Quel triste constat à l’heure où j’écris cet article : une femme sur 10 est touchée par de l’endométriose, cette maladie inflammatoire chronique. Douleurs intenses, crampes, fatigue et saignements abondants, les symptômes sont multiformes et diffèrent selon les femmes. Alors que l’on s’imaginait, nous femmes atteintes dont je fais partie, que le confinement serait source de repos, il n’en est rien ! Alors, comment vivre cette maladie en toute sérénité à la maison ? Pour y répondre, la Team Paulette vous a listé ses solutions naturelles.  

L’endométriose est une maladie gynécologique encore mal connue. Il s’agit d’une prolifération de tissus endométrial à l’extérieur de la cavité utérine. Crédits : ©Codex Anatomicus.
L’endométriose une maladie inflammatoire due à une prolifération d’endomètre hors de l’utérus. Dessin réalisé par Codex Anatomicus. Crédits : ©Codex Anatomicus.

L’endométriose est une maladie gynécologique encore mal connue. Mais peu à peu, la parole des femmes se libère et les témoignages se multiplient. Et pour neutraliser les douleurs, il est important de comprendre ses origines. 

Il s’agit d’une prolifération de tissus endométrial à l’extérieur de la cavité utérine. L’endomètre peut alors se propager sur différents organes et provoquer des symptômes bien différents selon les femmes. Un phénomène inflammatoire se produit alors puisque le système immunitaire réagit à la présence anormale de tissu endométrial hors de l’utérus.

Moi la première, je pensais que le confinement serait synonyme de soulagement. Plus besoin de craindre d’avoir une crampe à me rouler par terre alors que je suis dans les transports en commun et plus besoin d’afficher un sourire faussé devant les collègues pour camoufler les douleurs… Mon lit me tendait les bras et le jogging était enfin de rigueur durant cette période difficile. 

Mais non, finalement non. Le coronavirus a lui aussi raison de cette maladie. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens, qui sont les seuls à soulager les douleurs, sont interdits. Ils sont susceptibles d’aggraver les infections provoquées par le Covid-19. Alors voici un petit guide de survie en confinement : des solutions naturelles qui font du bien au corps et au moral.

https://www.instagram.com/p/B7pFaoNF6yl

Endométriose : ce qu’il faut éviter de toute urgence

S’il est encore difficile de connaître les causes précises de la maladie, certains facteurs aggravants sont eux bien connus. Et sans surprise, les perturbateurs endocriniens seraient la cause de l’endométriose. Plastiques, détergents, cosmétiques, pesticides et aliments, ils sont présents partout et participent au dérèglement hormonal. 

Alors pour réduire ces facteurs, favorisez des cosmétiques bio ou faits-maison. Réduisez au maximum la présence de plastiques dans votre quotidien. Dites stop au stress, mais aussi à l’alcool qui génèrent les inflammations et donc les douleurs. 

Question alimentation, il est recommandé de ne pas consommer de viande rouge, de produits industriels, de gluten et d’éviter les produits au lait de vache au profit du lait de brebis. À bannir immédiatement, le soja qui lui active le processus de saignement. 

https://www.instagram.com/p/BxH_TyLA8pU

Et bien sûr, on ne vous le dira jamais assez, mais évitez la cigarette. Ses composants chimiques sont mauvais pour la santé et sources de différentes maladies.

Lutter contre l’endométriose avec des solutions naturelles

Eh oui, notre corps a besoin qu’on lui donne de l’amour et qu’on s’occupe de lui. Alors rien de mieux que de favoriser de bons produits et des méthodes douces pour se faire du bien. 

Pour remplacer les anti-inflammatoires non stéroïdiens, optez pour le curcuma et la cannelle, deux anti-inflammatoires naturels. En plus de faire du bien, ils rehausseront les saveurs de vos plats. 

Le yoga permet lui de réduire efficacement les douleurs. Les positions sont agréables, auto-massantes et étirent le corps en douceur. 

https://www.instagram.com/p/B-39dmFhMQB

À cela s’ajoute la méditation. Elle agit directement sur vos émotions et détourne votre attention durant une crise. Laissez-vous porter par de bonnes ondes positives.

Aussi simple que cela puisse paraître, la respiration est un moyen très efficace pour atténuer les douleurs liées à l’endométriose. L’inspiration et l’expiration permettent au corps de se détendre, d’évacuer le stress et de vaincre la souffrance. Alors, privilégiez fortement les exercices de sophrologie ! 

Et pour finir, l’eau est un élément de la nature qui a de multiples vertus. Dans un bain ou une piscine, laissez votre corps en flottement. Profitez du bruit apaisant de l’eau qui coule pour relaxer votre corps. 

Article de Nina Hossein.