Après ParisLyon, Lille, Nantes et Bordeaux, direction Marseille ! On vous avait prévenu·e·s, que tout le monde y trouverait son compte…  

Ça y est, les terrasses sont de nouveau (enfin) ouvertes. On les attendait depuis 7 mois… Et c’est chose faite. Mais, après être retourné·e·s (et avoir passé la journée) dans notre resto fétiche, on cherche à découvrir de nouvelles adresses. Et pourquoi pas à Marseille ? Notre sélection – en terrasse, toujours. 

Tuba – 8ème arrondissement

Tuba, c’est un hôtel et un bar, mais aussi un restaurant – parfait pour les vacancier·e·s. Ce qu’on aime, c’est son côté lâcher prise et sa vue impressionnante sur les calanques de Marseille. Côté resto, vous retrouverez les plats du chef Antoine Techené, qui limite au maximum les intermédiaires pour nous proposer les meilleurs plats possibles. Et (évidemment), le poisson y est la star du show !

© Tuba
© Tuba

Adresse : 2 Boulevard Alexandre Delabre, 13008 Marseille

La Mercerie – 1er arrondissement

Ce restaurant est né d’un trio de passionné·e de cuisine : le cuisinier Harry Cummins, la sommelière Laura Vidal et Julia Mitton, en gestion. Et ce trio, ça donne La Mercerie, où produits d’exception riment avec créativité du chef. Iels ont d’ailleurs gagné le Meilleur Sophistroquet de Fooding en 2019. À retrouver en menu découverte le midi, et en cinq services le soir…

© La mercerie
© La mercerie

Adresse : 9 Cours Saint Louis, 13001 Marseille

Le café de l’Abbaye – 7ème arrondissement

Ici, on se sent comme à la maison. Le café de l’Abbaye, c’est une ambiance et du personnel sympathique, une terrasse magnifique et une cuisine toujours différente – au gré des envies du chef. Vous pourrez y manger autant d’Aïoli que gigot d’agneau que de ramen, pour découvrir tous les jours de nouvelles saveurs… Que demander de plus ?

©Le café de l'abbaye
©Le café de l’abbaye

Adresse : 3 Rue d’Endoume, 13007 Marseille

Placette – 2ème arrondissement

Vrai bistrot situé en plein centre de Marseille, Placette est LA terrasse que vous allez vouloir occuper. Au rendez-vous ? Une cuisine française et méditerranéenne le midi, des tapas le soir et un brunch le dimanche. Rien ne vous empêche donc d’y passer tout le week-end… Promis, on ne dira rien !

© Placette
© Placette

Adresse : 22 rue de le Guirlande, 13002 Marseille

La passarelle – 7ème arrondissement

La passarellec’est un restaurant local et familial, des plats de saison et une terrasse canon. Nous, exagérer ? Pas du tout. Regardez par vous-même, on se croirait dans un jardin enchanté… Côté menu, vous retrouverez leur éternel brunch (marseillais) du dimanche, du poulpe et du poisson en tout genre… Vous vous régalerez. On n’est pas à Marseille pour rien !

© La Passerelle
© La Passerelle

Adresse : 52 Rue du Plan Fourmiguier, 13007 Marseille

Le Comptoir d’Endoume – 7ème arrondissement

Alala, Le comptoir d’Endoumec’est LE bar à vin où on avait hâte de retourner… Pourquoi ? Parce qu’en plus de ses cocktails et de son vin, il propose de la comfort food à tomber. Des croques excellents, au pastrami, à la truffe ou encore veggie, plus gourmands les uns que les autres. À côté de ça, iels proposent des frites, falafels et une salade de lentille, ainsi qu’un granola maison. Et quand la carte est petite, on sait que c’est bon signe. 

© Le comptoir d'Endoume
© Le comptoir d’Endoume

Adresse : 33 rue d’Endoume, 13007 Marseille

Jogging Épicerie – 6ème arrondissement 

Petite cour intérieure, produits de saison, issus en direct des producteurs – pour une agriculture plus locale et durable… Jogging Epicerie, c’est l’adresse écoresponsable de la sélection. On l’adore aussi pour ses plats, simples et bons – et surtout pour son côté très familial. On s’y sent comme à la maison.

© Jogging Épicerie
© Jogging Épicerie

Adresse : 103 rue Paradis 13006 Marseille

Le cabanon de Paulette – 8ème arrondissement

Vu son nom, on était presque obligé·e·s d’en parler ! Le cabanon de Paulette, c’est l’un de nos grands chouchous, et c’est très probablement grâce à sa vue mer, époustouflante. Parce qu’on ne peut pas être plus proche, à moins d’avoir les pieds dans l’eau. Et vous vous en serez douté·ê·s, là-bas, c’est poissons et fruits de mer à gogo… Point bonus pour sa paëlla. 

© Le cabanon de Paulette
© Le cabanon de Paulette

Adresse : Boulevard des Baigneurs, 13008 Marseille

La cabane des amis – 8ème arrondissement 

Vous demandez plus de vue époustouflante ? Ok, ok… En voici. Encore une fois au bord de la mer, La cabane des amis, c’est comme iels le disent, « L’amour à la plage ». Et si la terrasse est tributaire du temps (et surtout du vent), on vous le recommande grandement. On y recommande quoi, vous dites ? Leurs pizzas napolitaines, voyons ! Point bonus, car s’il n’y a plus de place en terrasse, on peut la manger sur la plage.

© La cabane des amis
© La cabane des amis

Adresse : 67 Promenade Georges Pompidou, 13008 Marseille

Cédrat – 6ème arrondissement 

Cédrat, c’est le restaurant bistronomique de la sélection. Au menu ? Une cuisine traditionnelle mais inventive, à partir de produits de qualité. Pendant le confinement, ils avaient d’ailleurs revisité les hot-dog en hot-fish (oui oui, vous avez bien lu). Et on a qu’une hâte, c’est celle de découvrir leur nouvelle carte !

© Le Cédrat
© Le Cédrat

Adresse : 81 Rue Breteuil, 13006 Marseille

Partagez-nous, vous aussi, vos adresses préférées ! 

Ce printemps, les couleurs et les fleurs sont de mise ! Marre de la grisaille covidesque et d’être enfermé·e·s chez nous, sans voir le soleil. Fini les teints blafards, les cheveux blancs qui s’accumulent, les ongles rongés par l’anxiété. Le gouvernement sort sa bande-annonce de déconfinement qui prédit un retour à la vie imminent !

