Avec la crise sanitaire, l’univers de la mode est à l’arrêt. Les boutiques sont fermées, les défilés sont annulés… Mais pas de panique, l’histoire de la mode vient à vous grâce aux expositions virtuelles. De quoi avoir envie de sortir sa plus belle tenue, même chez soi.

Le monde de la mode vient à vous avec des expositions virtuelles étonnantes. Crédits : ©Rene Böhmer.
Le monde de la mode vient à vous avec des expositions virtuelles étonnantes. Crédits : ©Rene Böhmer.

La mode du XVIIIe à nos jours, les collections du Palais Galliera

C’est le musée de la mode de la Ville de Paris et on peut le dire, on en est fier.e.s ! Fort de 257 750 pièces, les collections retracent l’histoire et les codes de l’habillement en France depuis le XVIIIe siècle. En bonus, quelques estampes, dessins, factures, publicités et photos illustrent l’univers de la mode au cours des époques. 

https://www.instagram.com/p/B-Jxm3BgZDx/

Couturiers de la danse, l’exposition du Centre national du costume de scène

Chanel, Yves Saint-Laurent, Lagerfeld, mais aussi Versace… Les plus grand.e.s couturier.e.s français.e.s confectionnent des costumes de danse. Pour découvrir ces créations atypiques, le Centre nationale du costume de scène met en libre accès son exposition. « Couturiers de la danse » réunit 130 pièces à travers quatre thèmes : Formes, Seconde Peau, Pas si classique et Matières.

https://www.instagram.com/p/B-XOHirCYbl/

Découvrir le patrimoine textile de l’humanité avec le musée des Tissus 

Tapisserie, broderie, vêtements, mais aussi tapis, le musée des Tissus retrace 4 000 ans d’histoire. Et pas des moindres, il s’agit du patrimoine textile de l’humanité. Chaque jour, sur le compte Instagram du musée, découvrez une pièce et son histoire… Une invitation au voyage qui fait le plus grand bien !

https://www.instagram.com/p/B-O_o9uommp/

La mode à Versailles, pour elle et pour lui

Iconique, Marie-Antoinette a instigué les codes et les tendances mode du XVIIIe siècle à la cour de Versailles. Aujourd’hui, de grands créateurs s’en inspirent encore. Alors pour comprendre cette histoire, le château de Versailles met en ligne deux expositions : La mode à Versailles : lui et La mode à Versailles : elle

https://www.instagram.com/p/B96Fc63FFkn/

L’histoire du bijou à découvrir dans la Galerie des Bijoux du MAD

Entièrement accessible en ligne, le Musée des Arts décoratifs vous accompagne pendant le confinement. Et pour rester dans le thème, découvrez la Galerie des Bijoux. Bracelets, peignes ou encore pendentifs, 1 200 pièces d’exception composent cette galerie. De quoi découvrir l’histoire du bijou du Moyen Âge à nos jours. 

https://www.instagram.com/p/B-wMdiaJnYu/

Pour découvrir plus d’expositions virtuelles, rendez-vous sur le site du Ministère de la Culture.

Article de Nina Hossein

Suite aux mesures de confinement, les lieux culturels et publiques ont tous fermé leurs portes. Pour occuper les Français mais aussi pour parfaire notre culture, les musées s’offrent à nous virtuellement. Alors, venez découvrir ce petit itinéraire artistique ou historique sans bouger de votre canapé ! 

Les musées débarquent dans votre salon grâce aux plateformes en ligne. Crédits : ©Igor Miske.
Les musées débarquent dans votre salon grâce aux plateformes en ligne. Crédits : ©Igor Miske.

On débute la visite avec le Musée d’Arts de Nantes virtuellement accessible sur la plateforme Navigart. Les collections du musée offrent plus de 14 000 oeuvres allant de l’art ancien à l’art contemporain. De quoi approfondir ses connaissances artistiques et développer sa créativité. 

