Un tote bag qui sauve les océans et qui permet l’éducation des plus jeunes sur l’écologie ? C’est le fruit de la nouvelle collaboration entre la Maison Sarah Lavoine et No More Plastic.

Le tote bag de l’été, engagé pour la propreté des océans.
Crédit : Maison Sarah Lavoine

« Il n’y a qu’un seul océan qui couvre cette planète. Aujourd’hui, notre océan est en danger, étouffé par le plastique qui s’écoule de nos maisons et de notre mode de vie dans les rivières, sur les plages et jusqu’au plus profond de l’océan. » C’est de ce constat qu’est née la No More Plastic Foundation. Son objectif : « sensibiliser le public à la pollution plastique, plaider pour la nécessité d’alternatives à usage unique produits plastiques et favoriser des solutions innovantes pour inventer l’avenir de la consommation. » C’est à cette fondation que s’est associée la Maison Sarah Lavoine pour présenter le tote bag de l’été.

Dans une édition limitée, la marque propose My Summer of Love, le sac réutilisable qui va faire sensation. Fabriqué au Portugal en éponge bio certifiée, 10 % de son prix de vente est reversé à No More Plastic pour soutenir le développement du programme No More Plastic Kids. Une initiative qui porte un atelier éducatif sur la pollution plastique, développé pour les écoles, intitulé Generation of Change.

Un véritable mouvement anti-pollution

Cet été, nettoyons les océans avec le #NoMorePlastic
Crédit : No More Plastic

Ensemble, la Maison Sarah Lavoine et No More Plastic portent des idéaux communs. En effet, ils invitent, dans leur collaboration, à nettoyer les plages chacun à son échelle. « Afin que le plastique ne recouvre plus nos plages de sable, rejoignez le mouvement en ramassant chaque jour les microplastiques ou déchets plastiques que vous croiserez et partagez vos photographies avec les hashatgs : #CombattreLaPollutionPlastique #SauvonsNosOcéans #NoMorePlastic #Rethinkourfuture. Cet été, faisons-en sorte que chaque geste compte. »

Faits et chiffres par No More Plastic

  • « D’ici 2050, il y aura plus de plastique que de poissons dans les océans du monde. »
  • « En 2018, le plongeur britannique Rich Horner a capturé [des] images lors d’une plongée à Manta Point, située à environ 20 km de Bali, en Indonésie. Des tasses, des emballages et des sacs peuvent être vus partout, tandis que les poissons tropicaux nagent dans les déchets. »
  • « En 2015, une tortue de mer Olive Ridley a été trouvée avec une paille en plastique de quatre pouces logée dans sa cavité nasale, inhibant sa respiration et son odorat, essentiels à la capacité de trouver de la nourriture. « 

Tote bag Summer of Love, disponible au prix de 44,00 € sur le e-shop.

Article de Aurélie Rodrigo.