Pour l’occasion, nous vous proposons une sélection des incontournables du printemps 2021, pour briller de tout votre être, en terrasse d’un café ou en plein vernissage (allez, on y croit !) de la tête aux pieds.

La robe qui porte bien son nom

L’insouciance, c’est un peu l’état d’esprit que l’on aimerait retrouver en ce moment. Après une trèèèèèès longue année 2020 qui semble se prolonger jusqu’à 2021. Alors, on parie sur ce printemps. Et on craque évidemment, pour la (magnifique) robe fleurie de Soi Paris. Elle semble sortir tout droit d’une oeuvre d’aquarelle. La créatrice a fait sécher son herbier printanier pour venir transposer les plantes sur cette robe en 100 % viscose OEKO TEX. Un appel au partage, à la nature et aux verres de rosé en campagne !

© SOI Paris

La chemise sol de Musier Paris

On le retrouve partout, en veste ou en pantalon, le lin fait son grand retour, depuis plusieurs années maintenant. Alors nous, on craque pour cette chemise qui se croise à l’avant, en lin beige crème. C’est tout doux et ça laisse entrevoir le nombril. Un avant-goût de sable fin, qui n’est pas pour nous déplaire. Top avec un pantalon taille haute ou une coupe droite. Franchement, n’est-il pas magnifique ? 

© Musier Paris

Mon chouchou à moi

Afin d’apporter douceur et fraicheur à vos cheveux, rien de tel que des petits chouchous de soie… Nous, on craque pour les teintes printanières de la nouvelle collection de la marque française Le Colonel. Ils sont conçus dans leur atelier lillois et sont en 100 % soie. Bleu ciel, crème, vert d’eau, tant de couleurs pastel que de petits motifs floraux. Et pour celles et ceux qui n’en peuvent plus de rester sur le sol français, la marque pense à vous. Un goût de voyage au poignet ou dans votre chevelure avec des tissus qui appellent au voyage ! Direction l’Amérique du Sud, ou simplement les grands champs de pâquerettes ! 

Quand nos grands-mère donnent le ton 

La tendance du crochet ne nous a pas non plus échappé. Et on l’adore sur des petits tops légers à porter dès maintenant et tout l’été ! Le crop-top en maille de la nouvelle collection printanière de Mango nous fait de l’œil. Il épouse parfaitement la forme des seins, reste simple et parfait avec un jean brut ou un petit pantalon blanc. D’autant, qu’il appartient à la capsule Committed ; il est donc fabriqué dans un processus de tissus durables.

© Mango

L’imprimé qu’il vous manquait

Elise Chalmain, créatrice française et mordue de mode, imagine une petite merveille. Un pantalon en velours de soie, imprimé avec un motif « Gipsy ». La marque proposait il y a quelques mois à ses fidèles client·e·s, de participer à l’élaboration du futur motif de la nouvelle capsule. Ainsi, c’est l’imprimé « Gipsy » qui ressort gagnant, avec sa forme de fleur et son petit œil porte bonheur. Le pantalon Tilda est un incontournable de la marque. Et sa coupe évasée, taille haute, valorise la silhouette et met en valeur les fessiers !  Qu’est-ce que vous en dites ? 

© Élise Chalmain

Une jupe à fleurs ? Oui, mais pas n’importe laquelle

Ce printemps, enfilez la petite jupe de soie à tulipes rouges de chez Gucci. Oui, nous aussi, elle nous fait totalement craquer. Et si on se permettait cette petite folie ? Ici, une fois de plus, c’est un plongeon au cœur des grandes étendues fleuries de saison. Légère et colorée, cette petite jupe fait son effet.

© Gucci

Le trench-coat Cyrille, en satin de soie

Et c’est avec un flamboyant rose fushia que l’on vous propose d’attaquer cette saison. Quoi de mieux pour célébrer le retour des beaux jours que ce full look rose et très tendance ? Fête impériale conçoit un total pink look, en 100 % satin de soie. Il vous plaît ? Ce printemps, le rose sera sur les joues, les chaussures, les sacs à mains et les trenchs ! 

© Fête impériale

Et côté chaussures, alors ?

On est absolument fans de ce modèle de chez Jeffrey Campbell. Inspiré des mules à talon, ou encore des babies, très en vogue cette saison, il allonge la silhouette et laisse entrevoir nos petits pieds. Son coloris vert d’eau pastel associé à la petite ligne liège très discrète, fait de cette paire, selon nous, un atout mode très charmant ! 

© Jeffrey Campbell

Alors, pour quelle(s) pièce(s) comptez-vous craquer ?

Article de Margot Hinry

Enfin ! Les terrasses rouvrent le 19 mai et nous sommes à J-7. Alors, pour se préparer à la vague de réservations, voici notre sélection de terrasses parisiennes préférées.

Nous sommes le 19 mai. Il est 17h30. Le travail finit dans moins de 30 minutes. On a qu’une seule hâte : celle d’aller s’assoir en terrasse et de se désaltérer avec un bon verre de notre boisson préférée, tout en mangeant un plat divin… Retrouver les restaurants, le soleil, l’air frais et ses ami·e·s, c’est le rêve. Et ce sera bientôt réalité – tout en respectant évidemment les règles de distanciation sociale. Alors, pour anticiper cette soirée si spéciale, la Team vous a préparé sa sélection de terrasses préférées. 

Hanami – 16ème arrondissement 

Vue - © Hanami
Vue – © Hanami

Restaurant-terrasse éphémère, Hanami ce sera THE place to be du printemps. Inspiré des Yatai [ndlr, des échoppes ambulantes japonaises], le cadre y sera magnifique, en plein milieu des cerisiers dans le Jardin du Trocadéro. La nourriture, quant à elle, y sera fusion, entre street-food japonaise et française. Ramen, Udon, Donburi, Sushi, Gua Bao, Bubble Tea, Yakitori, Macduck… Chacun·e trouvera son compte.

Adresse : Les Jardins du Trocadéro, 75016 Paris

Peppe – 20ème et 8ème arrondissement 

Terrasse - © Peppe Paris
Terrasse – © Peppe Paris

Pizzas, arancini, burrata, … Vous savez où ça nous mène ! Direction l’Italie. Et cette fois-ci, c’est chez Peppe, qu’on aime tout particulièrement – et pas parce que c’est le meilleur pizzaïolo du monde, non non… Avis aux fans de truffe (mais pas que, d’ailleurs), vous allez vous y régaler. 

