Une fois le boulot terminé, on a parfois envie de sortir, de se mêler à la foule et de boire un verre accompagné·e de quelques grignotes. Des bouteilles et spiritueux de qualité, des mets simples mais raffinés, le tout agrémenté d’une ambiance survoltée : difficile de combiner l’ensemble de ces facteurs, même en plein cœur de Paname. Pas de panique, à la rédaction, on a dégoté de petites perles qui vous feront vivre une expérience culinaire inoubliable et sans fioritures. Ready ? Tour d’horizon des meilleures caves et tables à manger.

MONBLEU – La fromagerie 2.0

Qui a dit que le fromage était ringard ? Chez MONBLEU, ce produit « parfumé » retrouve ses lettres de noblesse. En effet, l’enseigne à l’identité marquée se scinde en trois entités : une fromagerie, un restaurant et un comptoir. On passe la porte du comptoir et l’on sent de suite (en plus du brie de Meaux) la joie de vivre qui se dégage du lieu ! Tapisseries aux murs, canapés patinés et coussins dépareillés : l’esprit « titi parisien » nous enivre.

On s’installe sur l’une des chaises hautes du bar et l’on déguste de régressives coquillettes au jambon blanc surmontées de reblochon gratiné ou encore un arancini à la fourme de Montbrison et sa crème de poivron. L’option bis : se concocter un plateau de fromages, en choisissant parmi une imposante sélection sourcée. Pour la note sucrée finale, on fonce sur des figues rôties, jointes à un fromage blanc fermier.

Alerte aux aficionados de plateaux de fromages : De 15 à 19 heures, pour l’achat de trois fromages, un petit quatrième surprise est offert !

Frenchie Pigalle – La table à manger la plus sexy de Paris

C’est un fait : le quartier éclectique et bouillonnant de Pigalle rime avec convivialité et rencontre. Et ça, Greg Marchand, le fondateur, l’a bien compris. Dans son antre aux tonalités urbaines et boisées, pimpé de fleurs séchées, il fait tinter les casseroles et propose des assiettes de « snacking » haut de gamme, fun et travaillées !

On raffole notamment de son best-seller : les tagliolini à l’encre de seiche, moules, chorizo et bouillabaisse. En bouche, se produit une explosion de saveurs, faisant atterrir les papilles en plein bassin méditerranéen. On chavire également pour les audacieuses nuggets au ris de veau. Côté douceurs, on est séduit·e par une tarte aux fraises confiturées, agrémentée de thym citronné.

Buvette Paris – L’adresse au sourcing 100 % terroir

Légumes, fromages, café ou encore olives : savez-vous ce qu’ont en commun ces produits ? Leur sourcing made in France, mettant à l’honneur des producteurs passionnés distillant un savoir-faire incroyable. Ce crédo affiché par Buvette Paris est suivi sept jours sur sept, au déjeuner comme au dîner dans un lieu intimiste et chaleureux.

Au programme des réjouissances culinaires : une tartine ratatouille et chèvre frais et des rillettes de saumon aux deux saumons. On termine en se délectant des douces gaufres au Nutella de notre enfance.

La Rôtisserie Gallopin – La tradition en mode street food

Dès l’entrée, les deux imposantes rôtissoires Gallopin plantent le décor dans une salle aux coloris bleutés, rehaussée de carreaux de faïence et de pierre de Bourgogne. Les apparences sont parfois trompeuses, et preuve en est, on est bien loin de la traditionnelle brasserie à la française. Ici, l’artisanat culinaire est respecté et sublimé dans un élan contemporain.

Concrètement, on mange quoi ? En guise de préambule, on découvre un chou-fleur rôti à la broche marié à du yaourt et de la coriandre. On continue l’escapade gustative avec un sandwich pita au poulet fermier ainsi qu’un pâté en croute en version finger food. On termine, chocolovers que nous sommes, avec une mousse au chocolat façon Snickers !

De quoi s’éveiller les papilles, même en plein milieu de la semaine !

Pour encore plus de bons plans et adresses insolites, go sur Paulette Map.

Après le boulot avec les collègues, entre copines ou même avec sa moitié, on apprécie partager de joyeuses assiettes à l’heure du repas. Originaires de la contrée du flamenco, les tapas ont le vent en poupe du côté de la capitale. De fait, les bouchées demeurent colorées, simples à manger et sans fioritures. Balayage des adresses parisiennes maîtresses dans l’art de l’amuse-bouche caliente.

Pepita : en avant la Méditerranée !

On entre chez Pepita et on se fond de suite dans une ambiance chaleureuse, solaire et comfy. La décoration, travaillée avec goût, laisse entrevoir des cruches en osier multicolores, des banquettes (ultra)bombées à la teinte dorée ainsi que des pierres apparentes, pour un lieu authentique.

Côté carte, il n’y a pas photo : c’est tout le bassin méditerranéen qui se dresse à nos pieds, pour notre plus grand plaisir. A la rédaction, on se met d’abord dans le mood avec un gaspacho accompagné de tapenade et de croutons aromatisés au romarin. Puis, en guise de plat, on chavire pour la salade « Méditerranéenne » à base de roquette, de burrata, de jambon de parme AOP et de tomates confites rouges et jaunes, le tout arrosé d’un pesto verde. On opte aussi pour la spécialité de la maison : la pizza « Pepita » comprenant de la roquette, du jambon à la truffe, de la stracciatella et de la pistache.

