À partir du 19 mai, les restaurants, bars et terrasses rouvrent, pour notre plus grand bonheur ! Retrouvez notre liberté c’est bien, mais en sécurité c’est mieux.

Nouvelle campagne de Sécurité routière © Sécurité routière

Les mots « apéro« , « bar » et « terrasse » avaient presque disparu de notre vocabulaire, et pourtant ils sont (enfin) de retour. Mais avec eux, c’est aussi le retour des excès qu’ils peuvent entrainer. Un petit cocktail de trop, et tout de suite ça devient plus compliqué de prendre la route. Nos réflexes sont diminués et les risques d’accident se multiplient. La possibilité d’être responsable d’un accident mortel est multipliée par 18 chez les conducteurs alcoolisés, selon l’Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière (ONISR). Alors, comme on dit : boire ou conduire, il faut (vraiment choisir !

La sécurité avant tout

À cette occasion, la Sécurité routière lance une nouvelle campagne pour que les Français·e·s retrouvent la liberté mais aussi les bons réflexes. Le but étant de rappeler la nécessité de prendre la route en toute sobriété. L’alcool reste aujourd’hui l’une des principales causes de mortalité routière avec 1 accident mortel sur 3 chez les jeunes (18-24 ans), selon l’ONISR.

Campagne de sécurité routière avec Philippe Etchebest © Sécurité routière

Le casting de Top Chef se mobilise 

Et pour la bonne cause, plusieurs personnalités publiques se sont mobilisées, notamment Philippe Etchebest, célèbre chef étoilé. Mis en scène dans cette vidéo de prévention, il rappelle : « Après cette période difficile, on a tous besoin de convivialité, et c’est bien normal. Mais si on a trop bu on ne prend pas la route ensuite […] la vie vient juste de reprendre, ce serait bête de la perdre« .

Mohamed Cheikh et Pierre Chomet, anciens participants de l’émission Top Chef, ont eux aussi répondu présents. Dans ce spot, ils témoignent de leur joie de nous retrouver dans leurs restaurants, mais mettent en garde sur la nécessité de respecter les gestes barrière et de ne pas prendre le volant lorsqu’on est alcoolisé·e.

Les tips de la rédaction

Les conseils de la team Paulette pour une soirée sans pépins : désigner une personne qui ne boit pas (Sam), dormir sur place ou tout simplement passer aux mocktails (cocktails sans alcool) !

Article de Clara Schnebel

La peur au ventre lorsque l’on rentre seule le soir est un problème de société majeur. Il touche beaucoup d’entre nous, à tout âge. Alors Ludivine Romary pense et conçoit un bijou révolutionnaire. MyÉli, une application connectée à un joli bracelet. Il n’en a pas l’air comme ça, mais il peut vous sauver la vie.

© MYELI
© MYELI

Eh oui, les apparences sont trompeuses. Et c’est bien là toute l’utilité de ce bijou. Conçu comme une sorte d’arme d’autodéfense, il cache, sous sa pierre, une puce connectée. En un clic au poignet, vous alertez vos proches en cas de danger imminent. En deux clics, vous les avertissez par message que vous êtes bien rentrée.

Une bulle sécuritaire à portée de main

Sincèrement, qui n’a jamais ressenti cette vague de stress lorsqu’iel rentrait chez lui, tard le soir ? On baisse les yeux, on accélère le pas, on ne croise aucun regard. L’objectif : rentrer chez soi rapidement ! La crainte, c’est de tomber sur quelqu’un de mal attentionné. À 26 ans, l’ancienne étudiante de Sup de Pub lance sa startup. « Je souhaite apporter ma pierre à l’édifice d’un monde meilleur ! », explique-t-elle.

Pour ce faire, elle travaille pendant des mois avec le CATIE -Centre Aquitain des Technologies de l’Information et de l’Electronique- pour réussir à concevoir des composants électroniques capables de tenir à l’intérieur du bijou. Pour l’instant, il est disponible en précommande et sera commercialisé pour Noël prochain ! Un joli cadeaux à offrir à vos ami·e·s…

© MYELI
© MYELI

Mais comment ça marche ?

Si une situation de danger vous entoure : un clic sur le bracelet. Votre position GPS est envoyée aux contacts de secours que vous aurez préalablement rentrés sur l’application MyEli. Vous pouvez choisir entre un et cinq contacts d’urgence. Puis, deux options s’offrent à vous. Dans les réglages de votre smartphone, choisissez l’alarme sonore et/ou l’enregistrement audio. La première se déclenche automatiquement lors de votre premier clic et diffuse un son qui repoussera l’agresseur et alertera votre environnement du danger.

La deuxième offre une possibilité de témoignage de l’agression et des paroles à rapporter aux autorités compétentes. Enfin, au deuxième clic, c’est l’option Home Safe qui est engagée. Plus besoin d’envoyer votre fameux « Bien rentré·e ! » à votre entourage. MyEli le fait pour vous.

© MYELI
© MYELI
© MYELI

Un joli bijou

C’est une vraie innovation technologique, renfermée dans un bijou esthétique – argenté ou doré, selon vos goûts. En fait, la fondatrice a réussi à allier la sécurité à l’esthétisme ! Défi réussi, le bracelet est super discret, très élégant et renferme des composants électroniques permettant d’avertir vos proches et surtout, d’éloigner l’agresseur.

Ludivine Romary se refusait catégoriquement de concevoir un vulgaire bracelet électronique. Il s’agit là d’un travail avec un designer de bijou français, Font’Art Créations, qui a relevé le challenge imposé. Imaginé dans un atelier en Ardèche, le bijou se vend à 85 € et 90 €, selon le modèle de cette première collection nommée L’Intrépide. Vous savez quoi mettre sur votre wishlist !

Cependant, il est important de souligner que le harcèlement et les agressions de rue doivent cesser. Ce n’est pas à nous de nous protéger en inventant des solutions, mais bien aux agresseurs, de s’éduquer.

Disponible en précommande juste ici.

Un article de Margot Hinry