Adresses : 2 Place Saint-Blaise, 75020 Paris & 25 avenue des Champs Elysées, 75008 Paris

Le Patio Opéra – 9ème arrondissement 

Terrasse - © Le Patio Opera
Terrasse – © Le Patio Opera

On vous en a déjà parlé, mais sa terrasse est si belle qu’on meurt d’envie d’enfin la tester. Vous savez, une cuisine italo-corse et de bons produits bio, ça a de quoi nous rendre heureux·ses. Gros plus : ce restaurant a deux (très belles) terrasses, et l’une d’elle est couverte ! Oui oui, vous entendez bien. À tester ! 

Adresse : 5 rue Meyerbeer, 75009 Paris

Brasserie Bellanger – 10ème arrondissement 

Terrasse - © Brasserie Bellanger
Terrasse – © Brasserie Bellanger

Ah, la Brasserie Bellanger ! On n’a qu’une envie, c’est d’y retourner. Leurs buns nous manquent… Leur crédo, c’est une cuisine simple, pas très chère et faite maison, le côté brasserie en plus. On y trinque dans une ambiance à la bonne franquette, comme à la maison. Et c’est surtout très bon. 

Adresse : 140 rue du Faubourg Poissonnière, 75010 Paris

Rooftop Molitor – 16ème arrondissement 

© Rooftop Molitor
© Rooftop Molitor

Comme son nom l’indique, le Rooftop Molitor se situe en… Rooftop ! Et ça fait rêver. Niché sur le toit de l’Hotel Molitor, il surplombe tout Paris. Cette belle vue étant accompagné d’une très bonne cuisine de saison, imaginée par le chef Martin Simolka. Rien que ça ! 

Adresse : 13 Rue Nungesser et Coli, 75016 Paris

Florida – 1er arrondissement 

Terrasse - © Florida
Terrasse – © Florida

Situé en plein cœur du quartier très parisien des halles, Florida est le bistrot où vous pouvez aller les yeux fermés. Portions généreuses, plats distingués et à partir de 17€… Vous pouvez vous laisser guider par les conseils des serveurs·ses, particulièrement sympathiques. 

Adresse : 1 rue Montorgueil, 75001 Paris

Street Bangkok – 9ème, 3ème, 6ème ou 11ème arrondissement 

© Street Bangkok
© Street Bangkok

Avons-nous vraiment besoin de le présenter ? Street Bangkokc’est LA référence en termes de cuisine d’Asie du Sud. Et on ne dira pas le contraire ! Iels ont déjà quatre adresses, et on espère en voir s’ouvrir d’autres. Le tout, avec des plats exquis et une touche d’humour toujours bien amenée – et beaucoup de style. 

Adresses :  28 rue de Douai, 75009 Paris, 112 rue Saint Denis, 75003 Paris, 73 rue de Seine, 75006 Paris & 13, rue de la Roquette, 75011 Paris

Giusé Trattoria – 8ème arrondissement  

Terrasse - © Giusé Trattoria
Terrasse – © Giusé Trattoria

Cette fois-ci, on vous propose un restaurant italien spécialisé dans les pâtes. Et pas n’importe lesquelles. Chez Giusé Trattoriaon ne rigole pas. Seiches, sauce tomate, truffe, burrata, cèpes, boulettes de viande… Il y a de tout. Mais n’oubliez pas de gouter les Antipasti… Miam !

Adresse : 125 Rue du Faubourg Saint-Honoré, 75008 Paris

Si vous n’avez pas encore trouvé votre bonheur, retrouvez d’autres idées dans nos sélections en livraison. Chinois, italien, libanais ou mexicain, vous trouverez forcément restaurant à votre goût… Et vous, quelles sont vos terrasses préférées ? 

Les artistes à se lancer dans le grand bain de la musique sont nombreux·ses. Nous avons sélectionné pour vous les 8 chanteurs et chanteuses d’ici et d’ailleurs à découvrir ce mois-ci (si ça n’était pas déjà fait).

© Kamila K Stanley
LAUREL © Kamila K Stanley

Oracle Sisters, la nostalgie des sixties

De la pop-folk toute douce pour les oreilles. Leurs sonorités nous rappellent tantôt les Beatles, tantôt les BBBrunes in English version 2021. Oracle Sisters, ce sont des voix simples, chantées avec sensualité et douceur. Amoureux·se de Paris, du voyage et de la folk, ils et elle interprètent à leur manière une vision idolâtrée de la Ville lumière.

Oracle Sisters, deux hommes et une femme qui viennent apporter une touche de sixties un peu rêveuse à l’an 2021. Ces artistes au look de néo-dandy viennent de partout en Europe. Deux Bruxellois, une Finlandaise. Leur clip incarne un saut en arrière parfaitement réalisé. Les couleurs, les tenues, la photographie : tout y est, retour vers les années 60 assuré. On adore, foncez, c’est trop bien !

Oracle Sisters © Celia Marie
Oracle Sisters © Celia Marie

LAUREL, les années 80 dans la peau

Avec Laurel, petit saut dans le temps. Après les sixties, place aux années 80. Sur ses musiques et ses clips, on savoure chaque seconde goulument. On en prend plein les yeux, ça brille, ça fuse, c’est une explosion de couleurs pop. Petit à petit, ses musiques prennent l’univers de la synth-pop. En fait, vous l’aviez déjà compris, avec Laurel, on se lève et on danse ! Ça groove. 

Elle a cette voix à la Lana Del Rey, qui ne laisse pas les oreilles indifférentes. Cette jeune Anglaise originaire de Southampton trace son chemin vers un style de pop indé qui plaît ! Elle sortait il y a moins d’un jour son tout nouveau clip You’re the one. Sous ce dernier, on peut lire dans les commentaires « Quand tu as une de ces fameuses terribles journées, Laurel apparaît et renverse tout ». La relève des eighties est en marche !

LAUREL © Kamila K Stanley
LAUREL © Kamila K Stanley

Girl in red, celle qui fait vibrer TikTok et le New York Times

Avec déjà plus de 9 millions d’écoutes sur Spotify, vous n’êtes peut-être pas passé·e à côté. Cette Norvégienne met en lumière son esprit, toujours en mouvement, dans des chansons pop indie. Ainsi, la jeune chanteuse de 22 ans se fait une place dans le monde de la musique avec son single i wanna be your girlfriend qui devient très vite un hymne pour la communauté queer, notamment sur Tik Tok.

