Pour sa première collaboration food, Paulette s’associe au restaurant parisien Dalmata. L’occasion pour nous et notre team Paulette Map de créer une pizza toute rose – rien que pour le bonheur de vos papilles.

Gif "I love you, Pizza"
Gif « I love you, Pizza » – © Giphy

Et oui oui, elle est belle et bien rose. On sait… On a réalisé votre rêve le plus fou. La Paulette, c’est plusieurs jours de tests, pour enfin avoir LA pizza parfaite. Et tout ça, c’est grâce à l’expertise de la pizzeria Dalmata – et de notre team @paulette_map

Une pizza rose…

La pizza Paulette
La Paulette – © Paulette X Dalmata

On sait, cette couleur est étonnante. Mais la pizza est tout simplement colorée grâce à de la betterave. Eux aussi passionnés par la couleur rose, Dalmata nous a suivi dans notre folie. La Paulette, c’est une pizza végétarienne – et très gourmande. Elle est composée de mozzarella fior di latte, de confit de betterave, de crème de ricotta fumée, de noisettes toastées et de basilic. Vous aussi, vous salivez déjà ?

Mais pas seulement 

Certes, cette pizza est très bonne, mais elle permet aussi d’aider l’association En Avant Toute(s). On s’explique : tous les bénéfices de sa vente seront reversés à l’association. Pour rappel, En Avant toute(s) est une association qui agit pour l’égalité hommes-femmes et lutte contre les violences faites aux femmes et aux personnes LGTBTQIA+. Et comme vous le savez, on est très heureux·ses de pouvoir les aider, parce que cette cause nous tient beaucoup à cœur – et surtout en cette période de confinement

Jusqu’au 18 décembre, vous pourrez commander la Paulette en Click & Collectou en livraison chez Dalmata. 

Article de Clémence Bouquerod 

Les samedi 7 et dimanche 8 mars prochains, à l’occasion de la Journée Internationale des Droits des Femmes, cinq cheffes pâtissières se sont donné rendez-vous à l’initiative de Muriel Tallandier et de Julie Mathieu, les créatrices de Fou de Pâtisserie.

Vous aimez la pâtisserie ? Rendez-vous rue Montorgueil, le samedi 7 et dimanche 8 mars. Cinq cheffes de talent sont attendues. Pour l’occasion, elles vont présenter chacune une création inédite, qui sera vendue au prix unique de 6,50 €. Paulette vous dit tout sur ces femmes exceptionnelles !

Sophie de Bernardi et sa créativité débordante

Aujourd’hui cheffe pâtissière de l’Intercontinental Paris Grand Hôtel, elle a travaillé auparavant aux côtés de François Perret au Sangri-La ou de Frédéric Vardon au 39V, grands noms renommés de la pâtisserie. A seulement l’âge de 27 ans, pionnière dans son domaine, elle devient cheffe du Grand Hôtel Intercontinental et de son majestueux Café de la Paix. Elle présente à la fois des pâtisseries traditionnelles et des créations plus personnelles.

A l’occasion de l’évènement, Sophie de Bernandi a imaginé Le Chocolat El Jardi : une mousse au chocolat, un biscuit brownie, un crémeux au chocolat accompagné d’un caviar de chocolat et d’un croquant chocolat.

@sophie_de_bernardi

Myriam Sabet, un retour aux origines syriennes

Plaquer tout du jour au lendemain ? Ça vous parle ? C’est l’exploit qu’a réalisé cette pâtissière. Elle a décidé de se consacrer entièrement à la pâtisserie en oubliant son passé dans la sphère de la finance. Originaire d’Alep, elle confectionne ses pâtisseries syriennes au sein de la Maison Aleph : baklavas, feuilletés ou petits nids croustillants ultra-raffinés. 

Myriam Sabet présentera, pour l’évènement, sa tarte Kadaïfs caramélisée à la marmelade de pomelo doux de la Méditerranée, de ganache montée à la pure pistache d’Iran et suprêmes de pomelo, qui vous fera saliver.

@maisonaleph

Johanna Roques, une passionnée de pâtisserie

Après une carrière dans l’audiovisuel, Johanna Roques a choisi de se reconvertir dans le domaine de la pâtisserie. Rattrapée par sa passion, elle se forme chez les meilleurs et se lance dans le grand bain en 2014. Elle prend place au cœur du mythique marché de la place d’Aligre où elle produit chaque jour de délicieuses viennoiseries et pâtisseries, qui font vite la réputation de Jojo and Co. 

