Une couche, deux couches, trois couches, quatre couches, cinq couches, six couches successives de cosmétiques sur sa peau et en un mot : le « layering« . Une tendance beauté venue tout droit de la Corée du Sud qui implique d’instaurer six étapes à sa routine soin du visage. On le conçoit, c’est un peu beaucoup. Mais rassurez-vous, une nouvelle trend coréenne qui devrait vous plaire, a récemment fait son apparition : le skip-care. Focus sur cette nouvelle façon responsable d’aborder le skincare, pour laquelle « faire moins » est synonyme de « faire mieux ». 

Qualité avant quantité

La qualité avant la quantité. C’est ce que prône ce rituel beauté. Nettoyant, démaquillant, contour des yeux, crème de jour, crème de nuit, exfoliant, sérum, base… ça n’en finit plus. Les placards débordent de ces cosmétiques en tout genres ! Mais désormais, avec le skip-care, qui signifie en français littéralement « sauter les soins », on passe toutes ces étapes pour mettre l’accent sur le nettoyage et l’hydratation. Oui, seulement.

« Est-ce vraiment efficace ? » : c’est sans doute ce que vous êtes actuellement en train de vous demander. Eh bien, d’après le site d’information spécialisé en dermatologie Dermato-info : hydrater et protéger sont les « fonctions fondamentales ». Alors, pourquoi faire plus ? L’idée est donc de préférer peu de produits ou des produits multifonctions adaptés à son type de peau. Mais, de mieux les utiliser afin d’augmenter leur efficacité. A vous la peau lisse, éclatante et lumineuse !

Economique x écologique 

D’après l’Institut National de la Statistique et des Études Économiques (INSEE) : « Le goût des ménages pour les soins et biens personnels, plus particulièrement les soins réalisés par soi-même s’est renforcé depuis 1960. Ces dépenses représentent désormais 32 % de leur budget ‘apparence physique’ contre 9 % en 1960, soit 965 euros en moyenne par ménage en 2015.« 

Des chiffres considérables qui visiblement, ne cessent de croître. En effet, Pinterest a constaté une augmentation des recherches concernant les astuces beauté par rapport à l’année dernière : +110 % pour les « soins pour la peau faits maison”, +115 % pour la recherche de « masque pour le visage à l’aloe vera », une augmentation de 180 % concernant la recherche d’un « maquillage naturel » ainsi que quatre fois plus de recherches au sujet de la « peau naturellement éclatante » et les « exercices du yoga du visage ».

En cause, le confinement. L’un des avantages de rester à la maison a sans doute été le développement de la créativité et du DIY, notamment l’expérimentation de recettes de cuisine et de cosmétiques. Pour être sûr·e de la fiabilité des produits qu’on utilise, on peut passer par l’application Yuka. Elle détecte la composition de ces derniers puis donne une note en scannant simplement le code barre. On kiffe !

Le skip-care, c’est finalement une manière simple et durable de se faire du bien, de se concentrer sur l’essentiel, de faire du bien à son porte-monnaie et de prendre soin de notre planète en consommant moins, afin de réduire l’impact écologique causé par les déchets. En clair, la routine à adopter sans plus tarder !

Un article signé Exaucée Nzoigba