Alors, sur des sonorités de pop alternatives, Girl in red aborde la question du genre dans des textes bruts mais aussi doux et sincères. Et puis récemment, elle sort son nouveau single Serotonin. A nouveau, on est transporté·e dans toute la complexité de la jeunesse, avec une honnêteté totalement décomplexée. Bref, elle est super et chez Paulette, on l’adore. D’ailleurs, elle sera en concert à Paris en mai 2022. Son premier album sort à la fin du mois d’avril.

Laurie Darmon, douce et pétillante

Une porte qui claque, un, deux, trois verres de cognac tombent en vrac… L’air vous revient ? Le piano et les percussions, les instruments sont maîtres de ses rythmes qui donnent envie de danser. Et de ses paroles que l’on chanterait jusqu’au bout de la nuit. Et la voix douce qui les accompagne, c’est celle de Laurie Darmon, qui en faisait déjà groover certain·e·s en 2014.

Cette année, elle revient avec douceur et mélancolie pour sa chanson Maman. Laurie Darmon, finalement, c’est notre alliée musique pour des soirées entre filles, debout sur le canapé, un verre (ou 2) à la main. Dans ce cas de figure, nous conseillons notamment les chansons On bai. ou Laisse-moi t’aimer. Mais c’est aussi celle qui nous donne des frissons, lorsque l’on observe les passant·e·s à travers la fenêtre, en songeant à notre enfance.

Que je t’aime maman, tu auras rendu mes rêves immenses.

Laurie Darmon

 À suivre aussi sur Instagram où elle propose des covers et sessions live en solo ou en duo, toujours avec la même douceur dans la voix. 

VIKKEN, l’électro hypnotique

Avis à tou·te·s celleux à qui les festivals, les concerts et surtout les clubs manquent terriblement. Avis à celleux qui veulent ressentir au plus profond de leur chair cette forme de transe dans laquelle peut nous plonger la musique. L’électro/pop de Vikken nous transporte et franchement, avec un bon casque sur les oreilles, on s’y croirait presque. Si, si, c’est vrai. En fait, dans son premier titre, C’est OK, Vikken aborde sa transidentité de manière naturelle, rythmée sur des sonorités carrément entrainantes.

Et ces quelques phrases dictées par une voix au timbre robotique mènent à la réflexion. Enfin, d’ici quelques jours, un nouvel EP Pour une amie verra le jour avec un clip. Des artistes tel·le·s que Jeanne Added ou November Ultra y figureront. En plus, Vikken fera partie du Printemps de Bourges 2021. Laissez-vous porter…

Je pense que c’est OK de dire qu’il y a certaines choses qui ne vont pas.

VIKKEN

Baby Queen incarne sa génération en musique

Elle a l’amour et la jeunesse dans le sang. Alors, elle le chante avec mélancolie, incompréhension, déchirement et addiction. Comme son pseudo l’indique, cette reine couleur rose bonbon puise son inspiration dans le monde tronqué d’Instagram au sein duquel elle évolue et grandit. Entre drogue et alcool, soirées, amours et amitiés, cette jeune artiste au regard mélancolique réveille l’industrie musicale. 

Avec des sonorités inspirées de l’iconique Taylor Swift et un soupçon de grunge pop des années 80. Le tout, chanté par une jeune femme pas si « baby » que l’indique son nom. Mais plutôt, ambitieuse et motivée, tout aussi talentueuse que stylée ! D’ailleurs, découvrez vite son nouveau clip Dover Beach, c’est canon et ça fait du bien !

Baby Queen © David East
Baby Queen © David East

Tsew The Kid, la sensualité urbaine

Tsew The Kid c’est de très beaux textes, une voix suave et beaucoup de mélancolie. Parfois pop urbaine, parfois plutôt rap, les musiques du jeune Malgache nous ensorcèlent. Chez Paulette, gros coup de coeur pour la chanson Fitia, du nouvel album AYNA (« vie », en malgache). La douceur des instruments nous embarque sur une plage de sable chaud, on s’imagine en plein tango après quelques shots de tequila. Les mots dansent sur une mélodie entraînante et délicieusement sexy.

 Tsew The Kid nous parle d’amour avec subtilité, avec passion ensuite puis avec tristesse. Amour amical, amour familial, amour fusionnel, il livre ses émotions et panse ses plaies sur ce nouvel album. En conclusion, ça vaut le détour, on vous l’assure.

Si tu étais de mon pays je t’aurais dit Ny fitiavako anao.

Tsew The Kid

YENDRY, le soleil dans la peau

Vous aimez Rosalia ? Du coup, vous adorerez Yendry. Elle danse, elle chante, elle alterne entre l’espagnol, l’italien et l’anglais et est originaire de République dominicaine. Et dans sa voix, il y a le soleil, la chaleur et le summer. En fait, elle nous donne envie de faire rouler nos hanches et de vibrer sur sa musique pendant de longues soirées d’été. Avec une petite touche de flamenco, un brin de pop urbaine et de sexyness.

Yendry, c’est une femme qui revendique son indépendance et sa force. Féministe confiante et déterminée, cette nouvelle figure de la pop ispanico-italienne n’a pas fini de nous épater. Et puis pour le moment, on l’adore sur son titre Nena, qu’elle interprète à merveille sur la chaîne de Colors Show.

Un article de Margot Hinry

Le printemps fait son grand retour. Et qui dit printemps, dit sabots ou mules aux pieds ! La Team Paulette vous a préparé une sélection de ses préférés.

On sait, les sabots ne sont pas au goût de tout le monde. Pourtant, les fashionistas d’entre vous savent à quel point ils sont redevenus tendances… Et ce grand retour commence déjà à dater. De 2019, pour être exacte. Fort heureusement, le Covid et sa vague de vêtement conforts les ont fait rester. Cette année, on les a notamment vus sur le défilé Hermès printemps-été 2021… Fort heureusement aussi, ils sont aujourd’hui bien plus sympa que les sabots en bois de nos aïeux… Et on ne parle pas que de mules. Notre sélection.

Les sabots fourrés – Birkenstock

Parce qu’on les connaît et les recommande pour leur confort. Birkenstock, c’est notre marque chouchou. Et on ne sait pas vous, mais ça a l’air tellement doux qu’on a qu’une envie : glisser nos pieds dedans. En plus, imaginez un look total jean avec ce style de sabot ? Nous, on adore. À retrouver sur Asos, en camel ou en noir, ou sur Spartoo, si vous préférez la version non-fourrée – probablement plus adaptée au printemps. Pas fan du mood Birkenstock ? Il existe aussi la version Crocs – qu’on aime tout autant.