Johanna a réalisé, pour le week-end « Folles de Pâtisserie », le Cajoul’moi, un sablé sans gluten, avec un biscuit Trocadéro à la noix de cajou, au caramel et praliné de noix de cajou, accompagné d’un confit passion et mousse dulcey.

@jojoandco_patisserie

Mélanie L’Héritier et ses goûts originaux

Passionnée par la pâtisserie, elle est devenue cheffe avec son binôme inséparable à la vie comme au labo, Arnaud. Tous deux lancent dès la fin de leurs études une petite boutique à Cernay-la-ville, la renommée « Le Jardin Sucré ». Elle revisite brillamment les pâtisseries traditionnelles en mettant en avant le goût et le produit. 

Pour le week-end, Mélanie L’Héritière a imaginé un cheesecake à base de cream cheese au citron, d’un gel au citron et baie de Timur, de citron confit et d’un crumble aux graines de sarrasin.

@lejardinsucre_paris 

Johanna Le Pape, la pâtissière du bien-être

Après plusieurs expériences dans le domaine de la haute pâtisserie de palace, au Lutétia et au Meurice, elle décroche le titre de championne du monde des arts sucrés en 2014. Elle collabore par la suite avec Alain Ducasse et la maison Ladurée, puis devient consultante indépendante. Elle revendique une vision « bien-être » de la haute pâtisserie contemporaine.

Pour le week-end, Johanna Le Pape a créé l’Éclat : un petit gâteau antioxydant à la vanille, au cacao cru, à l’huile d’argan et au café.

@johanna.le.pape 

Article de Sofia Rogozarski

Amour et business peuvent faire bon ménage, Chad et Courtney en sont la preuve. Mieux encore, ces tourtereaux – qui travaillent ensemble depuis l’université –  peuvent aujourd’hui se vanter d’avoir lancer un groupe hôtelier atypique mais tout aussi florissant aux Etats-Unis. Comme un savant mélange entre le boutique hôtel et le Airbnb, STAY LOKAL est une histoire de week-ends en famille, de boulot acharné, de respect pour ce qui l’entoure et de bon temps entre copains. Une alchimie entre deux personnes aux talents bien différents, qui donne finalement naissance à une destination de vacances rêvée.

LOKAL, c’est l’un de nos coups de cœur de l’été. Un lieu qu’on découvre sur Instagram alors qu’on traîne à New York et que l’on rêve éperdument d’un week-end au vert. Après moultes hashtags farfelus façon #greenhotels ou #dogfriendlyresidence, on tombe sur une cabane canonissime planquée dans le New Jersey – pas bien loin de la Maurice River, mais aucune idée de ce que c’est. Les recherches se multiplient, après la déception de trouver ce lieu complet pour l’été, jusqu’à la trouvaille du site internet de ces propriétaires passionnés : STAY LOKAL. Quatre adresses, deux à Philadelphie dans des quartiers opposés, l’une dans cette fameuse forêt avec une cabane rénovée et la petite dernière sur le point d’arriver : dans la chouette ville de Cape May que l’on connaît uniquement de par Mrs Betty Draper dans MAD MEN pour ses weekends ensoleillés.

https://www.instagram.com/p/B0f_mAhgY6s/?utm_source=ig_web_copy_link

Des concepts hôtels responsables et locaux

Bref, en parcourant le site des LOKAL hôtels, un concept innovant et pourtant si responsable d’hôtels nous est présenté. Chad et Courtney sont mariés depuis bientôt 20 ans, ils ont deux beaux enfants et sont passionnés par la rénovation. Après des années de remise en état et design de logements, ils se sont donnés un chouette challenge de vie. En effet, ces amoureux – rencontrés en freshmen year d’université – rêvent d’ouvrir les portes de leurs hôtels dits « locaux ». Le concept ? Rénover une baraque XXL dotée d’un potentiel qu’ils sont seuls à estimer pour en faire des locations de vacances rêvées. Sauf qu’ils insistent, Chad et Courtney souhaitent mêler leurs expertises respectives, ingénieurie, architecture, design, menuiserie, déco ou encore communication pour monter leur projet à la « mano » et surtout faire appel aux artisans locaux. Tout doit leur ressembler et surtout incarner les valeurs qu’ils enseignent quotidiennement à leur progéniture : respecter l’environnement, les gens qui travaillent dur, le fait-main et le partage. Viennent alors ces trois beaux bébés. Le créneau du couple ? Soutenir l’économie locale, soit chaque ville et environs des lieux qu’ils créent main dans la main, mais aussi participer au marché de la construction écologique en privilégiant des matières responsables.