Alerte aux chocovores : on ne manque pas la brioche perdue à la crème de pistache et nocciola Bio, saupoudrée d’éclats de noisettes caramélisées.

Acà Pigalle : en avant Mexico !

On l’aura compris rien qu’à la dénomination, Acà Pigalle met sur le devant de la scène le patrimoine culinaire du Mexique, et donc le tacos. Celui-ci est cuisiné à toutes les sauces grâce à une base de galette à la farine de blé ou de maïs (sans gluten). A cela s’ajoute des garnitures au sourcing de qualité, des plus classiques aux plus excentriques.

On s’enivre de plaisir pour le tacos nopalqueso composé d’une galette de farine de blé avec, en son sein, du cactus et du fromage fondu. On est également tenté par deux préparations ayant pour support une galette sans gluten : le al pastor, autrement dit un mix sucré & salé avec de l’ananas et du porc mariné à l’orange et aux épices, et le tacos de pulpo au poulpe, piment vert et fromage super fondant.

IBRIK : en avant les Balkans !

Connaissez-vous les Balkans, cette région enclavée entre la Mer Adriatique et la Mer Egée ? On se laisse aller à l’ivresse culinaire de l’Europe du Sud grâce à un lieu parisien : Ibrik.

Dans cet antre propice au dépaysement, l’heure est à la générosité grâce à des assiettes richement garnies et emplies de saveurs et de couleurs pepsy. Plusieurs recettes décadentes et alléchantes nous tapent dans l’oeil : les poivrons rouges marinés, accompagnés d’un halloumi frit au miel et réhaussés d’une vinaigrette acidulée, le hummus de la maison aux légumes de saison rôtis, et enfin la PIDE, c’est à dire la version 2.0 de la pizza au fromage de brebis surmontée de légumes confits.

Que les becs sucrés se rassurent, il y a de quoi faire avec un moelleux aux pistaches d’Iran et rose et un cheesecake très léger aux framboises et cerises.

Boteco : en avant Rio de Janeiro !

Lumière tamisée, végétation luxuriante et shaker à donf sous un rythme endiablé : plus d’hésitation, on se trouve bien chez Boteco.

On commence en premier lieu par choisir son cocktail parmi une liste colossale de breuvages à glouglouter. A la rédaction, on a eu un gros crush pour la caipis Palominha, le cocktail faisant bouger le tout Sao Paulo, ici à base de jus de pamplemousse, de purée de coco, de sirop de sucre et de grenade.

On se laisse par la suite séduire par quelques douceurs salées : des gnocchi de banane plantin à la sauge et à la sauce au parmesan, ainsi qu’une casquinha de siri, soit de la chair de crabe à la noix coco, gratinée au parmesan.

Azulito : en avant l’Amérique du Sud !

Cette année, la terrasse du Monsieur Bleu laisse place à une ambiance ultra divertissante, puisque tout droit venue d’Amérique du Sud avec Azulito. Dans une sorte de bulle végétale où se fondent en harmonie oliviers et cactus, les clients prennent place, dégustant tacos et quesadillas.

On adore le tacos fish healthy, à base de daurade royale, de mangue, de concombre et d’avocat, ayant en guise d’assaisonnement du citron et du piment d’espelette. On se laisse également convaincre par un tacos veggie comprenant notamment de la feta, de la tomate, de l’avocat, du fenouil et du concombre.

Au niveau des boissons, on se rue sur un cocktail signature : le accapulco, dégageant des notes de fruits rouges comme la cerise, la framboise, la fraise et la myrtille.

Plus une minute à perdre : ce soir, on se hâte dans l’une de ces adresses solaires pour passer une soirée de folie !

Pour plus de bons plans culinaires, go sur la Paulette_map.

https://www.instagram.com/p/CD8lpP7Bgzg/

Vaisselle travaillée mais sans fioritures, plats généreux et familiaux de la botte européenne : les trattorias ont le vent en poupe du côté de la faune branchée parisienne. Pour satisfaire les amoureux de pastas, mozza et autres pizzas, voici la sélection aux petits oignons de la rédaction.

Pour s’attabler et déguster sur place

Daroco

Ici, on brise les codes des standards décoratifs et on entre dans une néo-trattoria pimpée d’une fresque arty et de coloris bleu canard et jaune poussin.

Ces teintes chatoyantes et festives se retrouvent également dans l’assiette. Les classiques sont remis au goût du jour dans un élan moderne, mais tout en gardant les marqueurs identitaires. Au menu par exemple : les régressifs ravioli di Stracciatella à la sauce tomate ou le risotto ultra-crémeux au fromage Pecorino.

Que les becs sucrés se rassurent, il y a de quoi faire avec la spécialité de la maison : l’Affogamisù « Néo-Tiramisu & Affogato ». Pour les aficionados de chocolat, on recommande le chou praliné noisette et sa mousse au chocolat.

Simonetta

De visu, la façade épurée ne paye pas de mine, mais attention les apparences sont bien souvent trompeuses. Chez Simonetta, adieu la bonne vieille Margherita. On dit oui à ces pizzas joufflues aux associations détonantes.