Les sabots à talon – Jacquemus ou Asos

Personnellement, je dirais que c’est ma version préférée du sabot. Revisitée par le couturier Jacquemus avec brio (en bleu et bordeaux), elle est aussi disponible en version plus grunge chez Peco.  Ce qu’on aime ? Son côté plus élancé et sa semelle compensée, qui donne un look plus pointu. Par contre, côté confort… ce n’est pas la même promesse.

Les sabots classiques – Kickers

Vous recherchez un effet plus « passe-partout » ? Le sabot classique sera parfait pour vous. En effet, c’est le type qui va avec tout. Et également, celui qui se rapproche le plus de la version originale. Ceux qu’on préfère, ce sont ceux de la marque Kickers. Disponibles en noir avec une bride, ou en camel pour rester fidèles aux anciennes versions.

Les mules effet sabot – JANNA.

Envie de succomber à cette tendance, mais de manière un peu plus soft ? On vous recommande la mule effet sabot. La principale différence, c’est qu’il y a un trou au bout, pour laisser entrevoir vos orteils. L’effet sabot se retrouve grâce aux clous et à la semelle, reconnaissable entre toutes. À retrouver en version léopard et en beige chez JANNA.

Les crocs à plateforme – Crocs

Vous ne le saviez peut-être pas encore, mais les Crocs sont revenues à la mode en même temps que les sabots. Et si leur collaboration avec Balenciaga n’avait pas reçu l’unanimité du public, aujourd’hui, les Crocs compensées ont le vent en poupe. Et on doit reconnaître qu’elles sont canons. À savoir si vous préférez des semelles moyennes, la version tie & dye ou les semelles extrêmes…

Hâte qu’il fasse assez beau pour les porter ! 

Article de Clémence Bouquerod

L’un·e de vos proches est un·e grand·e gamer ? On ne vous a pas oublié·e. Voici la sélection des nouveautés jeux vidéo à mettre sous le sapin.

Quoi ? Vous croyez encore que les jeux vidéo sont réservés aux mecs, aux vrais ? Bon, sans parler du fait qu’on va très mal s’entendre – et que vous êtes clairement sur le mauvais média, vous vous croyez en 2000 ? Parce que oui, le concept du jeu vidéo c’est de s’amuser, et ils, elles et iels y ont droit. Maintenant que ce point est rappelé, qui va se battre pour avoir la nouvelle Playstation 5 ? Une chose est sûre, pas de quartier. Voici notre sélection de jeux – nouveaux, ou non, à offrir à Noël. Et rappelez-vous qu’on encourage aussi les cadeaux de soi à soi, chez Paulette...

Vous allez avoir la PS5 (ou avez déjà la PS4) ?

Déjà, bon courage ! Et partagez vos bons plans, les Paulette risquent d’en avoir besoin. Parce que oui, vous avez dû le voir : la PS5 est introuvable. C’est la conséquence d’un nombre de précommande plus important que le nombre de consoles existantes. En ont résultés une pénurie, que ce soit en livraison ou en magasins. Même le Click & Collect n’était pas une option. Le pire : certains (qui ont réussi à se la procurer) l’ont revendue sur internet, et ce jusqu’à 2 500€… Selon Jim Ryan, PDG de Sony, la marque a vendu en 12 heures aux USA l’équivalent de 12 semaines de précommandes de la PS4 en 2013. Il n’y a plus qu’à attendre que le restock…

Maintenant, on va parler jeux. Et promis, on va ne choisir que des jeux compatibles entre la PS4 et la PS5, parce qu’on connaît nous aussi cette frustration. 

  • Cyberpunk 2077
  • Spiderman Miles Morales
  • Sackboy – A big adventure

Sûrement l’un des jeux les plus attendus de ces dernières années. En développement depuis 2012, il mettra en scène votre personnage dans un univers très futuriste et dystopique. Vrai RPG, vous pourrez choisir toute l’évolution de votre perso de A à Z, et ce dans un monde très vaste. 

Toujours dans un monde urbain ouvert, la suite de Marvel’s Spider ManSpiderman Miles Morales était lui aussi très attendu. Nouveau héros, nouveau pouvoir, il promet de nombreuses heures de jeu. 

Vous aussi, vous vous sentez nostalgique rien qu’en prononçant son nom ? On comprend. Et cette année, il revient dans sa propre aventure, pour sauver ses amis et rendre hommage à la sortie de la PS5. Et on fond devant les graphismes ! 

Avis aux possesseurs de Nintendo Switch 

On sait, vous avez déjà beaucoup entendu parler d’Animal Crossing : New Horizons. Alors, pour vous donner des nouvelles idées, on a décidé de ne pas le noter ici (mais cela reste un très beau cadeau pour celleux qui ne l’ont pas encore !)

  • Super Mario 3D Allstars
  • Mario Kart Live : Home Circuit
  • Hyrule Warriors : L'ère du fléau

Avoir trois jeux en un ? C’est possible, grâce à Super Mario 3D Allstars. Au programme, trois jeux Mario remasterisés. Si vous aviez envie d’un petit retour en arrière, vous serez servi·e·s ! Super Mario Galaxy, Super Mario Sunshine et Super Mario 64 seront disponibles sur cette compilation, pour notre plus grand plaisir. 

Notre rêve d’enfant est devenu réalité. Non, pas la paix dans le monde, mais la possibilité de créer notre circuit Mario Kart chez nous. Et c’est grâce à Mario Kart Live : Home Circuit, son kart et sa caméra embarquéeOn a hâte de voir ce que ça va donner.  

Dans ce spin-off de Zelda Breath of the Wild (qu’on vous conseille par ailleurs), vous découvrirez l’histoire, 100 ans en arrière. Jeu de combat, il sera parfait pour nous faire attendre la sortie du deuxième en 2021. 

Plutôt team Xbox ou PC ?

Souvent, les jeux Xbox sont aussi des jeux disponibles sur PC. Alors, on a combiné les deux sélections. Mais promis, celle-ci vaut vraiment le coup ! 

  • Tell My Why
  • Assassin’s Creed Valhalla
  • Yakuza Like a Dragon

Plus vraiment besoin de présenter Assassin’s Creed, très connu par les gamers. Cette nouvelle version du RPG se tient dans l’ère des Vikings. Encore une fois imaginé en monde ouvert, vous pourrez foncer l’acheter yeux fermés si vous aimez la série. 