Les bois, la ville puis la plage

Et le dernier hôtel en date ouvert, STAY LOKAL CAPE MAY. Des appartements chouettes à louer, dont les services ne sont pas identiques à ceux d’un hôtel mais plutôt d’une location saisonnière… sauf que chaque détail a été minutieusement pensé. Les extérieurs, avec des jeux, un bar et même un barbecue aux logos de STAY LOKAL et toujours avec ce petit accent rustique qui prête à la proximité. La déco des appartements a été réalisée avec goût, attention et met en avant les sculpteurs, vaisseliers et petites marques soutenue par Cape May. Puis forcément, on fait la connaissance des propriétaires et le coup de cœur est assuré.

https://www.instagram.com/p/B0hJwbWJEly/?utm_source=ig_web_copy_link

Non seulement, car la destination est mieux que ce qu’on ne pouvait espérer mais aussi parce que ce couple sait parfaitement se compléter. Chad, manuel – visionnaire et hôte apprécié, travaille dans les appartements et développe de nouvelles activités pour ses invités. Courtney, à la tête des réservations et du département business de l’entreprise, gère l’ameublement et les touches d’attention… mais pas seulement. Elle prend les décisions stratégiques et laisse à Chad l’aspect plus artistique. Il vous dira d’ailleurs que « tout le monde pense qu’elle est aussi aux manettes des réseaux sociaux alors que c’est la partie qui le stimule presque le plus dans son quotidien – comme un grand curieux du digital. Pour Courtney, le LOKAL doit devenir une expérience pour ses résidents – comme une « vraie retraite » nous explique-t-elle. 

https://www.instagram.com/p/B236TCrJYpE/?utm_source=ig_web_copy_link

Le juste équilibre

Quant à ce projet qu’ils partagent tous les deux, c’est une affaire de travail mais aussi une histoire d’amour. Chacun expose ses idées, les désagréments et désaccords sont parfois de la partie mais ils arrivent toujours à tomber sur la même page – explique Courtney. Comme si chaque décision était finalement écrite, tant ils se connaissent bien et savent ce qu’ils veulent pour leur famille. Aujourd’hui, la petite famille s’est installée à Cape May, à la plage, où les enfants sont scolarisés et où les parents peuvent veiller sur leur dernier « bébé ». De là, Courtney gère son équipe dans les autres établissements, les réservations et les différentes actualités de LOKAL. « L’important pour nous, c’est de nous assurer notre petite heure de rencard quotidienne, qu’il s’agisse de l’heure du déjeuner ou de simplement partager une petite marche quelque part. C’est comme ça que l’on rend notre routine de travail vraiment saine » raconte Chad.

Leurs projets, pour l’avenir ? Prendre un break, pour commencer, car les dernières années ont été rudes en investissements financiers et physiques. Voir leurs hôtels évoluer et leur modèle percer, c’est ce qu’ils aimeraient savourer dans les mois à venir. Sauf si quelqu’un a envie d’ouvrir les cahiers de dessins de Chad, et de découvrir les croquis de la suite de l’aventure LOKAL. Un bateau cette fois ? Une nouvelle cabane ? Qu’importe, si la famille, le responsable et le local y est !

Toutes les infos sont ici > www.staylokal.com/

Un article de Margaux Rouche

On embarque à bord d’un Thalys et direction Bruxelles pour trois jours de girlstrip. Restaurants, cafés et bars… On a sélectionné nos lieux préférés pour profiter au mieux de la capitale belge – avec de la food of course.

Avis aux Paulette en quête d’un weekend « easy » à organiser ! Pourquoi se compliquer la tâche quand il suffit de taper « Thalys » sur Google et de s’offrir une petite escapade « une fois » à la Belge à Bruxelles. La compagnie propose des deals imbattables, rendant la virée plus simple qu’on ne pourrait le penser. Un hôtel booké et hop, nous voilà en route pour la ville où il fait clairement bon vivre !

Manger ?

