Une fois le boulot terminé, on a parfois envie de sortir, de se mêler à la foule et de boire un verre accompagné·e de quelques grignotes. Des bouteilles et spiritueux de qualité, des mets simples mais raffinés, le tout agrémenté d’une ambiance survoltée : difficile de combiner l’ensemble de ces facteurs, même en plein cœur de Paname. Pas de panique, à la rédaction, on a dégoté de petites perles qui vous feront vivre une expérience culinaire inoubliable et sans fioritures. Ready ? Tour d’horizon des meilleures caves et tables à manger.

MONBLEU – La fromagerie 2.0

Qui a dit que le fromage était ringard ? Chez MONBLEU, ce produit « parfumé » retrouve ses lettres de noblesse. En effet, l’enseigne à l’identité marquée se scinde en trois entités : une fromagerie, un restaurant et un comptoir. On passe la porte du comptoir et l’on sent de suite (en plus du brie de Meaux) la joie de vivre qui se dégage du lieu ! Tapisseries aux murs, canapés patinés et coussins dépareillés : l’esprit « titi parisien » nous enivre.

On s’installe sur l’une des chaises hautes du bar et l’on déguste de régressives coquillettes au jambon blanc surmontées de reblochon gratiné ou encore un arancini à la fourme de Montbrison et sa crème de poivron. L’option bis : se concocter un plateau de fromages, en choisissant parmi une imposante sélection sourcée. Pour la note sucrée finale, on fonce sur des figues rôties, jointes à un fromage blanc fermier.

Alerte aux aficionados de plateaux de fromages : De 15 à 19 heures, pour l’achat de trois fromages, un petit quatrième surprise est offert !

Frenchie Pigalle – La table à manger la plus sexy de Paris

C’est un fait : le quartier éclectique et bouillonnant de Pigalle rime avec convivialité et rencontre. Et ça, Greg Marchand, le fondateur, l’a bien compris. Dans son antre aux tonalités urbaines et boisées, pimpé de fleurs séchées, il fait tinter les casseroles et propose des assiettes de « snacking » haut de gamme, fun et travaillées !

On raffole notamment de son best-seller : les tagliolini à l’encre de seiche, moules, chorizo et bouillabaisse. En bouche, se produit une explosion de saveurs, faisant atterrir les papilles en plein bassin méditerranéen. On chavire également pour les audacieuses nuggets au ris de veau. Côté douceurs, on est séduit·e par une tarte aux fraises confiturées, agrémentée de thym citronné.

Buvette Paris – L’adresse au sourcing 100 % terroir

Légumes, fromages, café ou encore olives : savez-vous ce qu’ont en commun ces produits ? Leur sourcing made in France, mettant à l’honneur des producteurs passionnés distillant un savoir-faire incroyable. Ce crédo affiché par Buvette Paris est suivi sept jours sur sept, au déjeuner comme au dîner dans un lieu intimiste et chaleureux.

Au programme des réjouissances culinaires : une tartine ratatouille et chèvre frais et des rillettes de saumon aux deux saumons. On termine en se délectant des douces gaufres au Nutella de notre enfance.

La Rôtisserie Gallopin – La tradition en mode street food

Dès l’entrée, les deux imposantes rôtissoires Gallopin plantent le décor dans une salle aux coloris bleutés, rehaussée de carreaux de faïence et de pierre de Bourgogne. Les apparences sont parfois trompeuses, et preuve en est, on est bien loin de la traditionnelle brasserie à la française. Ici, l’artisanat culinaire est respecté et sublimé dans un élan contemporain.

Concrètement, on mange quoi ? En guise de préambule, on découvre un chou-fleur rôti à la broche marié à du yaourt et de la coriandre. On continue l’escapade gustative avec un sandwich pita au poulet fermier ainsi qu’un pâté en croute en version finger food. On termine, chocolovers que nous sommes, avec une mousse au chocolat façon Snickers !

De quoi s’éveiller les papilles, même en plein milieu de la semaine !

Pour encore plus de bons plans et adresses insolites, go sur Paulette Map.

La capitale regorge de lieux insolites où le liquide rougeâtre de Bacchus se marient parfaitement aux « tapas », ces fameux plats singuliers et colorés à partager. A la rédac’, on vous a déniché des pépites pour passer un moment sous le signe de la générosité et de la convivialité…

Le Ptit pinard : ladresse à la bonne franquette 

https://www.instagram.com/p/B8_reQqKTWc/

Niché au cœur du 11ème arrondissement, Le P’tit Pinardc’est l’histoire de Charlotte et Julien. Ces deux épicuriens mettent en lumière l’authenticité des produits du terroir français, en dealent de bons petits plats mais pas que…

Au fil de la journée, le restaurant change de facette : cantine le midi (avec une formule complète au prix de 20 euros), il devient bar à vins à la nuit tombée. Derrière la carte des vins se cachent des vignerons qui œuvrent chaque jour pour offrir aux papilles des clients du caractère et de la finesse. Et on peut dire que toutes les régions sont représentées, de l’Alsace en passant par la Bourgogne ou encore le Jura. 

Pour escorter ce liquide précieux, on se rue sur les mets originaux à l’image de la crème de betterave blanche entourée de pois chiches et noisettes, du butternut et fenouil au four accompagnés debrousse corseet de pancettaou encore du saumon gravlax surmonté de sauce blanche et aneth.

Adresse: 18 rue Saint Ambroise, 75011 Paris. 

CARNI : ladresse des viandards mais pas que… 

En plein 9ème arrondissement, accolé à sa grande sœur l’Epuisette, la famille s’agrandit et donne naissance au petit dernier prénommé CARNI. En salle, l’ambiance se veut cosy et feutrée, avec une équipe aux petits soins pour ses hôtes ! 