Jeu vidéo réalisé par le studio français Dontnod Entertainment, il raconte l’histoire d’un frère et d’une sœur qui enquêtent sur la mort de leur mère. Jeu narratif, il nous fait voyager en Alaska. Ce qu’on aime particulièrement, c’est qu’il met en avant la tolérance et montre la transidentité. 

Ce nouvel opus de la série Yakuza voit naître un nouveau protagoniste, Ichiban Kasuga, pour bien différencier ce hors-série de la suite habituelle. Ce qui est sûr, c’est qu’il plaira à celleux d’entre vous qui aiment les RPG tour par tour. 

Prêt·e·s à passer des heures à jouer dès le 25 décembre ? Nous, oui. 

Article de Clémence Bouquerod 

Que vous soyez allé au Québec ou non, vous méritez de tester (ou de re-tester) la Poutine. Parfait comfort food, ce plat accompagnera avec brio vos nuits hivernales. 

Si vous ne voyez pas de quoi on parle, la poutine, c’est un plat typique québécois, composé de frites croustillantes, de sauce gravy et de fromage « couic-couic » – en référence à sa consistance et au bruit qu’il fait sous la dent. Déclinable en centaines de façons, notamment avec du poulet, du porc braisé, mais aussi en version végétarienne avec des champignons, des onion rings, ou encore de l’avocat, chacun trouvera sa poutine idéale. Vous l’avez compris, ce n’est pas le plat le plus sain de la terre. Mais en plein hiver, avec un bon film, on pourrait presque se croire au Québec. Sans ses -30 degrés ressentis. 

Vous êtes québécois·e expatrié·e, avez vécu au Québec, ou simplement envie de tester les meilleures poutines françaises ? Voici notre sélection. 

La maison de la Poutine – Paris & Toulouse

  • Poutine de La Maison de La Poutine
  • Poutine du restaurant La Poutinerie
  • Poutine du restaurant Poutinebros

La Maison de la Poutine, vous pourrez goûter la meilleure poutine du monde 2019 et 2020, respectivement La Joyeux anniversaire, et La Trappeur. Ils ont gagné ce titre lors de la Poutine Week, dans la catégorie internationale – « c’est-à-dire tout le monde, sauf le Québec« . La Trappeur, disponible toute l’année, est composée d’un effiloché de porc au sirop d’érable et de pop-corn au paprika fumé, le tout accompagné de leur fameuse sauce gravy secrète. À noter que le fromage est fait dans leur propre laiterie. 

À Paris, vous pouvez aussi faire confiance les yeux fermés aux restaurants The Moose et La Poutinerie

Poutinebros – Rennes

Grands gagnants de la meilleure poutine du monde en 2016, Poutinebros est la première poutinerie française, ouverte depuis 2014. Et en plus, l’histoire de sa création est touchante. Comme pour la Maison de la Poutine, tout y est fait maison dans leur PoutineLab. Chapeau bas. 

Canada’Venture – Metz

Si vous habitez Metz – ou avez prévu de visiter cette ville bientôt, cette adresse est incontournable. Décoration atypique, patron sympathique, (très) bonne poutine… Ce restaurant propose aussi d’autres spécialités canadiennes, notamment autour du saumon ou du sirop d’érable. Miam ! 

La Barbote – Montpellier

Parfait pour tester la poutine – et à moindre prix, La Barbote est avant tout une microbrasserie, qui propose quelques tapas. Pas totalement similaire à la poutine québécoise, elle est déjà très bien pour une française. 

Au nouveau monde – Bordeaux

  • Poutine chez Au Nouveau Monde
  • Poutine de la Cabane à Poutine

Voici l’adresse pour manger des poutines (et bons burgers) à Bordeaux. Carte bio, possibilité de manger végétalien du plat au dessert, microbrasserie et pierres apparentes, Au Nouveau Monde est à tester de toute urgence. Et en plus, il a remporté le « Travellers’ Choice 2020 » de Tripadvisor.

[Fermé temporairement jusqu’à la réouverture des restaurants en France]

La Cabane à Poutine – Amiens

La Cabane à Poutine, les poutines sont « comme au pays ». Là-bas, le personnel y est sympathique, la nourriture y est bonne et copieuse… Que demander de mieux ? Ah, si ! Vous pourrez aussi y goûter d’autres spécialités québécoises. 

Alors, quel restaurant allez-vous tester ? On a hâte d’avoir votre avis ! N’oubliez pas que vous pouvez les soutenir, même en temps de Covid, grâce à la livraison ou au Click & Collect. 

Article de Clémence Bouquerod 

Avec l’aide d’une gérante de magasins de jouets et jeux de société, on vous a déniché les meilleurs jeux à offrir à Noël. Pour les habitué·e·s, et même les débutant·e·s ! 

Catherine Chanove est gérante de trois boutiques de jouets et jeux de société indépendantes dans la région de Lyon, nommées Poisson d’Avril. Dans ses boutiques, pas question de genrer les rayons ni les produits. Au contraire, toute l’équipe bataille avec les fournisseurs pour éradiquer le problème à la source. Et ça, on l’encourage grandement ! Point bonus – et très important, 60 % de leurs jouets et jeux sont fabriqués en France ou en Europe, et quand ce n’est pas le cas, les entreprises sont éthiques. Grande connaisseuse de jeux de société, elle nous partage donc sa sélection de Noël, pour « rassembler les familles autour d’un bon jeu. »

Jeux coopératifs

Fiesta de Los Muertos est un jeu fabriqué en Europe sur le thème de la fête des morts mexicaine. Le but ? Essayer de retrouver le nom d’un personnage fictif ou réel décédé, afin que son âme repose en paix. Ok, mais comment on fait ? Le joueur qui fait deviner passe à son voisin un mot censé représenter son personnage. Par association d’idées, le voisin doit écrire un nouveau mot et le passer au prochain, et ainsi de suite. Et parce que ce serait trop facile, chaque joueur essaye de faire deviner son personnage en même temps. Fou rire garanti ! 

Fabriqué en Allemagne, The Mind est un jeu coopératif (et mon préféré dans ce domaine). Très original, c’est un jeu où toute communication est interdite. Pas de signe, pas de parole. Le but ? Poser des chiffres dans un ordre croissant. Le tout, sans tour de jeu, et sans se parler, on le répète. De quoi voir si votre esprit fusionne avec ceux de votre famille et amis ! Point bonus : l’éditeur est parisien, et se nomme Oya.

