A la Maison, l’ouvrage gourmand et 100 % caritatif s’est avéré être un best-seller chez les cuisiniers amateurs. Victoire Loup et Human Humans remettent le couvert avec Cuites. Une bonne dose de partage, de bonne-humeur et de gloutonnerie est au rendez-vous. Prêt·e·s à devenir the cordon-bleu de la maison ?

Un casting de chef·fe·s renversant

On en avait toujours rêvé : connaître les secrets les plus inavouables des têtes toquées. C’est chose faîte avec Cuites, un recueil empli de 60 recettes, dans lequel les spécialistes des fourneaux mettent les pieds dans le plat en revenant sur une soirée inoubliable. Chacun·e ajoute à cela sa préparation gourmande et magique, garantie anti gueule de bois.

C’est bien tout le parterre culinaire français qui vient apporter sa contribution à ce livre bouillonnant : chef·fe·s étoilé·e·s, Meilleurs Ouvriers de France et restaurateur·trice·s aux good vibes. En guise de préambule, pour se mettre l’eau à la bouche, voici quelques recettes bien saucées : les spaghetti di mezzanotte de Giuseppe Passerini, le bacon and egg muffin de Greg Marchand ou le croque-monsieur de Jody Williams.

La cerise sur le gâteau : la recette de la tarte du lendemain by Philippe Conticini

Détails de la recette : 
Pour 1 personne
Temps de préparation et cuisson : 2 heures
Temps de repos : 4 heures

INGRÉDIENTS

Pâte sucrée 
250 grammes de farine
1 œuf
1 citron vert 
30 grammes de poudre de noisettes brutes 
120 grammes de sucre glace
125 grammes de beurre 
1 pincée de fleur de sel 

Crème coco-noisette
6 grammes de poudre de noisettes brutes 
4 grammes de sucre glace
1 goutte d’arôme de coco grillé 
5 millilitres de lait de coco 
6 grammes de beurre 

Coings pochés
70 grammes de coings 
1 anis étoilé
1 bâton de cannelle
87 grammes de sucre semoule
125 millilitres d’eau

Compote pommes-poires-coings
40 grammes de pommes 
40 grammes de poires
1 cuillère à café de jus de citron vert 
1 pincée de fleur de sel 

Chantilly coco grillé 
3 grammes de poudre de dattes
2 gouttes d’arôme de coco grillé
3 grammes de sucre semoule 
40 millilitres de crème liquide
6 grammes de mascarpone 

Finitions
1 cuillère à café de miel
Quelques éclats de caramel

MÉTHODE

Commencez par préparer la pâte sucrée. Pétrissez, à vitesse lente, le beurre pommade à l’aide d’un batteur plat, puis incorporez petit à petit le sucre glace en continuant de battre. Ajoutez ensuite la poudre de noisettes et le zeste de citron vert. Mélangez à nouveau, en veillant à racler les parois du bol avec une spatule pour bien ramener la préparation vers le centre de la cuve. Ajoutez alors l’œuf puis la farine et la fleur de sel. Le mélange doit se faire en deux fois et très rapidement. Terminez en pétrissant la mixture en trois ou quatre ultimes mouvements. Ramenez l’ensemble de la pâte avec un ustensile. En vous farinant les mains, décollez la pâte petit à petit et formez une boule. Couvrez le bol avec du film alimentaire, puis mettez-le au réfrigérateur pendant 4 heures afin que tous les arômes se développent. La pâte sera encore meilleure préparée la veille.

Préparez la crème coco-noisette. Dans un bol, mélangez au fouet le beurre pommade avec le sucre glace. Ajoutez la poudre de noisettes, puis la crème de coco et l’arôme de coco grillé.

Effectuez le sirop de pochage des coings. Dans une casserole, portez à ébullition l’eau, le sucre semoule, l’anis étoilé et le bâton de cannelle. Ajoutez les coings taillés en cubes de 1 cm3 puis couvrez la casserole pour les pocher à feu doux, jusqu’à ce qu’ils soient fondants.

Épluchez et coupez les pommes et les poires en morceaux en retirant le trognon. Placez-les dans une casserole avec un fond d’eau, couvrez et faites compoter à feu moyen pendant 7 minutes. Enlevez le couvercle, ajoutez 40 grammes de coings pochés, puis faites chauffer pour laisser s’évaporer toute l’eau en remuant constamment. Ajoutez le jus de citron vert et une pincée de fleur de sel.

