Véritables spots des vacances, les rooftops ont fait office de seconde maison durant la période estivale. Il est vrai que l’expérience est plus qu’appréciable : un verre de Spritz à la main, une vue panoramique à couper le souffle sur Paris et quelques grignotes pour chapeauter le tout. On fait le point.

S’octroyer une expérience iodée signée Tortuga

Il a affolé la jungle urbaine parisienne avec Créatures ; Julien Sebbag revient en force sur le toit des Galeries Lafayette avec Tortuga, un nouveau concept à l’identité toujours aussi marquée. Ici, le noyau dur demeure le maître des mers qu’est le poisson, mais pas n’importe lequel. En effet, ne seront dressés dans nos assiettes que des produits salins saisonniers, locaux et issus d’une pêche sauvage.

Aux fourneaux, le chef prend parti pour des techniques de cuisson ancestrales et des saveurs aux couleurs des contrées bordant le Pacifique. On débute le voyage en se délectant d’un pepsy tartare de thon rouge de Méditerranée, escorté de kiwi jaune, de menthe et de zaatar. On continue l’escapade en se laissant séduire par le poisson mystère (selon l’arrivage), fumé, fourré au romarin et rôti en croute de sel. On atterrit en douceur grâce à l’onirique tarte déstructurée à la poire pochée, hibiscus et prune en cristaux.

S’enivrer de mets raffinés et asiatiques avec MUN

Depuis le 8 septembre dernier, s’est invité au 52 avenue des Champs-Elysées un toit-terrasse singulier : MUN. Ce bijou à l’initiative de Laurent de Gourguff et Paris Society, incite les habitants de la ville lumière à se fondre dans un décor et à participer à un voyage initiatique sur les routes d’Asie.

En terrasse, on s’installe à l’une des tables et l’on profite d’une vue à 360 degrés en dégustant un divin cocktail passé au shaker par Aurélien Fleury.

A l’intérieur, on est plongé.e dans une ambiance tamisée, emplie de tissus texturés et de motifs fleuris. Pour remplir les estomacs affamés :  Julien Chicoisne et Roland Puse. Ces derniers s’évertuent à revisiter les classiques bien connus des consommateurs. Au sushi-bar sont ainsi mis en lumière sashimis, california rolls, gyozas et même yakitori au charbon de bois. Par ailleurs, l’expression « circuit-court » ne tiendrait pas mieux ses promesses que dans ce cas précis, puisque la base des assiettes provient du potager de la terrasse.

Découvrir le lieu intimiste de l’Hôtel de Crillon, Bonsoir Paris

Pour célébrer comme il se doit la réouverture de l’institution du Crillon, l’écrin végétal accolé à la Suite Bernstein ouvre exceptionnellement ses portes au grand public, pour un instant de gourmandise et de délectation en petit comité.

Tout en s’émerveillant d’une vue panoramique « waouh », on sirote l’un des rafraîchissants cocktails standards réalisés par les mixologues de la Maison. Et quand la faim se fait sentir, pas de panique, on se laisse séduire par la planche du chef composée de 6 tartines. On vous glisse même les associations préférées de la rédaction : fromage frais, figue, miel et pignons de pin ; légumes grillés et ricotta au pesto ; et enfin saumon fumé, fromage frais et concombre.

Il y a quelque chose qui nous dit que vous allez apprécier prendre de la hauteur…

Pour encore plus d’adresses décadentes, rendez-vous sur Paulette Map.

https://www.instagram.com/p/CE13tBThTM1/

Dans l’antre de la foodosphère, la rentrée s’accompagne souvent de pépites ouvrant fraîchement leurs portes ou dégainant une offre inédite. Il faut ajouter à l’agenda des évènements so food à ne manquer sous aucun prétexte. Bref, pour s’y retrouver dans cet amas de jouissances culinaires, on a concocté un millésime des lieux à visiter au mois de septembre. Prêt·e à devenir le·la plus foodie de la bande ? C’est par ici que ça se passe…

Déambuler au Food Temple Africa

Save the date : du vendredi 25 au dimanche 27 septembre au Carreau du Temple ! Depuis maintenant quatre ans, dans une ambiance festive et conviviale, le Food Temple met sur le devant de la scène des savoir-faire et coutumes gastronomiques propres à chaque culture.

On l’aura compris, cette année se sont les pays africains qui se trouvent au centre du projet gourmand. Au programme des réjouissances donc : un marché de nuit (le vendredi 25 septembre), des masterclass et ateliers ludiques. Et pour se remplir le ventre, on fait place à l’épicerie ainsi qu’aux corners food savoureux de Mi Kwabo, Tindjan ou encore Villa Maasaï.

Les crush de la rédac’ pour profiter au maximum de l’évènement : s’initier à la cérémonie du thé (samedi 26 septembre), s’inviter au brunch dominical animé par Fatou Meite, et enfin participer à la masterclass « cheesecake sans cuisson saveur bissap » (dimanche 27 septembre).