Parmi la myriade de possibilités, deux créations nous ont tapé dans l’œil : « Valtellina« , à base de crème de courgette, de mozzarella, de bresaola, d’une émulsion de citron, d’artichauts et de tomates cerises ; « Speckial« , autrement dit mozza fior di latte, gorgonzola, speck, champignons, carpaccio de poire et basilic frais.

Crédit photo : Instagram

Pour clore le repas, on ne résiste pas longtemps à la légèreté et à la fraîcheur de la mousse al pere, soit une mousse de chantilly, ricotta, poire, éclats de chocolat et carpaccio de poire.

Pour s’enivrer et profiter à la maison

Le Napoli Gang by Big Mamma

Plus besoin de présenter Big Mamma, ce temple de la gastronomie italienne fait dorénavant office de pilier sur la scène parisienne. Univers décalé, ambiance fun et enivrante et vaisselle des plus instagrammables : on ne résiste pas à l’atmosphère des trattorias du groupe.

Bonne nouvelle, l’ADN Big Mamma va dans quelques jours se transporter en un clic à la maison… Dès le 10 juillet prochain, une nouvelle aventure dénommée Napoli Gang débutera et permettra aux amateurs de recevoir chez eux les mets tant convoités.


Ne restera plus qu’à faire son choix parmi une sélection de recettes de pizzas (environ une dizaine par saison), de pâtes et d’antipasti à l’instar des arancini à la truffe, sans oublier le cultissime tiramisu.

Pazzi

Le crédo de Pazzi ? Le sur-mesure, avec un pizzaïolo à la drôle de tête, puisqu’il s’agit d’un robot.

Dans les coulisses, aux manettes des créations, se trouve un allié de taille : Thierry Graffagnino, triple champion du monde de la pizza.

Concrètement, on s’arme de son téléphone ou de son application, on se laisse tenter par l’une des recettes à l’initiative du chef et on assiste au spectacle de la machine qui délivre le plat en temps record !

Bonus : on ajoute ou enlève certains ingrédients au gré de ces envies et le prix final est automatiquement ajusté !

Magnà

Dans cette enseigne nichée dans le 11ème, on joue la carte de la cuisine street et décomplexée. Après avoir fait sa commande sur le site et être allé.e la récupérer, de petites merveilles finiront dans le ventre des gourmand.e.s.

On commence avec la novatrice pizza roulée « Pimp’ my Parma« , composée notamment de tomate napolitaine bio, de mozzarella fior di latte, de jambon de Parme, de parmesan et de ricotta avec une réduction de figue.

On continue l’escapade ensoleillée avec la pizza « Fresh yellow« , concoctée à partir de tomate jaune, de mozzarella fior di latte, de crème de menthe et de pecorino.

Mention spéciale pour le nouveau bébé Magnà : le panier pique-nique truffé de spécialités Dolce Vita. Au programme des réjouissances : des roulés de mozzarella di bufala, de la charcuterie et des fromages 100 % made in Italy, des gressins maison au pecorino DOP et pour finir, des bâtonnets de pâte à pizza enrobés de pâte à tartiner bio. Le tout est accompagné de deux infusions de thé bio.

Alors plutôt trattoria en mode cocooning à la maison ou en plein milieu de l’effervescence d’une terrasse ? A vous de choisir…

Pour plus d’adresses et de bons plans, go sur @paulette_map.

https://www.instagram.com/p/CCGO9d_hKUL/

Partout en France les températures grimpent. L’occasion de sortir lunettes de soleil et autres accessoires fétiches de l’été, mais également d’octroyer aux papilles une bonne dose de vibes caliente. A la rédac’, on a dégoté les enseignes qui dépotent, pour se mettre dans le tempo des vacances.

Cocktail magique de mezzes – Ētsi Paris

Quand les cultures grecque et française fusionnent, ça donne Ētsi. Sous les spotlights de cette adresse authentique aux tonalités imprégnées d’Athènes : les mezzes. Plats cultes de la cuisine levantine, ces assiettes à partager favorisent la convivialité et la découverte mutuelle.

On salive d’avance devant les spécialités préparées par la cheffe Mikaëla : poulpe grillé marié à une purée de fèves ou encore choux-fleur et céleri rôti accompagnés de féta et de grenade.

Crédit photo : Instagram Etsi Paris

Escale au pays carthaginois – Mabrouk

Aux manettes de ce lieu tout droit sortie d’Afrique du Nord, une équipe qui remet au goût du jour les plats traditionnels tunisiens, dans un élan contemporain.

En bande, en amoureux ou en solo, on chavire pour ces grignotes aux saveurs d’ailleurs : la salade de fenouil pimpée avec du cumin, des amandes et de la menthe fraîche ou le fameux houmous de Tunis, composé de pois chiches chauds au cumin, de harissa et de citron confit apportant une touche de fraîcheur et d’acidité.

Côté douceurs, on fond avec le 1000 et 1 feuilles, confectionné à partir de crème de lait à la fleur d’oranger, d’oranges, d’amandes et de cannelle.

Pour faire passer le tout, gros crush pour le Mabrouk Spritz infusé à la fleur d’oranger ou le cocktail Rose des Sables, à base d’eau de rose et de fruits rouges.