Pour préparer la chantilly coco grillé, réfrigérez au préalable un saladier et la crème liquide. Montez une chantilly souple en fouettant tous les ingrédients dans le saladier froid à l’aide d’un batteur à vitesse rapide. Réservez au frais.

Étalez la pâte dans un moule à tarte de 3 millimètres d’épaisseur et 7 centimètres de diamètre. Dans le fond de la tarte, étalez la crème coco- noisette, puis parsemez de 25 grammes de coings pochés. À l’aide d’un ustensile, réalisez un dôme avec la compotée pommes-poires-coings. Faites des quenelles de chantilly en vous servant de deux cuillères à soupe, et dressez en rosace sur le dôme de compotée. 

Faites caraméliser les 5 grammes de coings pochés restants dans une poêle bien chaude avec 1 cuillère à café de miel. Laissez refroidir puis décorez la tarte avec ces cubes de coings caramélisés, et quelques éclats de caramel.

Séduit·e·s ? L’ouvrage disponible à partir du 10 novembre est à commander juste ici.

Rejoignant les labels exclusifs Asos, comme Collusion ou Reclaimed VintageAs You est une nouvelle marque indépendante pensée pour la génération « me« .

Le grand site de mode en ligne nous surprend avec une toute nouvelle marque : As You. Au même titre qu’Asos Original, Collusion ou Reclaimed Vintage, il s’agit d’un label indépendant signé AsosCelui-ci a toutefois été imaginé pour la génération « me » – soit concrètement « la génération du ‘moi‘ », et a pour but de nous aider à devenir celleux que l’on souhaite être. 

La première collection As You 

  • Nouvelle marque "As You" de Asos
  • Nouvelle marque "As You" de Asos
  • Nouvelle marque "As You" de Asos
  • Nouvelle marque "As You" de Asos
  • Nouvelle marque "As You" de Asos
  • Nouvelle marque "As You" de Asos
  • Nouvelle marque "As You" de Asos
  • Nouvelle marque "As You" de Asos
  • Nouvelle marque "As You" de Asos

La première collection signée As You réunit une centaine de pièces, toutes plus originales les unes que les autres. Satin, logo monogramme, résille, imprimé python, combinaisons, robes, survêtements, coupes échancrées et sexy, chacun y trouvera son bonheur. Car la ligne est faite pour se démarquer – que ce soit en journée ou en soirée. Et elle a été pensée par une équipe de jeunes créatrices et créateurs, « pris de passion pour la vie glamour de leurs clientes. Confiants et fort de leurs expériences, ils n’ont pas suivi les codes de la mode. Ils en ont écrit de nouveaux. Et ont offert à leurs clientes la garantie de porter des pièces aussi uniques qu’elles.« 

Asos se réjouit de nous présenter cette nouveauté. « Nous sommes ravis de lancer cette nouvelle marque qui répond aux attentes de nos plus jeunes clientes et leur offre une nouvelle façon d’affirmer leur style et leur personnalité. Notre but était de créer une collection versatile, capable d’incarner le style glamour correspondant au mode de vie actuel de nos clientes, qu’elles soient de sortie ou posées chez elles », s’exprime Nikki Tattersall, directrice des achats mode femme chez ASOS.

La marque déjà disponible sur asos.com, à partir de 6 euros !

Article de Clémence Bouquerod 

Quand on change de saison, il prend souvent aux féru·e·s de décoration la lubie de dépoussiérer leur intérieur à coup de babioles dans l’air du temps. Ça tombe bien, avec l’arrivée de l’automne les combinaisons possibles se multiplient, pour conférer à sa maisonnette une influence chaleureuse et cocooning. Tour d’horizon des trouvailles décoration de la rédaction !

Habiller ses assises

Peu importe la teinte du canapé ou des fauteuils, on recouvre le tout de couvertures et plaids aux coloris chauds et aux matières douces et réconfortantes. L’objectif ? Raviver la flamme de son mobilier et n’avoir qu’une envie : s’emmitoufler dedans, une tasse de chocolat chaud à la main.

