Le Refugee Food Festival remet le couvert pour une cinquième édition. Au programme : de la découverte, du partage et surtout beaucoup de gourmandise. Bien plus qu’un simple évènement, il s’agit d’une ode à la convivialité et à l’appréciation de patrimoines culinaires différenciés. Intrigué.e ? On n’attend plus et on lit ce qui suit !

Refugee Food Festival : késako ?

Contrairement à ce que sa dénomination laisse présager, le Refugee Food Festival ne se limite pas à un évènement annuel. Ce temple de la food se scinde en cinq pôles : à l’event se greffent un restaurant d’insertion prénommé La Résidence et situé au Ground Control ; un service traiteur ; une formation en cuisine et des évènements gourmands en continu durant l’année.

Le noyau dur du projet : contribuer à l’évolution positive des mentalités sur les réfugié.e.s, booster l’insertion professionnelle de pépites en devenir et rassembler les individualités multiples, tout ça à travers le prisme de la table.

La saison 2020 : un festival automnal

Habituellement orchestrée lors de la Journée Mondiale des réfugiés, l’édition 2020 organisée dans 15 villes de l’hexagone se voudra cette fois automnale. Le principe demeure le même : une cinquantaine de cuisinier.e.s réfugié.e.s feront tinter les casseroles dans les cuisines de restaurateur.ice.s français.e.s.

Et pour les food lovers se trouvant sur la capitale, voici le lieu coup de cœur où se réfugier le temps de quelques bouchées. On réserve son 24 octobre (à partir de 12h) chez Polpo, avec aux manettes de cet embarquement vers l’Amérique du Sud : Yann Lesueur et Luis Angel Ramirez Gamarra, chef refugié péruvien. Au bout de la fourchette : un ceviche à vous émoustiller le palais, une paëlla aux fruits de mer et, pour les becs sucrés une création au Dulce de Leche.

Plus une minute à perdre, embarquement immédiat vers une Odyssée gustative en cliquant par ici.