Combo végétarien & méditerranéen – Créatures

Chez Créatures, on fait des fruits et des légumes de saison de véritables œuvres d’art tendances et qui plus est comestibles ! La botte secrète du chef ? Un assaisonnement qui sent bon les embruns méditerranéens et une palette de coloris pepsy.

A l’ardoise, on opte pour le « Beyrouth, Tel Aviv », un taboulé aux raisins secs, amandes, herbes fraîches et féta. On recommande également le « The Boat that Rocked », soit une demi-aubergine rôtie au four, entourée d’une salade de tomates cerises.

En dessert, on ne laisse pas une miette du « You’re lost little girl », autrement dit un pain perdu surmonté d’une glace à la pistache et de de ses éclats.

Direction le maquis – Alma

Dans cette cantine du sud, on fait tinter les casseroles dans un joyeux brouhaha communicatif made in Corse. L’idée ? Dealer de bons petits plats de l’Île de Beauté.

On succombe à la tentation de la burratina fumée et son duo de tomates cerises. On se fait aussi plaisir avec une bruschetta, spécialité corse avec du pain bio, des figues, de la brousse, de la coppa et du miel Corse.

Que les chocolate lovers se réveillent, on fonce tout droit sur un fondant au chocolat Nuciola escorté d’une chantilly.

Chaleur du sud et inventivité – Hébé

Hébé, « nectar des dieux » dans la mythologie grecque, n’a pas fini d’éblouir la scène parisienne, à coup de créations élégantes et surfant sur une vague d’originalité et d’audace.

A la carte, des mets imprégnés des saveurs et des couleurs du sud. On démarre l’escapade par la fleur de courgette en tempura sur un lit de ricotta et de crème de roquette. On continue avec un filet de bar rôti mêlé à une crème de maïs, des girolles et du citron vert.

On atterrit avec une douceur réconfortante et chocolatée en trois textures : crémeux praliné au sésame, sablé cacao fleur de sel et glace sésame noir.

On ferme les yeux et on entendrait presque le chant des cigales ! On attend plus et l’on fonce dans l’une de ces adresses.

Pour encore plus de bons plans, on se rue sur la @paulette_map.

Le 21 juin prochain, la saison de l’été sera officiellement proclamée. Pour fêter ça, quoi de mieux donc que de s’offrir la quintessence de la gastronomie méditerranéenne. Produits gorgés de soleil, couleurs chaudes et pepsy et tumulte de sensations en bouche, on se croirait déjà les pieds dans l’eau. Tour de piste des pépites du sud nichées en plein coeur de Paname.

L’écrin verdoyant aux saveurs méditerranéennes : l’Île restaurant

L’Île restaurant, abritée à Issy-les-Moulineaux dans un pavillon Napoléon III, demeure l’adresse chill par excellence. Mini potager, overdose de végétaux, bar d’extérieur et terrasse couverte : le Sud de la France s’invite à Paris. Ni une ni deux, on fonce se glisser dans les banquettes emplies de coussins aux motifs floraux et bohème.

https://www.instagram.com/p/CBXpTpFiJF9/

Cet esprit authentiquement comfy se retrouve même dans l’assiette. On entame l’escapade par des betteraves rôties assorties d’une crème de fêta. On poursuit avec une dorade royale entière mariée à des légumes de saison. En tant que burrata lovers, on ne résiste pas à la salade de l’île composée de burrata, de légumes grillés, de roquette et d’un parmesan 24 mois.

https://www.instagram.com/p/B7L6ZWBKmwW/

Last but not least : les légumes ainsi que les viandes et poissons sont cuisinés à la braise : un mode de cuisson sain et original !

On termine en apothéose avec le moelleux au chocolat soufflé et sa crème glacée vanille : l’idéal pour partager son dessert avec son acolyte et vriller en s’enivrant d’un cœur coulant encore tout chaud.

https://www.instagram.com/p/B6fjF8Qg-Y7/

La modernité de la gastronomie grecque : Yaya

Aux manettes de Yaya, maintenant devenu le QG de la faune parisienne, le chef colombien Juan Arbelaez qui signe une popote diablement moderne. Les standards du terroir grec sont revisités dans un élan de générosité et de partage.

https://www.instagram.com/p/CANDYDLAVt4/

En guise de prémices, on opte pour des mézés : un ceviche aux agrumes, des loukoumades de fromage accompagnées de figues séchées et arrosées de balsamique grec et enfin des légumes à la grecque rôtis.

On est ensuite charmé par les giouvetsi, autrement dit des pâtes grecques aux fruits de mer et herbes fraîches.

Pour finir en beauté, on chavire avec la mousse de yaourt grec escortée d’une infusion des montagnes d’olives Kalamata et de noix de cajou caramélisées.

Le raffinement de la cuisine franco-libanaise : Bontemps

Bien loin des attrape-touristes, le salon de thé Bontemps distille en plus de ses pâtisseries au comble du raffinement une gamme salée aux notes subtiles du bassin méditerranéen.

https://www.instagram.com/p/CBDoBWzp1qK/

A l’ardoise du déjeuner champêtre du samedi midi, on raffole de l’assiette Medley confectionnée à partir d’une tartelette aux tomates confites, d’une Burratine des Pouilles, d’une tapenade d’olives Taggiasches, de courgettes marinées et d’un écrasé de pommes de terre au basilic frais. On craque aussi pour l’Avocado Toast, réalisé sur une base de brioche fondante et saupoudré de grenade pour le côté pep’s.