Vivifier son sol

On pense souvent à parsemer les murs d’objets décoratifs, mais qui dire de ce qui se trame sous nos pieds ? Investir dans un imposant tapis apportera à la pièce principale un supplément d’âme, surtout une fois la page été tournée. Néanmoins, trouver la perle rare n’est pas une mince affaire…

Pour cette raison, voici les tips de la rédaction : jouer sur les textures et les motifs (ethniques, géométriques et arrondis) & miser sur un panaché de tonalités chaudes à l’instar de l’ocre ou du pourpre, elles-mêmes entrecoupées d’un bleu nuit ou d’un blanc cassé pour harmoniser.

Faire main basse sur des objets chinés

Qui a dit qu’une belle vaisselle devait obligatoirement sortir flambant neuve d’un magasin ? De plus en plus, les services chinés ont le vent en poupe. On se prend facilement au jeu de donner une seconde vie à ces contenants chargés d’histoire.

L’idéal pour une tablée spéciale Thanksgiving : installer sur une table en bois brut ou une nappe couleur sable des assiettes au style Belle Époque ainsi que des couverts cuivrés.

Confectionner une composition florale automnale

En termes de composition florale, le champs des possibles est ouvert, et ce, quelle que soit la saison mise en lumière. Bien évidemment, à l’approche d’Halloween on plante le décor avec une flanquée de cucurbitacées aux gabarits différents. On les accompagne de quelques bougies aux senteurs gourmandes et boisées. Et bien évidemment, on termine avec de belles fleurs séchées, à l’image des grappes de blé.

De quoi pimper son intérieur en mode cosy !

Phèros est une marque de vêtements et accessoires brodés aux couleurs LGBTQ+, fondée par Clémence et Juliette, un couple qui voulait juste « colorer la rue ». 


Avis à tou·te·s les membres ou allié·e·s de la communauté LGBTQ+ ! Vous pourrez trouver chez Phèros des t-shirts, sweats, bonnets et casquettes aux couleurs du drapeau. Son but : « permettre aux personnes de revendiquer leur sentiment d’appartenance à la communauté et de militer passivement tout au long de l’année », explique Clémence David, l’une des fondatrices. Mais ce n’est pas tout, Clémence et Juliette voulaient aussi créer une façon de se « reconnaitre et d’avoir ce côté solidaire. Parce que quand tu croises quelqu’un de la communauté, il y a cette sorte de bienveillance directe.« 

Juliette et Clémence, fondatrice de Phèros
Juliette et Clémence, fondatrice de Phèros – © Phèros

L’histoire

« On a eu l’idée de Phèros il y a 2 ans pendant la Pride de bordeaux. Parce que quand on est arrivés, la communauté LGBTQ+ y était très peu visible et ne comptait pas de lieux safe ou dédiés. Et on s’est dit qu’il était dommage de se rassembler seulement un jour par an – pour défendre des droits humains de bases« , raconte Clémence. « Donc on a commencé à faire des tests à la main pour voir ce que pouvaient rendre les broderies avec les couleurs. J’ai mis 4 heures à faire le premier ‘my love’, mais c’était pas mal. On a eu des retours positifs donc on a lancé notre premier t-shirt ‘fesses que tu veux’. Et j’ai quitté mon job en octobre dernier pour être à 100 % dans le projet ».

L’enga(y)gement

Phèros ce n’est pas qu’une marque de vêtement, c’est aussi un véritable « enga(y)gement ». Et c’était plus que nécessaire au vu des derniers chiffres recueillis par SOS Homophobie : une hausse de 26 % de témoignages LGBTQ+phobes en 2019 et de 130 % des agressions. Et c’est pour cela que Phèros travaille aussi avec des associations. La dernière en date étant Le Refuge, à qui la marque à pu reverser 383,18 € pour les « aider face à la baisse de dons due au confinement suite au COVID-19.« 

Mais Phèros, c’est aussi un blog qui traite de l’actualité LGBTQ+ et des réponses aux questions posées par messages privés. « Ce qui est très chouette c’est qu’on arrive à accompagner les personnes dans différentes phases de leur appartenance à la communauté », s’exprime Clémence. 