Les Filles Bruxelles pour un dej ou une soirée entre copines

Les nanas sont aux commandes dans ces cuisines ! Plats maison, produits locaux, bonne franquette et vaisselle dépareillée. On a trop bien mangé. Ici, on se sert et on se ressert soi-même.

Voir cette publication sur Instagram

🍴Bruxelles – @lesfillesplaisirsculinaires 🇬🇧 We’ve loved the concept of this restaurant in Bruxelles ! All products are fresh, the menu change everyday and you have to serve you on a buffet. It’s like a table d’hôte, and there are big tables for more conviviality. We spent good time and the food was really great 👌 ~ 🇨🇵 Coup de coeur pour le concept du restaurant @lesfillesplaisirsculinaires à Bruxelles. On y a mangé lors de notre séjour dans la capitale, et on a adoré l’ambiance « comme à la maison ». De grandes tables sont disposées pour plus de convivialités, et tout le monde doit se lever pour se servir le plat du jour. Les produits sont frais, les gérantes font appel à des producteurs locaux et le menu change chaque jour 👌 Le concept de table d’hôtes remis goût du jour, qu’on vous recommande vraiment ! 💕 #paulettemap #paulettetravel #travel #instatravel #food #bruxelles

Une publication partagée par Paulette around the world 🌍 (@paulette_map) le

46 rue Vieux Marché aux Grains – 1000 Bruxelles

Tero pour un dîner

Gros coup de coeur pour ce restaurant de tapas, dont la déco se veut juste canon et où les petites assiettes bistronomiques à partager se succèdent. Ici, on fait honneur aux produits locaux, à la vie à la ferme et aux cultures agricoles qui entourent la ville. C’est de ce concept qu’est né le restaurant. Et si vous voulez nos suggestions, goûtez donc le hoummous du jour et la tatin d’oignons !

Voir cette publication sur Instagram

🍴Bruxelles – @terorestaurant We’ve tested @terorestaurant during our trip in Bruxelles, and it was really delicious! If you love dishes to share, it’s the perfect place for you. All the ingredients are fresh and seasonal, they work with local producers and they have their own farm! 👌 ~ 🇨🇵 Nous avons testé @terorestaurant lors de notre voyage à Bruxelles, et on vous le recommande à 100% ! Si vous aimez partager des petits plats, VS la traditionnelle assiette, ce restaurant est fait pour vous. En plus, tous les produits sont de saison, ils collaborent avec des producteurs locaux et ont leur propre ferme ! 👌 #paulettemap #paulettetravel #instatravel #bruxelles #food #foodlover

Une publication partagée par Paulette around the world 🌍 (@paulette_map) le

1 rue St.Bernard à Saint Gilles – 1060 Bruxelles

Chyl – Restaurant & Shop – pour chiller

Notre chouchou du séjour ! Chez Chyl, sans surprise, on chille. Avec une cuisine hyper healthy, ses grandes banquettes et ses jus pressés à tomber, Chyl nous est apparu comme LE spot végétal pour se poser et déjeuner tout en s’équipant de son ordinateur portable pour travailler. Les produits sont frais, les planches de mezzés sont hyper-généreuses et le service irréprochable. Oh yeah !

62 rue de Belle-Vue – 1000 Bruxelles

The Wild Lab pour un petit-déjeuner

Chez The Wild Lab, on y mêle deux de nos passions : le shopping de jolis objets et les petits déjeuners gourmands. Jus frais, granola sain et croustillant, noix de coco à gogo… On se régale et on profite d’un espace lumineux et accueillant ! Les fondatrices du lieu sont adorables, l’occasion de papoter entre Paulette et de faire de nouvelles connaissances dans une chouette ambiance !

Voir cette publication sur Instagram

🌱 Bruxelles – @thewildlabconceptstore 🇬🇧 Crush on this concept store, recently opened in Bruxelles. Food, decoration, fashion and cosmetics are ethical and organic. We love the decoration of the concept store, and mainly the delicious banana toats ! The place to be in Saint Gilles for a breakfast, a lunch or just to shop ✨ ~ 🇨🇵 Coup de coeur pour ce concept store récemment ouvert à Bruxelles. Food, déco, mode et beauté, tous les produits sont éthiques. On a adoré la décoration du lieu, mais aussi – et surtout – leurs tartines à la banane 😋 LE lieu à ne pas louper si vous vous baladez à Saint Gilles ! #paulettemap #paulettetravel #instatravel #food #instafood #conceptstore #ethic #organic #thewildlabconceptstore #saintgilles #bruxelles

Une publication partagée par Paulette around the world 🌍 (@paulette_map) le

44 rue Antoine Bréart – 1060 Saint-Gilles, Bruxelles

Coffee Lacrosse pour se régaler

Disons que ce lieu aura été NOTRE spot à pancakes du séjour. Clairement, débarquez dans ce chouette café avec l’estomac vide et l’envie d’un petit déjeuner XXL. Le quartier est cool, c’est fréquenté par des petits jeunes et l’on y mange bien – pour des prix plus que raisonnables.