On se rend ensuite au Musée National de la Marine pour y découvrir… Le Canot de l’Empereur Napoléon. Récemment installé aux Capucins à Brest, l’embarcation construite pour Napoléon 1er devait se refaire une beauté dans les mois à venir sous les yeux du public. Cette pièce inédite des collections du Musée National de la Marine raconte son histoire sur sa page Facebook.

https://www.instagram.com/p/B-AKCyBI3vI/?utm_source=ig_web_copy_link

Après avoir profité d’une pause déjeuner entre deux rayons de soleil à son balcon, la balade se poursuit au Musée de la Romanité. Avec ses tuto-video disponibles sur les réseaux sociaux, apprenez à créer vos propres jeux et retrouvez les règles sur le site officiel du musée.

https://www.instagram.com/p/B-HUNZSocCZ/?utm_source=ig_web_copy_link

Fini de jouer, place à l’histoire de l’industrialisation de la France à travers une exposition en avant-première au Musée des Beaux-Arts de Caen. À travers une centaine d’oeuvres, les artistes de 1870 à 1914 sont les témoins des multiples mutations qui s’opèrent sur le territoire. Grèves, manifestations, émergence de la classe ouvrière, l’exposition « Les Villes ardentes. Art, travail et révolte. 1870-1914 » révèle tous ses secrets ! 

L’itinéraire culturel continue au Musée des Beaux-Arts de Besançon pour participer aux « ateliers confinés ». L’objectif est de stimuler notre inventivité en fonction du matériel disponible à la maison et de sa créativité. Les ateliers s’adaptent à tous les âges pour occuper petits et grands !

La visite se termine en prenant notre agenda ! Face au manque de visibilité sur la sortie de la crise, le ministère de la Culture a été contraint de reporter la date de l’édition 2020 de la Nuit européenne des musées. La date initiale du 16 mai a été décalée au samedi 14 novembre 2020. 

Article de Nina Hossein.

Depuis bientôt deux semaines, difficile de mettre le nez dehors et donc de fréquenter les joyaux de la capitale. Si musées, expositions et concerts sont indisponibles physiquement, tout est mis en oeuvre pour nous faire vivre des expériences enrichissantes et immersives depuis la maison. 

Tag de Frida Kahlo réalisé par Cloe Hakakian aux Etats-Unis. Crédits photo : ©Joshua Coleman.
Tag de Frida Kahlo réalisé par Cloe Hakakian aux Etats-Unis. Crédits photo : ©Joshua Coleman.

Participer à des challenges culinaires

https://www.instagram.com/p/B-HqfBHK862/

Ces derniers temps, de nombreux concours culinaires ont émergé sur Instagram, pour mettre un coup de fouet dans le quotidien. Deux challenges ont tapé dans l’oeil de la rédac’. D’abord, le chef Cédric Grolet a mis au défi les apprentis des fourneaux : « trouvez des fruits à moins d’1 km de chez vous et faites preuve de créativité ! ». A la clef ? Un face to face d’une journée dans le laboratoire du dieu du trompe-l’oeil. On poursuit avec le pancakes challenge, lancé par Cathy Closier, fondatrice de Season. Le cliché de pancakes le plus gourmand et créatif remportera un brunch pour deux chez Season. De quoi se hâter en cuisine !

https://www.instagram.com/p/B9_ltHMFQ3k/

Se plonger dans l’univers de Frida Kahlo 

Solaire, combative et ingénieuse, Frida Kahlo s’invite dans les salons, à travers l’exposition immersive Faces of Frida». La collaboration de la plateforme Google Arts & Culture avec 33 musées du monde entier offre aux spectateurs une approche inédite de la vie de l’icône du féminisme. Ce ne sont pas moins de 800 œuvres picturales, extraits de journaux intimes, objets personnels et photographies qui imprègnent les internautes du parcours hors du commun de l’artiste mexicaine.

https://www.instagram.com/p/B980YUYoSLz/

Se lécher les babines avec le podcast A Poêle

Aux manettes du podcast culinaire, la journaliste et chroniqueuse Julie Gerbet. L’idée se veut simple et pourtant novatrice : un(e) chef(fe) ou toute autre personnalité du milieu, vient raconter le temps d’un live son épopée culinaire. A chaque épisode, on est de suite immergée dans la bulle gourmande que l’invité forme progressivement.

https://www.instagram.com/p/B5YHHBxIEKP/

Rêver devant les ballets et opéras iconiques du Bolchoï

Quelle Paulette n’a pas rêvé de se plonger dans l’univers féerique d’un ballet ? Le théâtre russe du Bolchoï exauce nos voeux. Jusqu’au 10 avril, seront diffusés sur la chaîne YouTube du théâtre, un véritable millésime des meilleurs spectacles avec Le Lac des cygnes, Casse-Noisette et La Belle au bois dormant. Le directeur du lieu prestigieux espère que cette initiative « remontera le moral et apportera au moins une santé spirituelle à ceux qui aiment l’art du Bolchoï ».