S’offrir des good vibes au brunch Cali Sisters

Cette adresse est probablement familière aux aficionados de l’instant brunch. Effectivement, depuis son ouverture, Cali Sisters n’a cessé de faire planer sur Paname un doux parfum de rêve californien.

Comment ? En présentant un lieu démesuré, baigné de lumière et pimpé de bleu et d’une végétation luxuriante, qui vous donne l’impression d’avoir franchi l’Atlantique en deux temps, trois mouvements. Par ailleurs, ne soyez-pas surpris·e si on vous lâche un joyeux « Hello » ou « Enjoy » : ici, l’expérience Venice Beach est pensée dans les moindres détails, et on adore !

La nouveauté ? Le brunch du week-end à l’identité feel good, qui fera vivre aux papilles un tour du monde gustatif.

Côté salé, on se met en appétit avec la Season Tartine, composée d’une généreuse tranche de pain surmontée d’une ricotta aux agrumes, de petits pois et de dukkah pour relever l’ensemble.

On continue l’enivrante escapade en se délectant d’assiettes aux effluves méditerranéennes : la Burrata et tomates d’antan saupoudrée de poudre d’olive, et le Crispy Polpo accompagné d’une décadente garniture mêlant chou-fleur en taboulé, pommes de terre rattes et poudre de chorizo et d’olive.

Que les becs sucrés se rassurent, il y a de quoi faire niveau douceurs. On succombe de suite aux Crusty Waffles pas comme les autres, puisqu’aux flocons d’avoine. A la fois croustillantes et moelleuses, elles se marient divinement bien au sirop d’érable et à la fraicheur des fruits rouges. On opte également pour le Coco Grano, confectionné à partir de yaourt grec, de fruits rouges marinés, de miel et de granola homemade.

En somme : Un sourcing de qualité, des produits frais et des recettes vibrantes, gourmandes et twistées !

Humer la Méditerranée à plein nez avec les Niçois

Aux prémices des Niçois, deux têtes : Luc et Olivier. Les deux compères se sont donnés pour mot d’ordre de redorer l’image de la cuisine du Sud, dans un élan moderne et survolté. Leur botte secrète ? Opter pour des produits locaux et miser sur le végétal que la nature procure.

Ainsi, quand sonne l’heure du pastis, on y fonce et on se laisse séduire par des cocktails excellemment préparés comme le Lillet Tonic agrémenté de fruits frais de saison ou le Gin Tonic Yacht Club au sirop de lavande maison ! On accompagne les breuvages de quelques grignotes méditerranéennes avec les beignets de courgettes et la caponata aux aubergines et mozzarella fondante.

Cette adresse enivrant le Tout-Paris du chant des cigales fait aussi tinter les casseroles, en proposant des plats alléchants à l’image du poulpe des Niçois escorté d’une robe de pomme de terre et poivrons marinés ou, pour les pizza lovers, une version twistée de la spécialité italienne à la Burrata !

Le petit plus : les deux lieux muy caliente se sont refait une beauté, notamment avec des terrasses pour s’octroyer des bonnes ondes ensoleillées.

Stay tuned, Les Niçois réservent aux aficionados de l’apéro quelques belles surprises et notamment un tournoi de belote tous les mois, ou encore un gargantuesque repas de Thanksgiving « CaliforNiçois« . 

Tenter l’expérience fusion de Mosuke

Dans un espace pur et naturel dénommé MoSuke, Mory Sacko, ex-candidat Top Chef, convie depuis la rentrée les fins gourmets en quête de nouvelles expériences gustatives. A travers un voyage initiatique autour de l’Asie et de l’Afrique, le chef esquisse des plats singuliers et innovants.

Au menu donc, dans le prolongement de son premier passage chez EDO (Palais de Tokyo), Mory Sacko dégaine des assiettes emplies de couleurs, entre terre et mer et toujours dans un écrin végétal. Pour le reste, il faudra laisser place au mystère, avec une carte changeant d’intitulés comme de chemise !

Pour encore plus de bons plans et d’adresses, go sur Paulette Map.

https://www.instagram.com/p/CEw-SuMBwuW/

Des températures muy caliente, des amis à retrouver et une délicieuse envie de siroter spritz et mojitos dans un joyeux brouhaha communicatif. Pourquoi ne pas se laisser tenter par les rooftops qui fleurissent aux quatre coins de la capitale ? À la rédac’, on a déniché la crème de la crème des lieux trendy où passer une soirée de folie.

Créatures – seconde édition

Au 8ème étage des Galeries Lafayette Paris Haussmann se cache une adresse aux happy vibes et à l’ambiance chill garantie.

Julien Sebbag met tout le monde d’accord avec sa carte 100 % végétarienne. De l’entrée au dessert, les fruits et les légumes sont mis à l’honneur pour le plus grand plaisir des palais, même les plus exigeants. Assiettes pimpées et colorées dans une lignée méditerranéenne, on craque de suite pour le « Strawberry Field Forever » autrement dit une salade de fraise et de mozzarella et le « Summertime Sadness », soit une focaccia de courgette surmontée de burrata.