La collection 

Sur leur site, vous pourrez retrouver des t-shirts, sweats, bonnets ou casquette (ainsi qu’un tote bag) avec des broderies aux couleurs du drapeau, avec en prime un petit jeu de mot sur la communauté. Clémence et Juliette voulaient « mettre en avant la communauté LGBT+ en créant des vêtements discrets mais identifiables. Notre boutique utilise l’humour comme bouclier, pour faire du bruit et casser les tabous avec sourire.« 

« La fierté n’est plus à célébrer un jour par an lors des Pride, mais 365 jours chaque année.« 

Article de Clémence Bouquerod

Véritables spots des vacances, les rooftops ont fait office de seconde maison durant la période estivale. Il est vrai que l’expérience est plus qu’appréciable : un verre de Spritz à la main, une vue panoramique à couper le souffle sur Paris et quelques grignotes pour chapeauter le tout. On fait le point.

S’octroyer une expérience iodée signée Tortuga

Il a affolé la jungle urbaine parisienne avec Créatures ; Julien Sebbag revient en force sur le toit des Galeries Lafayette avec Tortuga, un nouveau concept à l’identité toujours aussi marquée. Ici, le noyau dur demeure le maître des mers qu’est le poisson, mais pas n’importe lequel. En effet, ne seront dressés dans nos assiettes que des produits salins saisonniers, locaux et issus d’une pêche sauvage.

Aux fourneaux, le chef prend parti pour des techniques de cuisson ancestrales et des saveurs aux couleurs des contrées bordant le Pacifique. On débute le voyage en se délectant d’un pepsy tartare de thon rouge de Méditerranée, escorté de kiwi jaune, de menthe et de zaatar. On continue l’escapade en se laissant séduire par le poisson mystère (selon l’arrivage), fumé, fourré au romarin et rôti en croute de sel. On atterrit en douceur grâce à l’onirique tarte déstructurée à la poire pochée, hibiscus et prune en cristaux.

S’enivrer de mets raffinés et asiatiques avec MUN

Depuis le 8 septembre dernier, s’est invité au 52 avenue des Champs-Elysées un toit-terrasse singulier : MUN. Ce bijou à l’initiative de Laurent de Gourguff et Paris Society, incite les habitants de la ville lumière à se fondre dans un décor et à participer à un voyage initiatique sur les routes d’Asie.

En terrasse, on s’installe à l’une des tables et l’on profite d’une vue à 360 degrés en dégustant un divin cocktail passé au shaker par Aurélien Fleury.

A l’intérieur, on est plongé.e dans une ambiance tamisée, emplie de tissus texturés et de motifs fleuris. Pour remplir les estomacs affamés :  Julien Chicoisne et Roland Puse. Ces derniers s’évertuent à revisiter les classiques bien connus des consommateurs. Au sushi-bar sont ainsi mis en lumière sashimis, california rolls, gyozas et même yakitori au charbon de bois. Par ailleurs, l’expression « circuit-court » ne tiendrait pas mieux ses promesses que dans ce cas précis, puisque la base des assiettes provient du potager de la terrasse.

Découvrir le lieu intimiste de l’Hôtel de Crillon, Bonsoir Paris

Pour célébrer comme il se doit la réouverture de l’institution du Crillon, l’écrin végétal accolé à la Suite Bernstein ouvre exceptionnellement ses portes au grand public, pour un instant de gourmandise et de délectation en petit comité.

Tout en s’émerveillant d’une vue panoramique « waouh », on sirote l’un des rafraîchissants cocktails standards réalisés par les mixologues de la Maison. Et quand la faim se fait sentir, pas de panique, on se laisse séduire par la planche du chef composée de 6 tartines. On vous glisse même les associations préférées de la rédaction : fromage frais, figue, miel et pignons de pin ; légumes grillés et ricotta au pesto ; et enfin saumon fumé, fromage frais et concombre.

Il y a quelque chose qui nous dit que vous allez apprécier prendre de la hauteur…

Pour encore plus d’adresses décadentes, rendez-vous sur Paulette Map.

https://www.instagram.com/p/CE13tBThTM1/

Avis à tous·tes les fans d’apéro entre ami·e·s ! Préparez-vous à voir débarquer en force la Hard Seltzer, l’eau pétillante alcoolisée. 

