Ce samedi 23 novembre a été marqué par un des plus grands rassemblements féministes à Paris. Prêt de 150 000 personnes se sont rassemblées en France pour dire « stop » aux Féminicides. La Team Paulette y était.

Arrivées à Opéra aux alentours de 14h, le foule est déjà présente, les pancartes aux messages engagés fusent et l’ambiance est au rendez vous. On avance avec l’immense cortège vers République, la première étape. La foule se déplace lentement tant elle est dense. Des femmes bien sûr, mais aussi des hommes et des familles composent ce rassemblement. Tout.e.s tiennent à la main une pancarte maison, ou bien une distribuée par le collectif Noustoutes. Les messages sont forts et nous font sourire parfois « Si t’es fier d’être un macho tape dans tes couilles », « lâchez-nous le clito ! » Et d’autres phrases plus fortes et marquantes qui nous rappellent l’importance de marcher ensemble.

138 Féminicides depuis janvier 2019

À droite et à gauche, les colleuses courageuses viennent placarder les murs qui n’ont pas encore reçus leur message « Nous crions sur les murs pour celles qui n’ont plus de voix ». Malgré la gravité de cette manifestation, l’ambiance est bienveillante, forte, et remplie nos coeurs d’espoir. L’espoir de ne devoir manifester qu’une seule et unique fois pour que ces violences s’arrêtent. Dans la foule, il y a également, une horde de personnes qui tiennent à la main des pancartes ou scandent le prénom des femmes assassinées depuis le depuis de l’année. 137 prénoms, leur âge et leur position dans ce classement morbide « Audrey 27 ans, 107 ème » « Chantal 72 ans, 68 ème ».Ça fait froid dans le dos, mais c’est le but, impacter directement pour avoir conscience de la gravité quotidienne. Et surtout, que ça s’arrête.

L’union fait la force 

Nous nous sommes misent à coté des crieuses de slogans, qui perdent leur voix pour chauffer la foule et unir les esprits. Mais aussi pour nous faire danser sur du Aretha Franklin ou du Beyonce, et ça ça met tout le monde d’accord. La marche est à perte de vue entre Opéra et République (2,3 km), continuant jusqu’à la place de la nation. Le meilleur dans tout ça, c’est qu’en plus de participer à une marche historique, ce n’est pas uniquement à  Paris que les femmes et les hommes se mobilisent. Un peu partout en France, des rassemblements ont eu lieu, avec le même acharnement et la même volonté de se faire entendre. Vivre cette marche, malgré la gravité du sujet, a été une belle façon de prouver qu’ensemble nous pouvons réaliser de belles choses et qu’ensemble nous luttons pour que ces Féminicides n’existent plus.

Cette marche n’est que le prémisse de notre combat commun, il continuera d’exister tant que le patriarcat perdurera, toujours en se serrant les coudes quotidiennement. Ensemble contre les violences, les crimes, les discriminations, les viols et les agressions, faites aux femmes. 

Article de Juliette Boulegon

Ce samedi 23 novembre 2019, le mouvement #NousToutes organise une manifestation nationale et investit les rues de France pour militer contre les violences sexistes et sexuelles.

Alors qu’au 16 novembre dernier nous comptions 136 femmes tuées en 2019 par leur conjoint ou ex-conjoint, cette marche nous apparait comme nécessaire. #NousToutes nous donne rendez-vous ce samedi dans de nombreuses villes de France, et à 14h, Place de l’Opéra à Paris.

On marche ensemble ?

NousToutes.org

Des chiffres accablants

Le collectif #NousToutes nous rappelle des chiffres terribles qui témoignent de l’ampleur des violences sexistes et sexuelles actuelles.

Une réponse gouvernementale insuffisante

Lutter contre ces violences demande des mesures : le financement de lieux d’accueil sur tout le territoire, des formations sur la prise en charge des victimes de ces violences, des créations d’emploi. Mais surtout, des moyens financiers et humains pour que nous puissions tou.te.s apprendre, et ce dès l’enfance, à déconstruire le système actuel qui permet ces violences.

Malheureusement, le budget prévu en 2020 par la France pour lutter contre les violences sexuelles et les féminicides est quasiment le même qu’en 2018 et 2019.

De #MeToo à #NousToutes, un passage à l’action nécessaire

Le mouvement #NousToutes est né de l’esprit de militantes féministes en juillet 2018, face au constat du décalage entre l’ampleur des violences et les réponses politiques et sociétales qui y sont données. Si certaines membres ont pu représenter le mouvement dans les médias, comme la présidente de la Fondation des femmes Anne-Cécile Mailfert, #NousToutes ne revendique pas de leader.

En organisant cette marche nationale, #NousToutes souhaite ainsi briser l’isolement des victimes de ces violences, leur apporter du soutien et faire bouger les choses. L’an dernier, le 24 novembre 2018, la première marche #NousToutes avait réuni plus de 50 000 participants et participantes dans toute la France (selon les organisatrices) dont 30 000 à Paris.

Cette année, de nombreuses personnalités appellent également à la marche du samedi 23 novembre, comme nous pouvons le voir sur cette vidéo publiée hier :

https://www.instagram.com/p/B5A-RBuCMtU/?utm_source=ig_embed

Marchons ensemble le 23 novembre !

En terme d’organisation de la marche, celle-ci partira samedi à 14h, Place de l’Opéra, à Paris et ira jusqu’à la Place de la Nation, où aura lieu un concert.

Vous ne pouvez pas venir marcher à Paris ou en Île-de-France ? Retrouvez la carte des marches locales ici. Pour y voir plus clair, #NousToutes regroupe toutes les informations utiles pour venir marcher dans le tuto ci-dessous !

@noustoutesorg

Pour plus d’information, rendez-vous sur NousToutes.org, rejoignez l’événement Facebook de la marche #NousToutes et invitez vos ami.e.s à faire de même. Vous pouvez également vous abonnez à la page Instagram @noustoutesorg et rejoindre un des groupes WhatsApp, pour ne rater aucune info !

Samedi prochain, pour dire STOP à ces violences, pour que le nombre de féminicides cesse d’augmenter chaque jour, pour soutenir les victimes, nous marcherons aussi. Ce samedi, la rue est à #NousToutes. Vous venez avec nous ?

Pour retrouver les Paulette à la marche, suivez-nous sur notre compte instagram @paulette_talks.

Article d’Alexandra Hostier