Pour clore le repas, on choisit parmi la myriade de pépites sucrées : la Gianduja au chocolat praliné, l’Allégresse aux fruits rouges ou encore la Rosa à la rhubarbe.

https://www.instagram.com/p/B7vVgVHowFf/

Côté boissons, il ne faut surtout pas passer à côté de l’orangeade à la fleur d’oranger, qui nous embarque au Liban en un rien de temps.

La street-food grecque des temps modernes : Galika

Chez Galika, on est maître(sse) de ses envies. Que ce soit pour les bols ou les pitas, le sur-mesure est de mise, avec à la clé un résultat 100 % Instagram-compatible.

https://www.instagram.com/p/CAr5kmmJNCK/

Concrètement, on commence par choisir une base. Puis, on ajoute un condiment traditionnel, à l’image de la crème de fêta ou du houmous. Vient ensuite le choix de la viande (ou halloumi grillé en alternative végétarienne). Enfin, on opte pour trois ingrédients colorés. En accompagnement, on recommande vivement les frites à la grecque, à plonger dans la sauce tzatziki.

https://www.instagram.com/p/CA7HlALJHDS/

Pour la note sucrée, gros craquage pour le yaourt grec sur un lit de griottes confites.

L’Île de Beauté revisitée : Trattoria by Gustu la Rotonde Stalingrad

Orchestrée par Christophe Poligani, le mot d’ordre de cette trattoria demeure de dealer de bons petits plats modernes, aux saveurs du maquis et de l’Italie.

On démarre les hostilités en se ruant sur le cochon de lait grillé et son ketchup corse aux herbes du maquis. On chavire aussi avec le bol de straciatella à l’huile d’olive, surmonté de noisettes de Cervioni.

https://www.instagram.com/p/B8YtTHOINkr/

En plat principal, on teste le ravioli chèvre, figues et miel, nappé d’une sauce aérienne à la tomme corse fermière et salinu.

https://www.instagram.com/p/B6VLFW5ClRb/

Pour finir, c’est un feu d’artifice en bouche avec le fondant à la nucciola et son cœur de chocolat aux noisettes corses de Cervioni.

Avec ces adresses, on voyage le temps de quelques heures en plein bassin méditerranéen. Avis aux férus de bons plans : go sur @paulette_map.

https://www.instagram.com/p/CBSndqNhjvB/

En cette période difficile, faire le plein de bons produits made in France, sans bouger de chez soi ne relève pas de l’utopie ! Aux quatre coins de l’hexagone, les producteurs se mobilisent et mettent à la portée de tous des paniers regorgeant d’ingrédients et de préparations de qualité. Zoom sur le millésime des box locales, pour se mijoter un frichti bien de chez nous.

Pour les titis parisiens et les fervents gourmets – la box du Grand Paris

Cultiver et produire en plein cœur de la capitale sonne comme une mission des plus périlleuses. Or, c’est bien le défi que se sont lancés les artisans du Grand Paris. Fermes urbaines ou ruches sur les toits font redécouvrir aux consom’acteurs que nous sommes la joie des circuits courts et du travail lent.

À la rédaction, on a littéralement craqué pour la box du Grand Paris PETIT DEJ. À l’intérieur sont nichés un paquet de céréales Loumaë, un pot de miel Apiterra, de la pâte à tartiner LAFRENCHI, un pot de confiture La Corbeille à confitures et un sachet de café Café 366. Bref, que des gâteries gourmandes pour démarrer la journée du bon pied !

https://www.instagram.com/p/B_pYkW4JoE_/

Et cerise sur le gâteau : tous les instigateurs du projet suivent une démarche éco-responsable, du choix des produits jusqu’à la conception du packaging !

https://www.instagram.com/p/B8ijJk3C8xI/

Pour précommander sa box 100 % parisienne, c’est par ici.

Quand le doux parfum corse titille le bout du nez – L’épicerie Giru

Aux manettes de l’épicerie Giru, deux jeunes entrepreneurs : Mélanie et Roland. Leur leitmotiv ? Ravir les habitants de l’île de beauté à coup de charcuteries et de fromages artisanaux. Dans l’optique de remonter la pente, l’enseigne s’est challengée. Après la livraison à domicile et le drive, voilà que les deux compères dégainent les BEER BOX SURPRISE. On y retrouve un pack de six bières aux origines et aux styles variés.

https://www.instagram.com/p/B-9OdpGIfdI/

La dernière nouveauté en date ? Les planches à composer, qui raviront les férus de l’apéro dînatoire. En fonction des goûts et des aspirations du moment, on choisit quatre produits parmi une myriade de charcuteries et de fromages, ainsi qu’un condiment qui agrémentera le tout.

https://www.instagram.com/p/B_mWzWyKmYV

Pour commander, on se rue sur son téléphone et on compose le 06.48.21.55.47.

Parce que le « skypero » marseillais c’est sacré – Zia Concetta

Fini le pastis old-fashioned, dorénavant, on s’émoustille les papilles avec spritz et autres cocktails tendance. L’épicerie aux tonalités italiennes et méditerranéennes Zia Concetta a sorti l’artillerie lourde avec deux packs qui célèbrent l’heure de l’apéritif.