Côté cuisine, on distille des assiettes qui mettent en valeur les viandes sélectionnées par la maison Metzger et Olivier Brosset, le tout dans une veine décalée. Par exemple, on glamourise le boudin en l’escortant de pommes rôties et de caramel acidulé, et le boeuf prend un coup de soleil en tataki marié à du kiwi, de la citronnelle et de l’origan. Pas de panique, les veggies ne sont pas laissés sur le bas-côté : on raffole des gnocchis à la patate douce et sauce verte et du pot au feu de légumes au miso, citronnelle et mélisse. Et pour les estomacs sur pattes qui auraient encore de la place, on fonce vers le fondant au chocolat et sa ganache au caramel. 

En plus d’une myriade de vins et autres apéritifs, la carte des « cowcktails » en surprendra plus d’un en dégainant des créations originales àvous en mettre le palais en émoi. A la rédac’ on recommande vivement de siroter le « calamity gin », confectionné à partir de Gin (Citadelle), de Cointreau, de jus de pamplemousse, de zeste de citron et de tonic.

Adresse : 5 Rue de Rochechouart, 75009 Paris.

Les Apôtres de Pigalle : l’adresse qui vous fait voyager dans l’assiette

https://www.instagram.com/p/B4usGnCiBEb/

Une fois entré, on s’envole pour un tour du monde gustatif. Aux manettes des Apôtres de Pigalle, une fratrie de trois frères fière de faire découvrir aux papilles les plus aventureuses des plats aux saveurs et influences d’ailleurs

Tous les ingrédients sont réunis pour un apéro dinatoire digne de ce nom. On s’est laissé tenter par les inconditionnels dont on raffole toujours autant : le houmous de betterave, la burratina escortée par une confiture de figueet enfin le ceviche du moisGood vibes garanties !

Adresse : 2 Rue Germain Pilon, 75018 Paris. 

La Mangerie : ladresse so tropicool

https://www.instagram.com/p/B8t3u3fpJSO/

Avec La Mangerie, les bars de Copacabana n’ont qu’à bien se tenir. On se retrouve de suite dans une ambiance calienteavec l’olivier implanté en plein milieu de la salle et les lampions à l’esprit intimiste. 

Au programme des festivités : un arc-en-ciel de couleurs à vous en faire exploser la rétine ! On fond pour la salade mâche, burrata et clémentine, le velouté réconfortant du moment et les gambas accompagnées de légumes printaniers. Pour les becs sucrés, on ne résiste pas au cheesecake mangue et fruits de la passion

Et pour glouglouter, on se rue sur les créations uniques du mixologue qui fait tinter le shaker. Le coup de coeur de la rédaction: le cocktail «mimi », un savoureux mélange de vodka, basilic, sirop de fraise et jus de citron vert.

Adresse : 7 Rue de Jarente, 75004 Paris. 

Caminito : ladresse 100 % made in Argentine 

https://www.instagram.com/p/B9Jc1OlpBiB

Orchestré par des maîtres de l’art culinaire argentin, Caminito demeure le lieu idéal pour voyager dans la Pampa à travers l’assiette.

On s’envole avec un ceviche de maigre, jus vert de concombre et céleri et ses condiments citron vert etcebette. Puis, on fait escale dans les terres argentines en dévorant le « Ternera », autrement dit un pavé de noix de veau braisée au laurier, entouré de purée de maïs et d’artichauts poivrade grillés. Enfin, on atterrit en douceur en goûtant le cheesecake au chocolat blanc et alfarojes (biscuits argentins), surmonté decerises Amarena.  

Côté boissons, on se laisse séduire par la quintessence de la viticulture argentine

Adresse : 46 Rue de Cléry, 75002 Paris. 

Voilà de quoi se régaler avec des lieux loin des attrapes-touristes pour se retrouver et déguster de joyeuses grignotes en bande ou en amoureux !

Article de Marion Tabard 

The WineMakers, le site de ventes privées, spécialisé en vin se lance juste à temps pour les fêtes de fin d’année. 

Que vous soyez grand connaisseur ou que vous vouliez au contraire vous améliorer, The Winemakers répondra surement à vos attentes. Lancé par trois anciens cavistes, ce site de ventes privées de vin propose une large gamme de bouteilles. Sur The WineMakers, Alexis Jamot, Julien Tessonneau et Pierre Tillard, les trois fondateurs, ont sélectionné « les grands noms d’aujourd’hui ou les pépites de demain ».

Pour trouver ces vins, les trois anciens cavistes sillonnent la France à la recherche des meilleurs crus. Pour eux, la rencontre avec les producteurs est indispensable. « Apprécier un vin, c’est connaître son histoire et le savoir-faire de son vigneron », selon Pierre Tillard, l’un des trois fondateurs. 

Une immersion dans l’univers du vin à la portée de tous 

The Winemakers propose également une présentation de chaque vigneron et des vins avec lesquels ils travaillent. L’identité de chaque vin est expliquée et détaillée dans les vidéos postées sur leur site. L’histoire des domaines, les caractéristiques des vins et de leur terroir, et la méthode de vinification seront présentées. 

Pour Julien Tessoneau « Les vidéos et interviews mises en ligne sur le site et les réseaux sociaux permettront aux amateurs de vin de voyager avec nous à travers les vignobles, à la rencontre des vignerons. ». Pour aller plus loin et aider les plus novices, le site propose également des dégustations commentées et décryptées par les vignerons. 

The Winemakers permet donc de ravir les connaisseurs de vin mais aussi les moins aguerris. Pour votre propre plaisir, ou pour un joli cadeau de Noël, n’hésitez pas à aller vous inscrire directement sur le site.

Article de Charline Bouzon.