124 Boulevard Géneral Jacques – 1050 Bruxelles

Le Local pour un dej sain et responsable

Maxi-coup de coeur pour ce restaurant responsable et engagé dans la protection de l’agriculture et commerce local. Non seulement, on y respecte l’environnement (et même le décor s’y veut « recyclé ») mais on y savoure des mets incroyablement bons et joliment dressés. En bref, on s’éclate « culinairement » parlant et on fait une bonne action. Seuls quelques plats à la carte mais vous pouvez faire confiance au Local, la déception n’y existe point.

Voir cette publication sur Instagram

🌱 Bruxelles – @lelocalbxl 🇬🇧 If only all the restaurant could be as eco-responsible as @lelocalbxl ! It’s a zero waste restaurant, from the plate to the decoration. The owners of the restaurant are very engaged, and work with local producers and associations. We love that kind of initiative, and support them ! 💪 ~ 🇨🇵 Si seulement tous les restaurants pouvaient être engagés et responsables comme @lelocalbxl 💕 Là bas, tout y est pensé 0 déchet : de la décoration du lieu recyclée aux plats, rien ne se gâche; tout se réutilise et se recycle ! Et pour aller plus loin, le restaurant travaille en circuit court avec de petits producteurs locaux et s’engage auprès d’associations. Le restaurant le plus écolo qu’on ait jamais testé, et qui vaut le détour ! 👏. #paulettemap #paulettetravel #travel #0dechet #0waste #antiwaste #ecology #food #organic #bruxelles

Une publication partagée par Paulette around the world 🌍 (@paulette_map) le

51 rue de la Longue Haie 51 – 1000 Bruxelles

Cocodonuts pour une pause trop gourmande

Aoutch ! Chez Cocodonuts, on culpabilise à l’idée de manger un donuts bien trop joli pour être croqué. Par-contre, une fois en bouche… Impossible de s’arrêter ! Coup de coeur pour celui à la crème pâtissière, un classique si délicieux qu’on ne risque pas de l’oublier. Attention, ce lieu a beaucoup de succès. Si vous arrivez trop tard, vous n’y trouverez plus rien à manger…

Voir cette publication sur Instagram

🍩 Bruxelles – @cocodonutsbrussels . 🇬🇧 During our Bruxelles trip, we couldn't resist tasting the best donuts of the town, at @cocodonutsbrussel ! 🍩💕 Crush on the decoration of the place, but especially on the donuts 😋 ~ 🇨🇵 Lors de notre séjour à Bruxelles, on n'a pas pu résister aux meilleurs donuts de la ville chez @cocodonutsbrussels ! 🍩 Coup de coeur pour la déco du lieu, mais surtout pour leurs bons donuts 😋 Mention spéciale pour le donuts à la violette 💕 Une adresse à ne pas louper si vous passez quelques jours à Bruxelles ! ✨ #paulettemap #paulettetravel #travel #food #instafood #bruxelles #brussel #donuts #cocodonutsbrussels

Une publication partagée par Paulette around the world 🌍 (@paulette_map) le

36 rue Sainte-Anne – 1000 Bruxelles

« Andalousie, je me souviens des prairies bordées de cactus » mais pas que. Pour notre numéro Spirituel, notre team s’est envolée pour l’Andalousie le temps d’un shooting photos inspirant et inspiré. Oui, ces terres espagnoles valent le détour et nous avons eu un véritable coup de coeur pour cette région. Et même nous avons pu la découvrir dans le cadre d’une production Paulette, nous sommes désormais certaines d’une chose : nous y retournerons nous y détendre – et en voici la raison.