Hard Seltzer, quèsaco ? Le nom parlera peut-être à ceux et celles qui se sont rendu·e·s aux États-Unis ces derniers temps – quoiqu’on doute que ce soit très récent. Mais pour les autres, c’est en réalité un nouvel alcool, parfait pour les verres entre ami·e·s. Enfin, ce n’est pas aussi simple que ça. On vous explique. La Hard Seltzer, c’est une eau pétillante aromatisée – souvent aux fruits, et alcoolisée, oui, mais très peu. Pour être précis, aux alentours de 4 à 6 %. De quoi rivaliser facilement avec l’indétrônable pinte de bière ou le classique verre de vin. 

Une popularité soudaine

Selon une étude du cabinet Nielsen repérée par Forbes, « les ventes globales de Hard Seltzer auraient grimpé de près de 193 % aux États-Unis en 2019 ». Et si les Américain·e·s en ont fait la boisson de l’été 2019, les Français·e·s ont commencé à s’y intéresser seulement maintenant. 

  • Hard Seltzer de la marque Natz
  • Hard Seltzer de la marque FEFE
  • Hard Seltzer de la marque White Claw
  • Hard Seltzer de la marque Snow Melt
  • Sparking Walter Citron Gingembre

Pourquoi ? Peut-être parce que, comme tous les êtres humains, les Français·e·s adorent la nouveauté – ou peut-être parce qu’on s’est lassé·e·s du Spritz. Et la popularité a été très soudaine. Si bien qu’il n’existe actuellement que trois marques françaises de Hard Seltzer : FEFE, Natz et Sparking Walter. Les leaders du marché étant évidemment des marques américaines : White Claw et Snow Melt -qui vient d’ailleurs de débarquer en France pour notre grand plaisir !

Alors, les Paulette, pour vous c’est in or out ? Nous, de notre côté, on a trop hâte d’en faire des cocktails ! 

Article de Clémence Bouquerod 

Dans l’antre de la foodosphère, la rentrée s’accompagne souvent de pépites ouvrant fraîchement leurs portes ou dégainant une offre inédite. Il faut ajouter à l’agenda des évènements so food à ne manquer sous aucun prétexte. Bref, pour s’y retrouver dans cet amas de jouissances culinaires, on a concocté un millésime des lieux à visiter au mois de septembre. Prêt·e à devenir le·la plus foodie de la bande ? C’est par ici que ça se passe…

Déambuler au Food Temple Africa

Save the date : du vendredi 25 au dimanche 27 septembre au Carreau du Temple ! Depuis maintenant quatre ans, dans une ambiance festive et conviviale, le Food Temple met sur le devant de la scène des savoir-faire et coutumes gastronomiques propres à chaque culture.

On l’aura compris, cette année se sont les pays africains qui se trouvent au centre du projet gourmand. Au programme des réjouissances donc : un marché de nuit (le vendredi 25 septembre), des masterclass et ateliers ludiques. Et pour se remplir le ventre, on fait place à l’épicerie ainsi qu’aux corners food savoureux de Mi Kwabo, Tindjan ou encore Villa Maasaï.

Les crush de la rédac’ pour profiter au maximum de l’évènement : s’initier à la cérémonie du thé (samedi 26 septembre), s’inviter au brunch dominical animé par Fatou Meite, et enfin participer à la masterclass « cheesecake sans cuisson saveur bissap » (dimanche 27 septembre).

S’offrir des good vibes au brunch Cali Sisters

Cette adresse est probablement familière aux aficionados de l’instant brunch. Effectivement, depuis son ouverture, Cali Sisters n’a cessé de faire planer sur Paname un doux parfum de rêve californien.

Comment ? En présentant un lieu démesuré, baigné de lumière et pimpé de bleu et d’une végétation luxuriante, qui vous donne l’impression d’avoir franchi l’Atlantique en deux temps, trois mouvements. Par ailleurs, ne soyez-pas surpris·e si on vous lâche un joyeux « Hello » ou « Enjoy » : ici, l’expérience Venice Beach est pensée dans les moindres détails, et on adore !

La nouveauté ? Le brunch du week-end à l’identité feel good, qui fera vivre aux papilles un tour du monde gustatif.

Côté salé, on se met en appétit avec la Season Tartine, composée d’une généreuse tranche de pain surmontée d’une ricotta aux agrumes, de petits pois et de dukkah pour relever l’ensemble.