Que les becs sucrés se rassurent, il y a aussi de quoi faire niveau dessert avec le « You’re lost little girl », comprenez un pain perdu noyé dans une glace à la pistache & éclats de pistache.

Côté boissons, on se passe difficilement de « l’Osmoz », un savant mélange de notes fleuries et fruitées avec de l’Apérol, du melon, de l’estragon, du Prosecco et du soda.

Pas de réservation mis à part pour le déjeuner, en cliquant juste ici.

Le Perchoir Ménilmontant

Changement de décor avec ce rooftop à la vue démente sur le Sacré-Coeur. Embarqué dans un ancien immeuble industriel, on est de suite mis à l’aise grâce à l’ambiance bohème chic, elle-même permise par les coussins moelleux, la pergola et les plants de végétaux.

Pour glouglouter, difficile de ne pas trouver son bonheur parmi la ribambelle de créations à la carte. On se laisse séduire par le « Paloma » à base de tequila, de jus de citron jaune, de sirop de sucre et de soda.

Le ventre crie famine ? Pas de panique, des assiettes sont également proposées et on flanche littéralement pour la burratina, sur un lit de salade de fenouil et d’agrumes.

Tenté(e) à l’idée de réserver une table au bar ? On fonce par ici.

Molitor

S’inviter au rooftop Molitor revient à s’octroyer une parenthèse enchantée en plein cœur de la capitale. Les vacances sont à portée de main, entre la vue imprenable sur la piscine et les assiettes baignées de senteurs, de couleurs et de saveurs ensoleillées.

On embarque avec un ceviche de daurade marié à l’exotisme de la mangue, de la coriandre et du citron vert. On continue sur notre lancée avec un bar bio entier joint à ses légumes grillés. Enfin, on termine en apothéose avec la fraicheur de la verrine comme un fraisier au parfum de verveine.

Pour réserver son déjeuner ou son dîner, on se rend directement sur le site web.

The Shed

Loin de la trépidante agitation parisienne, The Shed donne l’opportunité à ses hôtes de se confiner dans une bulle de bonheur intimiste. Nichée au sommet de l’Hôtel des Grands Boulevards, on est bluffé par cette terrasse en U, jonchée d’herbes aromatiques et de chaises de jardin posées çà et là.

Côté breuvage, la carte est résolument courte, mais va à l’essentiel avec des recettes sans alcool, avec une quantité modérée ou classique.

Pour s’envoler au septième ciel, on clique juste ici.

Mama Shelter West

Vue panoramique époustouflante, ambiance bohème et décoration douillette, Mama Shelter West a mis le paquet avec sa terrasse inaugurée début juin. On s’imagine déjà prendre un verre entre les lampions aux tonalités rosées.

Pour se désaltérer, on mise sur le « Berry berry good » aux notes acidulées de myrtille et de citron jaune ; et le « Splash me », autrement dit le classique spritz revisité à la sauce Mama.

Les gourmands s’émerveilleront devant la diligence de spécialités so dolce vita. On fond pour l’aubergine Parmigiani ainsi que la pizza prénommée « Helena », confectionnée à partir de fior di latte, de speck, de poire et de gorgonzola.

Le rêve devient réalité en cliquant par ici.

Le toit de la Grande Arche

Fort de son succès lors de la première édition, le toit de la Grande Arche remet le couvert pour des afterworks de folie, tous les jeudis de 18h à 23h30 ! Au cœur du poumon des affaires, réjouissances gustatives et musicales seront de la partie, dans une ambiance muy caliente sous le soleil couchant.

Les gourmets se raviront en découvrant de nouvelles pépites comme Kumo qui dégaine des makis XXL, ou des références encrées du parterre culinaire, parmi lesquelles Veuve Cliquot, maison réputée pour son champagne.

Last but not least : La mixologue Chloé Carpentier sera aux manettes du shaker pour émoustiller les papilles, grâce à des recettes fruitées et audacieuses!
On profite jusqu’au bout de la nuit de la vue démentielle sur le tout Paris en cliquant sur ce lien.

The Peninsula Paris

L’hôtel du Peninsula fait office de référence en matière d’élégance et de raffinement. Ces qualificatifs se retrouvent également sur le rooftop perché au sixième étage. Comme dans une bulle en plein Paris, on s’immisce au sein d’une ode au prélassement.

On s’assoit et l’on déguste des crevettes de Palamos marinées, mariées à de la pêche blanche, des amandes fraîches et de la verveine. On craque aussi pour un cheeseburger haut-de-gamme au comté et bacon croustillant.

Côté boissons, on adore le cocktail rafraîchissant « Tropical Destination« . A l’intérieur, de la menthe, de la crème de noix de coco, de l’ananas, de la framboise et de l’eau gazeuse

On sent déjà la bonne humeur s’emparer des Paulette assoiffées ! Pour encore plus de bonnes adresses, on se rue sur la @paulette_map.