Boire une mousse en terrasse, déguster une salade César au soleil ou s’octroyer un week-end dépaysant sur la côte, on en rêvait depuis deux mois et c’est dorénavant possible. Pour assurer la sécurité optimale de la clientèle, des mesures sont dégainées, à l’instar de l’espacement entre les tables. Une interrogation demeure toutefois : comment visionner la carte des plats proposés ? Éléments de réponse avec l’application OuiLaCarte.

Le crédo OuiLaCarte : favoriser la digitalisation

Menus sur des sets en papier, ardoise avec l’ensemble des plats ou encore carte à l’entrée des enseignes … Trouver une solution fiable et efficace relève du casse-tête chinois pour nos amis les restaurateurs.

Noham Choulant, créateur de AirK2 et expert de la dématérialisation s’est armé d’une brillante idée en cette période de déconfinement. Le noyau dur du projet ? Miser sur le numérique en digitalisant les cartes et les menus. En clair, on scanne avec son smartphone un QR code disposé sur la table et, en un claquement de doigt, de nouvelles opportunités se dégagent. « Notre application 100 % digitale simplifie l’organisation au quotidien tout en garantissant le respect des précautions et des gestes barrières. Les clients peuvent ainsi profiter et savourer l’instant présent, sans stress », détaille le fondateur du concept.

AirK2 Noham Choulant

L’objectif final ? Maintenir un accueil chaleureux et 100 % bonne humeur, le tout dans un élan de confiance et de sérénité entre les équipes et les clients.

Une myriade de possibilités à la carte

Du côté des consommateurs, après avoir scanné le QR code un triptyque de fonctionnalités s’éveille : lire la carte sur smartphone, passer ou modifier sa commande et enfin recevoir son addition par mail.

Au niveau des professionnels, durant le service, les choix des clients sont envoyés à l’instant-t aux serveurs, qui suivront aisément les tables dont ils s’occupent. Les cuistots, loin d’être lésés, reçoivent eux aussi les notifications au fur et à mesure. Après le rush, les établissements se munissent d’un écran récapitulatif visant à garder un œil sur les commandes et les montants, et envoient facilement les notes à la clientèle.

Digitalisation des cartes et menus

Au final, un abonnement au prix tout doux de 10 euros par mois pour booster son activité !

Au programme des prochaines innovations, la création d’un espace collaboratif ou la gestion des cartes de fidélité… Alors pour se tenir au jus, on clique juste ici.