https://www.instagram.com/p/B-Rl7MrF8SJ/

Assister à des concerts en direct

Pour s’enjailler et faire du salon une véritable salle de concert, on va de suite sur Sofa festival et on monte le son. Les 2 et 3 avril prochains, une belle brochette d’artistes aux horizons divergents performeront en live, à l’image d’Hollysiz, Lenni-Kim ou Charlotte Cardin. Alors, à vos marques, prêtes, sortez le micro !

https://www.instagram.com/p/B-HWFsNjSbb/

Voilà de quoi faire travailler sa matière grise pendant un petit bout de temps ! 

Article de Marion Tabard

Septembre rime avec rentrée. Mais au lieu de regretter la plage et le Sud, si vous vous tourniez vers les événements qui n’attendent que vous à Paris ? Découvrez 5 expos de peinture qui commencent en septembre 2019 dans la capitale française.

Musée d’Orsay par Robin Garnier/Unsplash

Francis Bacon en toutes lettres

Le portraitiste Francis Bacon est mis à l’honneur au Centre Pompidou à partir du 11 septembre 2019, jusqu’au 20 janvier 2020. Pour cette rétrospective, le musée met l’accent sur le rapport entre les créations de Bacon et celles de son immense bibliothèque (un inventaire réalisé par le Trinity College de Dublin recense plus de mille ouvrages). Amoureux de la peinture et de la littérature, vous retrouverez deux décennies du travail de Bacon, de 1971 à 1992, ainsi que Nietsche, Eliot ou Conrad. C’est l’occasion de s’émerveiller devant les œuvres d’un grand peintre britannique, plus de vingt ans après la dernière grande rétrospective qui lui ait été consacrée en France (en 1996 au Centre Pompidou).

Du Douanier Rousseau à Séraphine. Les grands maîtres naïfs

Le musée Maillol s’intéresse pour sa part aux artistes qui rêvaient en couleurs. Les « maîtres naïfs », tels qu’Henri Rousseau et Séraphine Louis, étaient aussi connus sous le nom de « primitifs modernes ». Loin des académismes, ils ont renouvelé la peinture de l’entre-deux guerres. L’exposition au musée Maillol permettra aussi au public de découvrir des peintres souvent oubliés, tels qu’André Bauchant ou Camille Bombois, du 11 septembre 2019 au 19 janvier 2020.

L’âge d’or de la peinture anglaise de Reynolds à Turner

Le musée du Luxembourg est allé chercher des toiles de l’autre côté de la Manche pour cette exposition du 11 septembre 2019 au 16 février 2020. Grâce aux prêts de la Tate Britain, des œuvres réalisées par Joshua Reynolds, Thomas Gainsborough ou encore J.M.W. Turner entre 1760 et 1820, pourront être contemplées lors de l’exposition. Ces peintres britanniques, aux styles bien différents, ont bénéficié de l’intérêt du roi George III pour les arts et de la création de la Royal Academy of Arts, en 1968.

La collection Alana, chefs-d’œuvres de la peinture italienne

Du 13 septembre 2019 au 20 janvier 2020, le musée Jacquemart-André tourne son regard vers l’Italie. Il dévoilera la Collection Alana, une mine d’or de toiles de la Renaissance italienne rassemblées par Alvaro Saieh et Ana Guzmán. Admirée par les historiens de l’art mais peu connue du grand public, cette collection privée n’a encore jamais été exposée. On pourra y découvrir plus de 75 pièces signées des maîtres Fra Angelico, Lippi ou encore Véronèse, certaines n’ayant encore jamais été révélées à une telle audience.

Degas à l’Opéra

Edgar Degas a peint les danseuses de l’Opéra de Paris à tous moments, de la répétition à la représentation en passant par l’attente en coulisses. Si les ballerines sont un élément incontournable de sa peinture, elles ne sont pas les seuls aspects de l’Opéra à avoir fasciné l’artiste. Degas s’est aussi intéressé à des chanteurs, musiciens, spectateurs… Le musée d’Orsay consacre ainsi une exposition à la relation toute particulière de Degas avec l’Opéra de Paris au XIXe siècle. À découvrir du 24 septembre 2019 au 19 janvier 2020.

Article par Juliette Cardinale