La photographe et réalisatrice féministe belge Charlotte Abramow annonçait il y a une semaine sur son compte Instagram la sortie de son dernier projet, réalisé en collaboration avec Netflix France : un Petit Manuel d’Éducation Sexuelle.
Un projet qui voit le jour à l’occasion du lancement le 17 janvier de la saison 2 de la série Netflix anglaise Sex Education

@charlotteabramow

Sex Education : Un manuel qui vient compléter la série à succès

Si vous n’avez pas encore regardé cette série anglaise, pas de panique, on vous fait un petite résumé ! Créée par Laurie Nunn, Sex Education s’amuse à briser avec finesse et humour les tabous autour des thématiques de la sexualité et de l’adolescence.
On y suit les aventures d’Otis, un adolescent vierge et complexé, noyé sous les conseils de sa mère thérapeute et sexologue. Avec Maeve, une adolescente rebelle du lycée, Otis va ouvrir une cellule (clandestine) de thérapie sexuelle et permettre aux lycéens de mieux comprendre leur corps et leur sexualité. Une série drôle, humaine, qui comme son nom l’indique, nous éduque en nous questionnant sur ces sujets trop souvent considérés comme tabous.

S’éduquer pour mieux profiter

« Tu te poses probablement des questions sur ce qu’on appelle : le sexe. C’est normal. Tout le monde s’en pose, sans jamais s’en parler sans tabou. Plus on communique, plus on apprend, plus on kiffe ! » peut-on lire sur le site sexeducation.fr
Charlotte Abramow (que vous connaissez peut-être comme la réalisatrice des clips Les Passantes et de Balance ton Quoi d’Angèle) en parle ainsi : « 64 pages pour parler de cul sans tabous et pour aborder les bases d’une sexualité plus épanouie… Plein d’infos que j’aurais personnellement adoré savoir dès mon adolescence ! »
Honnêtement, nous aussi ! Complet, le manuel se divise en onze chapitres, qui parlent de consentement, des identités de genre, des orientations sexuelles, d’anatomies, des stéréotypes, de masturbation, des règles et de protection.

Une équipe talentueuse se cache derrière ce projet

Un petit manuel bien fourni en information et rappels bienveillants que Charlotte Abramow a construit à l’aide d’une équipe pleine de talents.
Elle remercie ainsi @Netflixfr pour cette belle collaboration ainsi que l’actrice @emmatmackey, héroïne de la Serie Sex Education dans laquelle elle joue le rôle de Maeve, qui s’est prêté au jeu en devenant le visage du Manuel (c’est elle sur la couverture !) Enfin, pour la conception-rédaction de celui-ci, Charlotte Abramow a travaillé avec les activistes féministes et sexpositive françaises @metauxlourds et @opheliesecq, et avec l’artiste @lisavillaret pour l’illustration.

Comment se le procurer ?

Rien de plus facile ! Il est gratuit et distribué sans frais de port directement dans votre boîte aux lettres en France Métropolitaine. Pour le pré-commander, filez sur sexeducation.fr (il est sold out actuellement, mais réédité régulièrement). À Paris, le Petit Manuel est également disponible gratuitement au Citadium Haussmann. Pour une belle leçon d’éducation décomplexée et accessible à tous.

S’éduquer pour mieux profiter ? Un programme auquel, personnellement, on adhère sans hésiter !

Article d’Alexandra Hostier

Depuis quelques années, un mouvement sur les réseaux sociaux et en particulier sur Instagram s’est créé autour de la sexualité. Dans un but précis : réapprendre à s’aimer et aimer nos envies sexuelles en liberté  

Ce n’est pas nouveau, mais dans notre société beaucoup d’éléments tournent autour du sexe et de son importance. Pourtant, l’éducation sexuelle reste souvent limitée. Plusieurs comptes Instagram se sont alors dédiés à cette éducation. Véritable bon en avant face à la libération sexuelle, ces comptes nous permettent d’accepter sa sexualité, de s’ouvrir à de nouvelles possibilités et de comprendre son corps et celui d’un partenaire.

Libérer sa parole

Le fait est qu’encore aujourd’hui, nos actes sexuels sont trop schématisés. Pour un moment qui est censé être une source de plaisir, le poids des standards sexuels imposés peut avoir l’effet inverse. Il est donc important de s’intéresser à ces comptes qui tentent de briser les tabous et remettent les choses à leur place. S’écouter, se faire plaisir, et oublier la pression en se réconciliant avec l’amour de notre corps et comprendre celui d’autrui.

S’éduquer pour mieux s’élever

Tout est permis tant que l’on s’écoute. @Orgasme_et _moi, l’a bien compris. Aujourd’hui à la tête de 72 000 abonné.e.s, Charline se consacre à ce compte pour ouvrir les yeux sur toutes les explorations sexuelles possibles. Passionnée de lecture et surtout de celles ayant pour but d’éveiller et d’éduquer sa sexualité. Ouverte sur son orientation et ses envies, elle s’est rapidement appropriée sa sexualité. Ayant conscience que ce n’était pas le cas de tout le monde, elle commence doucement sa reconversion. D’abord avec des Sex Talks, puis en découvrant Instagram et le monde créé autour de la sexualité.

Apporter sa pierre à l’édifice

https://www.instagram.com/p/B4ftOW3ioHo/
@Orgasme_et_moi |Instagram

Elle choisit alors d’apporter elle aussi son savoir en ouvrant son compte. Son objectif est clair : apaiser les consciences et la pression face à la sexualité. Que l’on soit une femme ou un homme, genré ou non et quelle que soit sa sexualité, ce compte accueille surtout de la bienveillance et offre la sensation de ne plus être seul.e dans ses questionnements. Aujourd’hui, Charline a créé une communauté qui ose parler et ose briser la glace face à un sujet trop souvent délaissé sous une montagne de questions/pressions. Car oui, toutes les femmes sont dites « fontaines », oui, les hommes peuvent avoir des orgasmes prostatiques, non, un rapport ne doit pas uniquement se conclure par l’éjaculation masculine et bien d’autres vérités qui se doivent d’être clamées haut et fort. Mais, le chemin avant que nos certitudes sexuelles s’envolent, est encore long. 

Charline le sait, sortir de la bulle qu’elle a créée grâce à Instagram laisse entrevoir une réalité encore bien présente : la sexualité n’est pas encore totalement libérée. C’est long, certes, mais grâce aux comptes comme le sien, un changement positif a débuté et ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. À suivre donc, la révolution sexuelle est bel et bien commencée.

Article par Juliette Boulegon