Ilaria Sgaravato de Moustier est professeure de yoga et coach de vie. Et elle propose de commencer 2021 avec une toute nouvelle énergie, grâce à son challenge Brain Pills. Interview. 

Maman de 32 ans, Ilaria Sgaravato de Moustier est professeure de yoga et coach de vie pour sa propre entreprise Happy Healthy IlaPlus jeune, elle ne se serait pas imaginée faire ça. « Je pars d’un univers assez standard. J’ai travaillé quatre ans dans le business de mode et le luxe. » Un jour pourtant, l’Italienne a décidé de tout quitter, « pour partir en Inde six mois avec un sac à dos. C’était mon rêve. Puis, j’ai eu besoin d’un moment de pause pour m’écouter et laisser parler ma tête. Je me suis isolée deux mois au somment d’une montagne avec des bouddhistes qui ne parlaient pas ma langue, et ça a déclenché en moi une expérience très forte et très positive. C’était très challenging et très dur, mais je suis revenue avec une nouvelle énergie, et c’est là que ma reconversion professionnelle a été évidente ». C’était il y a trois ans. Depuis – et après avoir vécu à New York, Shanghaï, et même au Brésil, elle vit en France. Cette année, elle propose pour la première fois son challenge Brain Pills en français. Et on en a profité pour lui poser quelques questions. 

Pouvez-vous présenter rapidement Happy Healthy Ila 

Grâce à une formation, j’ai appris à faire du développement personnel, de la neuroscience et du coaching. J’ai donc créé mon entreprise, qui s’appelle Happy Healthy Ila et se focalise sur le bien-être de la personne. Je l’accompagne sur le plan physique à travers le yoga, sur le plan mental à travers le coaching, et sur le plan énergétique à travers la méditation, l’ouverture des chakras et les pratiques holistiques. Et là, évidemment, je m’appuie sur d’autres professionnels du secteur. Je développe aussi énormément le côté expérience avec des retraites, pas seulement autour du yoga mais aussi autour de l’holistique.

En quoi consiste le challenge Brain Pills ?

Brain Pillsc’est trois semaines de préparation pour bien commencer 2021. On va axer sur trois piliers : le mental, le cœur et le ventre. Pourquoi ceux-ci ? Parce que selon moi et selon la communauté scientifique, sans l’un de ces piliers, on ne peut pas être à 100 % bien. Par exemple, même si on mange bien et qu’on fait du yoga, si on est quelqu’un de très pessimiste, cela ne peut pas fonctionner. L’objectif final, c’est de remettre la personne en équilibre émotionnel, mental et physique, pour commencer la nouvelle année avec une nouvelle lumière et une nouvelle énergie. Surtout que cette année, l’énergie a été un peu plus basse. Avec 2021, on a envie de voir le monde évoluer dans la bonne direction.

Ilaria Sgaravato de Moustier
Ilaria Sgaravato de Moustier – © Ilaria Sgaravato de Moustier

Comment se déroule ce challenge ? 

Chaque semaine est dédiée à un thème. La semaine n°1 au mental, la semaine n°2 au cœur et la semaine n°3 au ventre. Il y a trois rendez-vous hebdomadaires qui vont explorer plusieurs disciplines. Ce sont des rendez-vous live qui se passent sur Zoom tôt le matin, et si la personne ne peut pas, il y a la possibilité de voir un replay disponible pendant 48 heures. Mais le but du challenge, c’est de le suivre. Je trouvais que c’était dommage que ce type de contenu soit plus souvent disponible en anglais, alors cette année j’ai décidé de le faire aussi en français. Jusqu’au 25 décembre, il coûte 165 euros, pour faire un beau cadeau de Noël. Après cette date, il coûtera 195 euros.

Quelques conseils pour commencer bien l’année 2021 ? 

Se fixer des objectifs réalisables au quotidien. Ne pas se dire de bonne résolution trop frustrante, car même si on part avec plein de bonnes attentions, on ne peut pas forcément s’y tenir. Surtout, se les fixer au quotidien, parce que notre cerveau a besoin d’y aller par étapes. Chaque jour, faire le bilan et se demander comment on peut faire mieux. 

Des conseils en cas de mauvais mood ?

Si on vit un échec, il faut l’accepter, ne pas le considérer comme un échec. C’est un peu ce que je dis toujours : « il n’y a pas d’échec, ce sont des étapes vers la réussite ». Winston Churchill disait : « le succès, c’est d’aller d’échec en échec, sans perdre de l’enthousiasme ». Et je pense qu’il n’y a rien de plus vrai. La vie n’est pas parfaite, mais au lieu de le prendre mal il faut essayer de ne pas perdre le cap. Essayez d’avoir une mission claire dans votre tête, souvenez-vous en, et ne vous focalisez pas sur les petits détails. Sinon, pratiquer la méditation et la respiration en pleine conscience peut aider, pour vous faire sentir plus alignés.

Quand on perd nos good vibes, c’est qu’on s’est laissé prendre dans un vortex négatif, qu’on s’est un peu perdu. Trois minutes par jour suffisent pour se recentrer, observer ses émotions et son intérieur. Et puis évidemment, nourrissez-vous de bonnes choses. Pas pour maigrir mais pour avoir de l’énergie. Essayez de connaître les nourritures qui vous donnent de la joie, et celles qui vous rendent mal.

On espère que vous commencerez 2021 avec une nouvelle lumière !

Article de Clémence Bouquerod