Que les habitants de la cité phocéenne se tiennent prêts, et surtout les fervents défenseurs du cocktail orangé : la Spritz Box arrive en force. Tout y est pour concocter deux breuvages : deux verres ballon Martini, une bouteille de Prosecco Martini, de Martini Fiero et de San Pellegrino. Besoin d’un petit quelque chose sous la dent ? Un plateau de charcuteries et de fromages réalisé par Zia Concetta et un paquet de gressins à plonger dans une tartinade de légumes ensoleillés sont compris dans le package.

Pour ceux qui auraient besoin d’un regain d’énergie, la Tonic box est là. On y découvre, en plus des bouchées apéritives, une bouteille de Martini Fiero, de Schweppes tonic, ainsi que deux verres.

https://www.instagram.com/p/B_ZoOG9Db33/

On se donne rendez-vous sur UberEats pour choisir son panier apéro.

C’est l’heure du Tea Time brestois – Refuge Royal

Aux prémices de Refuge Royal, Maï-Line Santens, ancienne pâtissière devenue maîtresse d’un salon de thé à l’ambiance cosy et chaleureuse. Pour apporter aux habitants brestois une once de bonheur gustatif, elle lance la box « ultime refuge ». Suspens oblige, on se laisse guider par la sélection de la cheffe, accompagnée d’un thé à découvrir et d’une fiche recette.

https://www.instagram.com/p/B_GKMp3nzX0/

Pour s’offrir la box spécial douceurs, ce n’est pas compliqué, on compose le 06.41.14.95.33.

Retrouvez encore plus d’allégresse, de bons plans et de bonnes adresses sur @paulette_map

https://www.instagram.com/p/CACw0IKBytz/

Cuisiner c’est bien, mais se faire livrer c’est mieux ! Ce crédo fait sens pour bon nombre de français, et surtout ceux qui d’accoutumé sirotaient des Spritz et grignotaient des tapas en terrasse. Les enseignes l’ont bien compris et viennent à nous ! Zoom sur ces restaurants détonantes qui livrent gâteries salées, sucrées et bien plus…

On se régale avec Di Loretta, meilleure pizzéria à la coupe de Paris

Ils font partie du top 20 des pizzérias à la coupe du monde, ces passionnés de la gastronomie italienne accessible ont été nos petits chouchous du confinement. Plutôt que de commander une pizza ronde aux mêmes ingrédients, pourquoi ne pas opter pour plusieurs parts goûteuses, aux saveurs différentes et adaptées à nos attentes du moment ? C’est l’idée et aussi l’hommage à Loretta, maman du fondateur, pour qui la base d’un bon dîner se résume au partage. On appelle, on commande Di Loretta et on passe chercher nos petites merveilles italiennes sans se ruiner. Le tout, avec la promesse de se régaler. Seul risque ? Y retourner.

https://www.instagram.com/p/B4QHZbiB2Xx/?utm_source=ig_web_copy_link

Nos conseils pour la commande ? Se la jouer gourmand, pas grave s’il reste une part pour demain midi. Elle sera toujours très bien accueillie. Oser la scarmoza (car elle est incroyable), se laisser envoûter par la champignons/truffe et ne pas passer à côté de l’emblématique margherita. La base.

https://www.instagram.com/p/B3Jwr6-A0VY/?utm_source=ig_web_copy_link

On adhère au concept 100 % livraison de Sababa

Le tour de force de Sababa, c’est son existence purement virtuelle. Aux manettes : Jean Valfort, véritable précurseur de tendances, après le succès de ses enseignes Astair et Farago. S’invitent à la carte de ce lieu mystérieux, des spécialités qui fleurent bon les effluves méditerranéennes.

https://www.instagram.com/p/B97GtOEoh9d/

A la rédac’, plusieurs plats de la popote diablement moderne et Instagram-compatible, nous ont tapé dans l’œil. On a d’abord jeté notre dévolu sur le caviar d’aubergines fumé, tahini et grenade. Puis, on est tombé sous le charme du chou-fleur rôti pimpé aux herbes. Pour terminer en apothéose, on recommande le crémeux pistache fondant à souhait.

https://www.instagram.com/p/B-ckAhooC7S/

On se rappelle les joies des terrasses avec Istr

Pour les incorrigibles de l’apéro entre potes, Istr s’impose immanquablement comme l’allié de taille. En cette période de confinement, l’adresse à l’ambiance hipster envoie des good vibes en dégainant « SHAKE ISTR EASY », un service de cocktails à domicile.

https://www.instagram.com/p/B9hYiM0JEkF/

Concrètement, ça donne quoi ? Des cocktails faits minute, accompagnés de fruits frais et d’une poche de glace, le tout avec une fiche technique pour devenir un as du shaker.