On continue l’enivrante escapade en se délectant d’assiettes aux effluves méditerranéennes : la Burrata et tomates d’antan saupoudrée de poudre d’olive, et le Crispy Polpo accompagné d’une décadente garniture mêlant chou-fleur en taboulé, pommes de terre rattes et poudre de chorizo et d’olive.

Que les becs sucrés se rassurent, il y a de quoi faire niveau douceurs. On succombe de suite aux Crusty Waffles pas comme les autres, puisqu’aux flocons d’avoine. A la fois croustillantes et moelleuses, elles se marient divinement bien au sirop d’érable et à la fraicheur des fruits rouges. On opte également pour le Coco Grano, confectionné à partir de yaourt grec, de fruits rouges marinés, de miel et de granola homemade.

En somme : Un sourcing de qualité, des produits frais et des recettes vibrantes, gourmandes et twistées !

Humer la Méditerranée à plein nez avec les Niçois

Aux prémices des Niçois, deux têtes : Luc et Olivier. Les deux compères se sont donnés pour mot d’ordre de redorer l’image de la cuisine du Sud, dans un élan moderne et survolté. Leur botte secrète ? Opter pour des produits locaux et miser sur le végétal que la nature procure.

Ainsi, quand sonne l’heure du pastis, on y fonce et on se laisse séduire par des cocktails excellemment préparés comme le Lillet Tonic agrémenté de fruits frais de saison ou le Gin Tonic Yacht Club au sirop de lavande maison ! On accompagne les breuvages de quelques grignotes méditerranéennes avec les beignets de courgettes et la caponata aux aubergines et mozzarella fondante.

Cette adresse enivrant le Tout-Paris du chant des cigales fait aussi tinter les casseroles, en proposant des plats alléchants à l’image du poulpe des Niçois escorté d’une robe de pomme de terre et poivrons marinés ou, pour les pizza lovers, une version twistée de la spécialité italienne à la Burrata !

Le petit plus : les deux lieux muy caliente se sont refait une beauté, notamment avec des terrasses pour s’octroyer des bonnes ondes ensoleillées.

Stay tuned, Les Niçois réservent aux aficionados de l’apéro quelques belles surprises et notamment un tournoi de belote tous les mois, ou encore un gargantuesque repas de Thanksgiving « CaliforNiçois« . 

Tenter l’expérience fusion de Mosuke

Dans un espace pur et naturel dénommé MoSuke, Mory Sacko, ex-candidat Top Chef, convie depuis la rentrée les fins gourmets en quête de nouvelles expériences gustatives. A travers un voyage initiatique autour de l’Asie et de l’Afrique, le chef esquisse des plats singuliers et innovants.

Au menu donc, dans le prolongement de son premier passage chez EDO (Palais de Tokyo), Mory Sacko dégaine des assiettes emplies de couleurs, entre terre et mer et toujours dans un écrin végétal. Pour le reste, il faudra laisser place au mystère, avec une carte changeant d’intitulés comme de chemise !

Pour encore plus de bons plans et d’adresses, go sur Paulette Map.

https://www.instagram.com/p/CEw-SuMBwuW/

Depuis la tornade qui a ébranlé de plein fouet un certain nombre de commerces sur la scène culinaire française, de nombreux projets ont vu le jour dans l’optique de peu à peu « remonter la pente ». Lola Zerbib et Natacha Sporer, toutes deux designers et fondatrices du studio Ravages, apportent jour après jour leur pierre à l’édifice. On fait le point sur un nouveau concept détonnant et dépaysant.

Salive : késako ?

La dénomination nous met déjà la puce à l’oreille. Derrière le concept « Salive » se cache une escapade gustative, un parcours initiatique dans les rues de Paname, à la recherche de son déjeuner ou de son dîner. D’une part cette « déambulation culinaire » riche de plus de quinze restaurateurs emmène les amateurs des fourneaux découvrir cinq points clés de dégustation, et d’autre part on aperçoit une facette d’un Paris distinct du quotidien.

The Cherry on the Cake ? On choisit parmi trois thématiques. Alors plutôt partant.e pour un tour du monde de la Porte Saint-Denis à la gare de l’Est, un déjeuner en mode canotiers au Canal Saint-Martin ou une promenade bucolique au Village Charonne ?