En plus d’être un jeu d’ambiance, Kosmopoli:nous apporte de nouvelles connaissances. On s’explique. Fabriqué en France et édité à Lyon, ce jeu met en scène des dialectes existants quelque part dans le monde, et qu’on ne connaît pas. Sur le thème de la cuisine, il imagine un client qui parle dans une langue inconnue, le serveur qui essaye de répéter sa commande au chef, et le chef aux cuisiniers. Du vrai bouche à oreille ! Selon Catherine Chanove, c’est une « expérience intéressante ».  

Jeux d’équipe ou individuels

On sait, le nom fait peur comme ça. Oui, c’est bien un jeu sur la thématique du foot, qui ravira tou·te·s les fans ! Mais promis, même si tu détestes ce sport, tu vas adorer le jeu. Vrai jeu d’ambiance, Crazy Kick est fabriqué en Allemagne. Évidemment, l’objectif est de marquer des buts, en équipe, et en choisissant la bonne personne au bon moment. Mais la mécanique est super fun. Bonus : l’éditeur est encore une fois le parisien Oya. 

Un peu d’originalité ici avec Code Name, qui commence à bien faire parler de lui ! Fabriqué en Europe, c’est un jeu d’équipe, où le but est de faire deviner des mots à ses coéquipiers, en n’utilisant qu’un seul terme ! Attention cependant à ne pas aider l’équipe adverse pas inadvertance… L’ambiance y est en mode FBI, et il est parfait pour toute la famille. Avec toutes ses déclinaisons, vous serez sûr·e de faire plaisir.

Fabriqué en Allemagne, Karuba est un jeu un peu plus long, plutôt pour les joueurs confirmés, ou qui n’ont pas peur de se laisser porter pendant 40 minutes. Ici, le jeu est plutôt individuel, et l’objectif est d’aider ses quatre aventuriers à rejoindre leur temple. Mais pas si simple, le chemin sera rempli d’embûches… et aussi de trésors ! 

Pour vous procurer ces jeux, s’ils ne sont pas en vente sur le site de Poisson d’avril, vous pouvez appeler pour organiser une livraison. Le plus important, c’est de soutenir les boutiques indépendantes. Pourquoi ? Pour plusieurs raisons. Déjà, parce qu’elles engagent de réel·les connaisseur·ses, qui peuvent vous aider à choisir LE jeu fait pour vous. « Nous, on va chercher le jeu qui va plaire à nos clients et auquel ils vont vraiment jouer. Notre but, ce n’est pas de leur vendre une boite de jeu qui va dormir dans un placard », explique Catherine Chanove. Mais les soutenir, cela permet aussi de conserver l’individualité de nos centres villes et quartiers. Et surtout, « cela fait vivre des passionnés. Surtout après le Covid-19. On a besoin de l’effort de tout le monde pour continuer à vivre et à faire jouer les familles ensemble.« 

Article de Clémence Bouquerod 

Parce qu’on sait que trouver des cadeaux de Noël pour toute la famille demande énormément d’inspiration, la team Paulette vous a concocté une sélection. 

Nous aussi, on adore faire des cadeaux à nos proches. Et ce n’est pas parce que cette année on ne verra pas tout le monde à Noël que c’est une raison pour ne pas leur envoyer des jolis colis par la poste. Maintenant, ne reste plus qu’à choisir quoi offrir. Et pour ça, la team Paulette vous file un coup de main. 

High Tech 

Comme son nom l’indique, le purificateur Dyson est un appareil qui purifie l’air d’une pièce. Parfait en cette période. Au choix, la version chauffante et la version ventilateur. Ou même une version mix des deux. 

Idéale pour les smartphones, cette imprimante Canon est hyper compacte, et à emmener de partout avec soi. Facile et pratique, elle permet d’imprimer instantanément nos photos, et de se créer des souvenirs à chaque instant. 

A tous les utilisateurs Apple, on sait que vous le voulez déjà. Même pas besoin de le présenter, l’iPhone 12 c’est le tout dernier bébé de la marque. Meilleure qualité photo, nouvelle puce A14, compatibilité avec la 5G… Ce smartphone est disponible en format Mini, Normal et Pro, et est décliné en vert, bleu, rouge, blanc et noir.

Maquillage

La femme d’affaires Lisa Frank a collaboré avec la marque de maquillage Morphe, pour notre plus grand plaisir. Au programme, un lot de pinceaux, d’éponges, et une palette. Et notre grand coup de cœur, c’est la palette. Colorée, elle présente beaucoup de tons pastel, quelques tons fluos, et vous pouvez y retrouver toutes les couleurs de l’arc-en-ciel. On apprécie tout particulièrement le packaging, différent des packagings Morphe habituels et déclinable en trois versions, toutes plus insolites les unes que les autres. 

Pourquoi ? Parce que c’est original, et que ça permet une totale liberté à la personne à qui vous l’offrez. Il·elle veut l’utiliser en tant que rouge à lèvres ? C’est possible. Ombre à paupières ? Possible aussi. Et en plus, on a un gros coup de cœur pour la marque

Ok, on avoue, celui-ci est connu. Mais c’est une source sûre. Il fera plaisir à tou·te·s les fans de maquillage, et pour un petit budget ! Son plus ? Il est super brillant, et le packaging est magnifique. Il faut reconnaître que, là-dessus, Fenty Beauty a encore frappé fort. 

Lifestyle 

Cette brosse nettoyante, c’est une super idée cadeau pour plusieurs raisons. Déjà, elle permet d’améliorer sa routine beauté en un clin d’œil. Mais pas seulement ! Cette brosse permet aussi d’unifier et d’illuminer notre teint. Et, associée au stylo antifatigue, notre peau sera revigorée. 

Vous aussi, Le Château dans le ciel et Kiki la petite sorcière ont bercé votre enfance ? Alors ce livre de recettes est fait pour vous. Parce que si vous connaissez, vous avez forcément salivé sur les plats qui sont montrés dans les films. Et on vous conseille de le commander dans vos librairies de quartier, histoire de les soutenir ! 

C’est notre petit coup de cœur de cette sélection. The Coy Collection, ce sont plein de créations en céramique – trop mignonne, le plus souvent marquées d’un smiley. Mug, bougeoir, verre, tasse, vase ou même boucles d’oreilles, il y en aura pour tous les goûts. 

Insolite 

On le connaît tous, mais c’est LE cadeau à offrir à Noël. Pourquoi ? Parce que c’est chaud et confortable. Mais surtout, parce que c’est parfait pour les journées binge-watching, une boisson chaude à la main. Pourquoi acheter un nouveau plaid lorsqu’on peut le combiner avec un pull ? 