Last but not least : on raffole des tapas aux couleurs locales et des paniers apéro à partager avec son ou sa chéri(e). A la rédaction, on s’est laissé tenter par l’apéro rosé comprenant une bouteille de « La Maguelonne », une terrine Maison (cochon, volaille ou foie gras), une burrata de Sanza, des gressins sésame et du pain. Bref, des associations entre terre et mer pour voyager à travers l’assiette !

https://www.instagram.com/p/B_DCLkuoB0-/

On se délecte de tapas avec Chez Vous

Le restaurant « Chez Vous » n’aura jamais aussi bien porté son nom. Pour escorter le verre de rosé, l’enseigne proposera très prochainement à la livraison de joyeuses grignotes, qui affoleront à coup sûr les papilles des parisiens.

https://www.instagram.com/p/B21ijRioArl/

On est de suite séduit par les tapas on ne peut plus appétissants  : houmous de pois cassé joint à son pain batbout maison, beignet de courgette à l’aneth et à la fêta marié à sa sauce crémeuse au yaourt ou saumon gravlax servi avec sa mayonnaise scandinave. On ne résiste finalement pas à la gourmandise de quelques frites de polenta au romarin. Un programme qui assure une bonne soirée chill en perspective !

https://www.instagram.com/p/B8W3kOWolfb/

On retourne en enfance avec Mamie et Jean à la maison

L’ex-candidat de Top Chef fait tinter les casseroles dans un joyeux brouhaha, et offre un décollage immédiat direction la Madeleine de Proust de notre enfance.

https://www.instagram.com/p/B_ID3TaKdvn/

A l’ardoise, ce ne sont pas une ou deux spécialités mais bien un panier complet avec des assiettes changeant chaque semaine. Effectivement, à l’intérieur sont glissées cinq recettes déjà mitonnées, une fiche d’astuces, une confiture et une part de cake pour le lendemain matin.

Pas de panique pour les végétariens, une alternative alléchante est également à la carte avec, à titre d’exemple, un houmous de betterave, de la burrata, une enivrante mousse au chocolat et aux noix de pécan caramélisées et une confiture d’agrumes de Corse, pour avoir la pêche dès le matin !

Cerise sur le gâteau : le concept est 100 % éco-responsable. En effet, les produits frais proviennent de l’agriculture éco-responsable, les repas sont servis dans des boîtes en carton recyclés et des contenants en verre réutilisables et la livraison se voudra écologique.

https://www.instagram.com/p/B_UAnJpKA-Z/

On ne manque pas le sacro-saint brunch du dimanche avec les « Confin’Box » Yann Couvreur

Les sourires s’esquissent déjà sur les visages de la faune branchée parisienne, à l’annonce de la création des « Confin’Box ». Ce lot de gourmandises sucrées et salées, pensé pour deux, se partagera avec son compagnon de confinement. Et pour encore plus de suspens, les box changent chaque semaine et des indices sur les nouvelles créations sont dévoilés par Yann Couvreur sur ses posts Instagram.

https://www.instagram.com/p/B-_gF5Dn4Ml/

Pour se faire une idée, voici un petit aperçu des douceurs de la précédente box. On commence avec la fraîcheur du feuilleté aux fraises marié à un crémeux au basilic frais et crème d’amandes. On poursuit avec les chouquettes au cœur fondant de vanille bleue. Et enfin, pour terminer en apothéose, les mini moelleux au chocolat et fruits secs torréfiés régaleront les chocovores.

https://www.instagram.com/p/B_MnEU0Hkfz/

Voici un panel d’expériences culinaires qui sauront à coup sûr éveiller les papilles des Paulette gourmandes !

Depuis le début du confinement, on l’a remarqué, les réseaux sociaux et notamment Instagram deviennent nos compagnons de route. Bien plus qu’un simple divertissement, ces joujoux de technologie s’accaparent du contenu de nos assiettes … Comment ? A coup de concours et autres défis lancés par les chefs et les enseignes de restauration. On fait le point sur les inspirations food qui séduisent les frenchy.

Des bruschetta pour voyager en méditerranée

Le soleil brille, les oiseaux chantonnent et le #BruschettaChallenge pointe le bout de son nez. A l’initiative du défi, Adriano Farano, ancien journaliste maintenant habitué à mettre la main dans le pétrin de sa boulangerie italienne Pane Vivo. Le concours est ouvert à tous, et nombreuses sont les associations de saveurs possibles pour décliner le fameux antipasti italien. Verdure et chèvre frais, légumes confis à l’huile d’olive ou encore saumon fumé citronné, le principal reste de se laisser porter par sa créativité ! On entend déjà la charmante symphonie des cigales.

https://www.instagram.com/p/B_QeI9cp13e/
https://www.instagram.com/p/B-tey4TJ2T_/

S’initier à l’art méticuleux du café dalgona

Après les golden et beetroot latte, la nouvelle boisson caféinée qui affole la toile c’est le dalgona café. D’origine sud-coréenne, la gâterie s’est massivement démocratisée via TikTok et Instagram, avec les hashtags #whippedcoffee ou #dalgonacoffee.

Mais alors, que se cache-t-il derrière ce nom énigmatique ? Tout simplement un café glacé fouetté à la saveur caramélisée, dont la spécificité réside dans l’épaisse couche onctueuse surmontant la phase liquide.

https://www.instagram.com/p/B_QMI26nHIf/

Envie de tester ? On s’arme deux cuillères à soupe : de café soluble, de sucre de canne et d’eau chaude, ainsi que d’une tasse de lait (ou du lait végétal). On commence par fouetter les trois premiers ingrédients, jusqu’à ce qu’ils aient une consistance aérienne et crémeuse. Une fois cette étape réalisée, on remplit un verre de glaçons et on y ajoute le lait à mi-hauteur. Enfin, on surplombe la préparation de crème de café. Ne reste plus qu’à déguster !

https://www.instagram.com/p/B_PogvyJsSL/

Le leader des cakes : le banana bread

A l’heure du goûter ou pour s’octroyer une bonne dose de réconfort, quoi de mieux que de pâtisser ? Depuis quelques semaines, un engouement général s’est porté sur le banana bread, un pain originaire des États-Unis et initialement consommé par les pauvres durant les années 1930.

