La Saint Valentin, une fête dédiée à l’amour pour certains, commerciale pour d’autre, un jour comme les autres pour beaucoup. Le 14 Février semble parfois « lourd de sens ». Comme si ce jour-là était dédié à une évaluation de nos vies amoureuses. Pourtant en ce mois du Self Love chez Paulette, on aurait plutôt tendance à célébrer la solitude.

La solitude. En dehors d’être une très belle chanson de Laura Pausini, c’est un mot qui peut parfois sembler lourd à porter. Trop souvent parce que l’idée d’être seul.e pourrait ne pas rimer avec épanouissement, selon certains. Une dynamique « clichée » où nous aurions besoin d’autrui pour se sentir bien, comme si notre valeur dépendait des autres. Bon, et bien cette année, on change cette idée « à la con ». La suite va vous plaire, parce qu’il faut surmonter ce branding Valentine’s Day qui ne fait plus sens. Il faut s’aimer, c’est la priorité.

En 2020 je dis «  STOP … in the name of Love ». Je n’attendrai pas que l’on me dise que je suis belle, et personne ne détiendra une quelconque fiche d’évaluation sur ma personne. Je suis juge, maîtresse et décisionnaire de qui je suis. Ce que je vaux, ce que je peux donner et recevoir de mon entourage m’appartient.

On aime l’amour mais on s’aime encore plus

Attention : j’aime les fleurs et les dîners aux chandelles. Je souligne simplement le fait que je m’aime davantage que ces clichés selon lesquels l’amour devrait se célébrer tout spécialement un 14 février. Dans un monde où tout devrait être pensé pour deux, il est plus qu’agréable de savoir vivre pour soi, d’aimer l’idée d’être seul.e et de l’autoplaisir. Je mentirais si je disais que le regard des autres ne m’importe pas. Or, leur avis m’importe plus que leur amour. Je n’ai pas besoin d’eux pour m’apprécier, même si je suis toujours ravie de leur compagnie !

Pour grandir intérieurement, il est important de se retrouver livrée à soi-même. De n’avoir personne d’autre que soi pour surpasser ses peurs et l’inconnu. Et pourtant je suis jeune pour de telles conclusions, mais regardez l’aspect positif de ma chronique : je suis rassurée et décidée à passer une bonne soirée.

Film : How To Be Single

Célibataire, en union libre ou divorcé.e, prenez cette journée du 14 Février pour vous. Dans Alice aux Pays des Merveilles, l’héroïne commence sa journée en pensant à six choses impossibles avant le petit déjeuner. Et bien aujourd’hui, pensez à 6 choses que vous aimez chez vous. Que ce soit des traits de caractère, des actions que vous avez accomplies, le fait d’avoir des paires des chaussettes assorties. Devenez l’origine des compliments qui sont si bénéfiques à la construction de votre amour propre. Alors, comment se sent-on ?

@manonlrlm

Article de Charline Bouzon.