Comment ça marche ?

Dans un premier temps, on se rend sur la billetterie en ligne et l’on se procure un ticket, mentionnant un lieu de rencontre pour le jour de la déambulation. Puis, le D-Day un kit empli de couverts et d’accessoires (dont une carte pour se repérer) est délivré. Ne reste plus qu’à entamer l’Odyssée gourmande. On se retrouve dans une véritable chasse aux trésors et l’on récupère gaiement ce que le « Petit Poucet gourmet » a semé sur son chemin. Echange, lien social et découvertes insolites autant pour les yeux que les papilles : que demander de mieux ?

Avis aux fins gastronomes : si l’expérience vous tente, c’est par ici que ça se passe.

On ne cessera jamais de le dire, Instagram demeure le réseau social par excellence pour découvrir les tendances food venant enflammer la toile. Parfois plus qu’atypiques, à l’image du #MermaidToast ou de la #BlackIceCream, les créations culinaires ont le mérite de faire réagir les internautes qui en redemandent. La nouvelle lubie en date ? Le cloud bread. Pas encore à la page ? On fait le topo.

Le cloud bread : Késako ?

Derrière cette dénomination anglo-saxonne se cache le « pain nuage« , autrement dit un pain moelleux mis en lumière sur TikTok par le compte @abimhn. Avec plus de 35000 posts sous le hashtags #cloudbread, cette préparation a la spécificité de dévoiler un coeur fondant et aérien à la découpe et de se décliner à l’infini au gré des envies. De fait, rose bonbon, arc-en-ciel, sucré ou salé : tout devient cloud bread !

La recette

A vos fourneaux pour réaliser cette préparation avec trois fois rien, un peu d’huile de coude et beaucoup d’imagination :

Ingrédients :

  • 3 oeufs
  • 2 cuillères et demi de fécule de maïs
  • 2 cuillères à café de sucre blanc

Préparation :

On commence par séparer les blancs des jaunes d’oeufs. Puis, dans un second temps, on fouette les blancs jusqu’à l’obtention d’une texture mousseuse.

On ajoute à cela la fécule de maïs ainsi que le sucre, et l’on continue de mélanger vigoureusement jusqu’à ce que la préparation soit plus ferme.

On place une feuille de papier sulfurisé sur une plaque et l’on dépose le mélange en façonnant une boule de pain. On enfourne à 150 °C et l’on patiente 25 minutes !

En option : glisser du colorant, qui donnera un esprit girly au nuage !

Et pour retrouver les dernières tendances Instafood, on clique par ici.

La collection des best-sellers Seasonly s’agrandit, pour une full routine spéciale boosteur d’éclat des plus complètes ! Après le Sérum Anti-grisaille et l’Huile Démaquillante, place aux nouveautés Glow : le Masque peeling et la Gelée nettoyante.

La famille Seasonly s'agrandit, et surtout sa Glow Routine, grâce à la nouvelle Gelée Nettoyante, et le nouveau Masque peeling. 
Crédit : Seasonly
La famille Seasonly s’agrandit, et surtout sa Glow Routine, grâce à la nouvelle Gelée Nettoyante, et le nouveau Masque peeling.
Crédit : Seasonly

Deux nouveaux indispensables rejoignent la Routine Glow de Seasonly. Déjà composée de l’Huile Démaquillante et du Sérum Anti-Grisaille, elle propose désormais aussi la Gelée Nettoyante Visage et le Masque Peeling. Un seul mot d’ordre pour cette collection : step by step. « Je nettoie, purifie, et nourris ma peau pour retrouver un éclat incomparable. » C’est la promesse de ce quatuor de produits parfaits pour rebooster l’épiderme et refléter « votre Glow intérieur ».

Routine inner glow : Gelée nettoyante visage (100 ml), Masque peeling anti-grisaille (100ml), Huile démaquillante (150ML) et Sérum anti-grisaille (15ml) - 88€
Crédit : Seasonly
Routine inner glow : Gelée nettoyante visage (100 ml), Masque peeling anti-grisaille (100 ml), Huile démaquillante (150 ml) et Sérum anti-grisaille (15 ml) – 88 €
Crédit : Seasonly

Les petits nouveaux

Go bare, c’est le nom que porte la nouvelle gelée nettoyante visage Seasonly. Ses objectifs ? Une peau propre, apaisée et unifiée. Parce qu' »une peau saine et rayonnante c’est d’abord une peau CLEAN.‘ Cette gelée nettoyante fondante extrêmement douce débarrasse la peau de toutes ses impuretés sans l’agresser. Sa formule est enrichie en fleurs de calendula, en guise d’ingrédient secret, qui apportent leurs vertus apaisantes et anti-inflammatoires.