A la sauce 2020, le cake s’offre une cure de jouvence avec des versions agrémentées de pâte à tartiner, de pépites de chocolat ou encore de beurre de cacahuète. C’est à qui sera le plus gourmand !

En bonus ? On retrouve la recette détaillée pas à pas sur la story permanente du compte @paulette_map

https://www.instagram.com/p/B_SBRf-pnCx/
https://www.instagram.com/p/B_PuiWwJsLX/

Quelle création tester en premier ? Dilemme cornélien en perspective…

Avec ces températures estivales, difficile de résister à l’appel de l’apéro. En quête de nouvelles idées pour changer des sempiternelles chips et cacahuètes ? Des recettes veggie et colorées viendront à coup sûr twister les papilles des Paulette aventureuses. En avant pour un tour du monde gustatif.   

Laissez vous séduire par de bons tapas veggie et place à l’apéro ! Crédits : ©John Canelis.

Comme un air d’Asie : les vegan rolls multicolores 

https://www.instagram.com/p/B-up5pJocoV/

Ingrédients : 

Deux fruits (ici, mangue et papaye coupées en bâtonnet)

Deux légumes (ici, avocat et carotte coupés en bâtonnet) 

Quelques feuilles de riz (un roll équivaut à une feuille)

Préparation : 

D’abord, on trempe les feuilles de riz une minute dans de l’eau et on les dépose sur un torchon mouillé. On y insère chaque ingrédient d’un côté, en laissant tout de même de l’espace sur le bord et les côtés. 

Vient ensuite le travail minutieux du pliage : on rabat le premier bord sur la préparation et on roule une première fois. Puis, on plie les côtés et on termine de rouler en serrant bien. 

Et pour que les rolls fassent trempette, on opte pour une sauce à base de cacahuètes ou de noix de cajou. 

Comme un air d’Orient : le houmous qui booste le bronzage

https://www.instagram.com/p/BZoMEJtFmh7/

Ingrédients : 

Deux ou trois carottes coupées en rondelles

Une cuillère à soupe de curcuma en poudre

Une cuillère à café de coriandre

Une gousse d’ail émincée

Une cuillère à soupe d’huile d’olive

Sel et poivre du moulin

400 grammes de pois chiches cuits et égouttés

Une cuillère à soupe de tahini

Deux citrons (pour en extraire le jus)

Préparation : 

On commence par placer les rondelles de carottes sur une plaque préalablement recouverte de papier sulfurisé. On les parsème de la moitié de curcuma et d’ail émincé, et on arrose le tout d’un filet d’huile d’olive. On sale, on poivre et on enfourne au grill pour 20 minutes de bronzage. 

Dans un second temps, on verse dans le mixer les carottes ainsi que tous les autres condiments listés, en injectant en même temps deux ou trois cuillères à soupe d’eau. L’objectif : obtenir une texture crémeuse. 

En guise de topping, un filet d’huile d’olive et quelques graines de lin ou de sésame. Pour une touche de croquant supplémentaire, on joint des chips de pain de pita. 

Comme un air d’Italie : la pizza qui sent bon le chou-fleur

https://www.instagram.com/p/B-p7AEdJFeX/

Ingrédients : 

Une tête de chou-fleur coupée en petits morceaux

Un yaourt au lait de coco

Un œuf

50 grammes de parmesan râpé

Sel, poivre et origan

Préparation : 

Première étape : Après avoir préchauffé le four à 180 degrés, on dispose les fleurettes dans le mixeur, dans l’optique d’obtenir une consistance de semoule

On s’arme ensuite d’un torchon propre pour enfermer et essorer le chou-fleur. En parallèle, on mélange dans un saladier le yaourt, l’œuf et le parmesan râpé. On ajoute la semoule ainsi que les condiments et herbes aromatique au mélange. 

On met la pâte sur un plat à tarte paré de papier cuisson, en prenant soin de l’étaler uniformément. C’est parti pour 40 à 45 minutes de cuisson à 180 degrés

Pour la garniture : on laisse place à la créativité et aux aspirations du moment !

Comme un air d’Andalousie : le gaspacho 100 % pink 

https://www.instagram.com/p/B-uBidmDffB/

Ingrédients : 

250 grammes de betteraves cuites et hachées grossièrement

400 grammes de fraises coupées

Deux cuillères à café de vinaigre de framboise

Sel et poivre

Préparation : 

En matière de recette, rien de plus simple : on incorpore l’ensemble des ingrédients dans un blender. Une fois la texture souhaitée obtenue, on couvre et réserve au frais pour 24 heures.

La cerise sur le gâteau : quelques pousses de soja donneront de la mâche et un côté esthétique au plat. 

Avec ces recettes saines et hautes en couleur, votre Spritz sera entre de bonnes mains.

Article de Marion Tabard.