C’est la nouvelle tendance sur les réseaux sociaux, et on rêve déjà d’en avoir. Sur le même principe que les bombes de bains, ce sont des bombes pour chocolat chaud. Elles sont souvent remplies de cacao et de guimauves, pour se préparer la boisson parfaite. Pas encore disponible en France, on vous conseille de vous faire livrer celles de Terroirs Québec. 

Parce qu’on adore le Molkky, et que Noël n’est pas la meilleure période pour y jouer. Le Molkky intérieur, ou Quille Molle, est LA solution. Comme ça, plus besoin d’aller dans un parc, on peut même y jouer en appartement. Certifié silencieux et fabriqué en France. Disponible en précommande. 

On espère vous avoir aidé, et bon courage à votre porte-monnaie pour les jours à venir. N’oubliez pas de soutenir au maximum les commerçants de quartier ! 

Article de Clémence Bouquerod 

L’été est là ! Et comme vous l’attendez depuis plusieurs mois, cet après-midi lecture au bord de l’eau en sirotant un café frappé, Paulette a planché, pour vous, sur les lectures de l’été : 4 livres qui vont changer votre vision du monde.

Lectures de l'été : 5 livres qui vont changer votre vision du monde. 
Crédit : Maarten van den Heuvel on Unsplash
Lectures de l’été : 4 livres qui vont changer votre vision du monde.
Crédit : Maarten van den Heuvel on Unsplash

1 – L’âme du monde, de Frédéric Lenoir

« Pressentant l’imminence d’un cataclysme planétaire, sept sages venus des quatre coins du monde se réunissent à Toulanka, monastère perdu des montagnes tibétaines, pour transmettre à Tenzin et Natina, deux jeunes adolescents, les clés de la sagesse universelle. Au-delà des divergences culturelles et historiques de leurs traditions respectives, ils s’appuient sur leur expérience personnelle et se savent inspirés par ce que les philosophes de l’Antiquité appellent l’Âme du monde : la force bienveillante qui maintient l’harmonie de l’univers. »

A travers ce livre et les messages des grands sages, de grandes questions sont abordées. « Quel est le sens de mon existence ? Comment réussir ma vie et être heureux ? Comment harmoniser les exigences de mon corps et celles de mon esprit ? Comment apprendre à me connaître et à réaliser mon potentiel créatif ? Comment passer de la peur à l amour et contribuer à la transformation du monde ? » Une véritable invitation à un voyage personnel et intérieur autour de l’humanisme spirituel.

2 – Comment j’ai arrêté de CONsommer, de Frédéric Mars

Contrairement au titre, cet ouvrage ne prône pas une idéologie anti-consommation. Ici, le journaliste Frédéric Mars confie son expérience personnelle. Il relate une année de sa vie où il s’est concentré sur l’omniprésence du monde de la consommation et notre obsession pour ce dernier, souvent sans même s’en apercevoir. Entre promotions, ventes privées, soldes, pré-soldes, braderie d’après soldes, on achète de nouveaux vêtements, les dernières chaussures, la nouvelle console de jeux… Tout ça en un clin d’oeil, souvent en quelques clics, tout nous est simplifié, quelques fois pré-mâché.

Dans son ouvrage, Frédéric Mars se demande si ce qu’il consomme le rend réellement plus heureux, sa façon de reprendre le contrôle. Une expérience qu’il partage et invite à réaliser chacun de son côté. Il n’est pas soufflé d’arrêter de consommer, seulement de le faire de façon consciente. Par exemple, se rendre compte que nous faisons aussi de la publicité une fois que nous avons consommé… Dans son livre, le journaliste offre son parcours et ses clés pour sortir de la sur-consommation. Il livre de nombreux conseils pour consommer de la façon la plus adaptée aux besoins de chacun.

3 – Les 5 regrets des personnes en fin de vie, de Bronnie Ware

C’est l’ouvrage le plus bouleversant de cette liste. Elle est infirmière en soin palliatif, au coeur de l’hôpital, des machines et des soins, elle accompagne les gens au soir de leur vie. Elle leur tient la main, voit une dernière fois la couleur de leurs yeux et peut entendre leur dernier souffle. Dans ce livre, Bronnie Ware a partagé le quotidien de dizaines de mourants. Elle en a écrit Les 5 regrets des personnes en fin de vie.

« Je regrette de ne pas avoir eu le courage de mener une vie en restant fidèle à moi-même, plutôt que la vie que les autres attendaient de moi.«  « Je regrette d’avoir travaillé autant. » « Je regrette de ne pas avoir eu le courage d’exprimer mes sentiments. » Voici trois des grands regrets explicités dans ce livre. Un ouvrage qui prend la forme d’une véritable leçon de vie à qui voudra le laisser entrer dans la sienne. C’est une invitation à repenser sa façon de la mener, comme un exercice de développement personnel d’un autre genre cette fois.

4 – Conversations avec Dieu, de Neale Donald Walsch

« Vous êtes sur le point d’entrer en conversation avec Dieu. Oui, oui. Je sais… ce n’est pas possible. Vous croyez probablement (on vous l’a enseigné) que ce n’est pas possible. On peut parler à Dieu, bien sûr, mais pas avec Dieu, (…) C’est ce que je croyais, moi aussi. Neale Donald Walsh approche la cinquantaine et fait le bilan de sa vie : il vient de perdre son travail, ses quatre mariages se sont soldés par des échecs et sa santé est défaillante. Pris de colère, il écrit une lettre pleine de doutes à Dieu. Et là, le miracle se produit ! ‘Dieu’ lui répond de façon claire et compréhensible. Un entretien qui durera plusieurs années, où les questions les plus intimes et les plus énigmatiques trouveront réponse. Pourquoi suis-je si malheureux ? Pourquoi l’homme doit-il souffrir ? Qu’est-ce que le bien et le mal ? Les interrogations troublantes que pose cet ouvrage ne doivent pas faire oublier sa haute teneur spirituelle. »

Ceci n’est pas réellement un livre. En effet, il ne s’agit pas d’un roman, mais comme son nom l’indique d’une conversation. Bien que Conversations avec Dieu soit une trilogie de livres dans lesquels l’auteur retranscrit le dialogue qu’il a eu avec Dieu, commençons par le premier tome. Ce livre n’est pas philosophique, il n’est pas non plus religieux. Immédiatement, nous sommes plongé.e.s, à travers les pages, dans les questions existentielles de la vie, d’une manière qui nous ramène à nos propres expériences et ressentis. 

Article de Aurélie Rodrigo