customs de Josselin et les broderies de leur acolyte, Anouck Souleliac. Si vous n’êtes pas encore convaincu·e, sachez que tout est fait en France, à Lyon, et tous les vêtements viennent des campagnes de France – hors certains coups de cœur qui viennent de Chine. D’autant plus cool, non ? 

Alors, envie de shopper chez Moitié moitié ?

Article de Clémence Bouquerod 

Kappa x Juicy Couture, c’est la collection que tout le monde va s’arracher cet automne. Du velours, du satin, du pastel et du mood 2000, c’est tout ce qu’il nous manquait !

Pour ses 25 ans, Juicy Couturefondée à Los Angeles, a décidé de collaborer avec Kappa. Au programme : une collection capsule Kappa x Juicy Couture qui allie l’esprit sportif de la marque italienne, et le glamour de la marque américaine. 

Des pièces entre modernité et nostalgie

Très imprégnée de la tendance des années 2000, cette collection tente pourtant de mêler la nostalgie avec des touches plus modernes. Les survêtements, tops, vestes et cyclistes de la collection sont donc dans les couleurs tendances de cet automne (rose poudré, menthe pastel…), mais composées de matières typées 2000, comme le velours – marque de fabrique de Juicy Couture et le satin. 

Une collaboration inspirée

Des deux côtés, cette collaboration a beaucoup apporté. « Je suis très heureux de voir que le survêtement Kappa est une icône instantanément reconnaissable depuis 50 ans […] Une collaboration spéciale avec Juicy Couture et le survêtement féminin classique en velours ont donné l’impression d’une coupe instinctive. Il nous a semblé naturel de fusionner nos codes distinctifs, ce qui a donné quelque chose d’à la fois confortable et glamour », explique Lorenzo Boglione, vice-président des ventes chez Kappa. Natasha Fishman, qui travaille quant à elle chez Authentic Brands, propriétaire de Juicy Couture, se réjouit à son tour : « alors que nous célébrons les 25 ans de Juicy, nous sommes ravis de nous associer à Kappa pour le lancement de cette collection capsule. »

Et surtout avec une égérie comme Sophia Richie, qui « apporte une énergie passionnante à cette collaboration ». D’ailleurs, la mannequin l’assure : « la collection fait un travail incroyable en rendant hommage à un moment aussi amusant de la mode et de la culture pop. »

La collection sera disponible dès le 1er octobre sur le site internet de Kappa et dans un corner exclusif aux Galeries Lafayette Champs-Elysées. 

Article de Clémence Bouquerod

Dès aujourd’hui, retrouvez la collaboration inattendue de Lacoste et Chinatown Market. Au programme : des coupes 90’s, du streetwear, et de la couleur. 

La marque américaine Chinatown Market souffle un vent de nouveauté sur LacosteAprès une première collaboration en 2018 pendant le festival Hypefest, les deux marques s’allient à nouveau. Mike Cherman, fondateur de Chinatown Market, imagine une collection pour « [retenir] l’attention des habitués » et « chambouler le style edgy de Lacoste« .

De la ComplexCon à Jay-Z

La marque Chinatown Market se fait remarquer pour sa vision inclusive du vêtement. Lancée en 2016, celle-ci s’impose avec seulement quelques chemises à la ComplexCon – festival dédié́ à la culture streetwear. Depuis, la marque est devenue « connue pour ses produits funs et nostalgiques […]. Chinatown Market s’est aussi fait un nom dans le quotidien des consommateurs, leur apprenant l’art du tie-dye […] ou encore des astuces pour dénicher les meilleurs pièces vintage autour du globe. »

D’abord anonyme, la marque est aujourd’hui portée par Jay-Z, LeBron James ou Erykah Badu.

Des pièces décomplexées  

Dans cette collection, vous pourrez retrouver des pièces très vintage. Mike Cherman a voulu décliner le logo Lacoste pour l’occasion, le rendant « féroce » et « XXL ».  Polos, chemises, sweats ou t-shirt, chacun trouvera son bonheur dans cette collaboration unisexe. Avis à tous les fans de couleur : vous serez conquis.e.s. 

Collaboration disponible chez Chinatown Market et Lacoste.

Article de Clémence Bouquerod