Le feeling andalou de notre directrice de production, Siham

« Notre voyage a commencé à Malaga au sud de l’Andalousie, sur la côte. Direction l’ouest de cette belle région où nous dépassons la bien connue Gibraltar et parcourons Tarifa puis Bolonia. Avez-vous déjà entendu parler de ce village côtier ? Surtout, les terres qui l’entourent sont incroyables. Du sable à perte de vue, une route traversant des dunes immenses, et derriere… le bleu de la mer. Un des plus beaux couchers de soleil de ma vie : de l’or, et du rose ! De là, et à la tombée de la nuit, nous prenons la route pour Alhama de Granada, une ville typique des montagnes Andalouses. Maison en pierre avec cour intérieure , fontaine, patio, terrasse. De quoi s’abriter d’un soleil de plomb les journées très chaudes de l’été. Elle a le charme de l’ancien, décorée avec gout et originalité dans le respect d’une culture traditionnelle espagnole.« 

« Après une nuit de repos, nous nous rendons dès le matin pour la suite du shooting, dans des sources chaudes naturelles situé à 5 minutes de la maison. Là aussi, on en prend plein la vue. Plus tard (oui, le rythme de notre séjour est soutenu, il nous faut nos photos !), nous prenons la route vers le reservoir de Bermejales, immense étendue d’eau enclavée entre montagne et champs, où la baignade est vivement recommandée les mois les plus chauds de l’année. Une eau turquoise, difficile de ne pas se laisser tenter.« 

« Nous prenons ensuite la direction du désert de Tabernas où notre second logement nous attend. L’équipe est fatiguée, mais les décors arrivent à nous bercer. Découverte d’une maison spacieuse aux pieds des canyons et étendues désertiques de ce coin d’Andalousie – où des dizaines de Western spaghettis ont été tournés.  La maison est comme fendue dans le décor, telle sa bâtisse et son intérieur respectent les lieux. Un feu de cheminée si l’envie nous prend, c’est confortable et chaleureux. La maison est confortable, les chambres sont douillettes et pensées avec goût.« 

« Le lendemain c’est découverte du désert de Tabernas au programme ! La vue, le paysage, tout est à couper le souffle : un film ! Terres, roches, roseaux jaune d’or géants… Il y a longtemps, le canyon était le lit d’une rivière et des restes un peu marécageux en sont la preuve. Malgré le mois de février – date à laquelle nous avons shooté nos éditos du numéro Spirituel Paulette, la temperature monte très vite en journée et le soleil nous réchauffe complètement.« 

« Après la réalisation de nos clichés dans ce décor dingue, nous prenons la route d’Almeria et de Cabo de Gata-Níjar. Il s’agit d’une réserve naturelle protégée pour sa faune et sa flore, bien préservée des activités touristiques en somme. Plages de sables, criques, roches et falaises… Une végétation de plantes grasses et de cactus ! C’est encore un nouveau paysage que nous admirons et où nous terminons notre aventure photographique Andalouse.« 

Les bonnes raisons, pour la team Paulette, d’opter pour l’Andalousie – en vacances ou long weekend :

  • Une région débordant de beauté. Des déserts, montagnes, champs d’oliviers, d’orangers et de citronniers : Ici, il semble faire beau toute l’année et ses innombrables cadres donnent ainsi une multitude de possibilité de voyages.
  • L’architecture de Rhonda, à ne pas manquer.
  • Les gorges impressionnantes du Caminito Del Rey.
  • Le désert de Tabernas, à ne pas manquer.
  • Une escapade urbaine à Séville, pour sa musique et ses vibrations dans les rues de la ville.
  • Cadix et ses décors pittoresques.
  • La gastronomie : on s’y régale !
  • La générosité et la bonne humeur de ses habitants.
  • La nature, qui est mise à l’honneur sans pour autant bannir les fêtes et la culture de la vie nocturne.

Nos bons plans et nos idées pour y aller ?

  • Opter pour une location sur ABRITEL – booker une maison qui a du charme et se la jouer locale en allant dans les petits restaus du coin. La plateforme propose une multitude de logements typiques, bien équipés, à des prix ultra-accessibles et permet une réservation en toute sécurité. Plus d’infos ici !
  • S’offrir des billets d’avion via une compagnie low-cost type Europa, et ainsi se donner la possibilité de multiplier les escapades et les rencontres locales : culinaires, sorties, visites…
  • Louer une voiture sur le site Turo afin de parcourir les terres soi-même et se laisser porter par notre instinct de pilote !