De son côté, Let’s Glow, le masque peeling anti-grisaille reconnu pour ses propriétés exfoliantes, promet une peau illuminée et détoxifiée en profondeur. Ses enzymes de fruits lissent le grain de peau sans l’agresser, et son cocktail fruité d’acide lactique et glycolique stimule le renouvellement cellulaire et la production de collagène. Son objectif : un effet peau neuve !

Gelée nettoyante visage 100 ml - 22€ et Masque peeling anti-grisaille 100 ml - 28€
Crédit : Seasonly
Gelée nettoyante visage 100 ml – 22 € et Masque peeling anti-grisaille 100 ml – 28 €
Crédit : Seasonly

Double nettoyage

Autre mariage pour une peau éclatante, en dehors de la Glow Routine, optez pour un Double Nettoyage. Ce coffret réunit l’Huile Démaquillante et la nouvelle Gelée Nettoyante pour une invitation à se maquiller… juste pour le plaisir de se démaquiller. Enrichi en huile de carthame, de coco et de calendula, le nettoyage de votre peau se transforme en véritable moment de plaisir !

Duo double nettoyage : Huile démaquillante (150ml) et Gelée nettoyante visage (100 ml) - 40€
Crédit : Seasonly
Duo double nettoyage : Huile démaquillante (150 ml) et Gelée nettoyante visage (100 ml) – 40 €
Crédit : Seasonly

Article de AR

Depuis les années 2000, Pantone présente la couleur élue pour l’année à venir. Cette couleur met en avant une idée, une tendance, un mouvement, et est soigneusement sectionnée par un jury de Pantone Institute.

Pourquoi le bleu classique ? 

L’année dernière, c’était le « living corail » et l’année précédent « l’ultra violet ». Tout un panel coloré à l’image de l’entreprise. Cette année, c’est le bleu, un bleu inspirant, et que l’on retrouve dans un tas d’éléments, naturels ou créés de toute pièce. D’après Pantone, ce choix évoque le ciel au crépuscule, les qualités rassurantes. Classic Blue suscite la réflexion et repose l’esprit.  « Teinte de bleu propice à la méditation, Classic Blue stimule la résilience. »

https://www.instagram.com/p/B55oNnaAD3I/
@Pantone

«  Nous vivons dans une époque placée sous le signe de la confiance et de l’espoir. Pantone 19-4052 Classic blue exprime ce type de constance et d’optimisme à travers sa teinte de bleu éprouvée, fiable et inconditionnelle. Remplie d’une profonde résonance, la couleur Pantone 19-4052 Classic Blue, assure un ancrage solide. Ce bleu qui évoque le ciel immense et infini du soir, qui nous encourage à dépasser les évidences pour élargir notre champ de réflexion, approfondir nos pensées, ouvrir nos perspectives et communiquer. » 

Léatrice Eiseman, directrice exécutive du Pantone Color Institute 

L’histoire de Pantone 

Né en 1963, Pantone propose alors son premier éventail de 500 couleurs, permettant d’abord aux designers et marques d’exploiter le pouvoir de la couleur. Très vite, ils permettent également aux imprimeurs, architectes, fabricants de textile et particuliers de se représenter au mieux ces couleurs dites « pures » et « brutes ».  Aujourd’hui connue de tous, Pantone développe son pouvoir avec des applications et des logiciels d’impressions de pointe. Plus de 1300 couleurs ont été développées par cette entreprise, qui est devenue une référence internationale. Le nuancier de l’année est a retrouver sur leur site. D’autre produits dérivés peuvent être acheter pour un but purement lucratif et pour les amoureux du design et des couleurs.

Des objets colorés en Blue Classic sont également vendus sur leur site, afin de porter fièrement la couleur de l’année ! 

Article de Juliette Boulegon