Une marque, deux regards. Une saison, une "valise" : c'est le concept de la nouvelle marque Tressé Paris qui propose une collection tous les trois mois. Vous allez adorer.

Lancement de la marque responsable Tressé Paris
Tressé Paris - Valise de printemps

Pas de collection permanente, pas de réassort infini, pas d’inspiration fixe. Tressé, c’est l’histoire d’un croisement d’idées entre un frère et une sœur : Sivan et Ketzia. Animés par les voyages, l’enfance, les souvenirs et les lieux qui ont compté pour eux, ils créent ensemble leur marque de prêt-à-porter et lifestyle (déco, bijoux) éco-responsable.

Les tissus sont en lin, coton, cachemire, les jeans sont bio.

En effet, c’est par conscience écolo et en soutien au défi climatique à relever que les créateurs ne proposeront que des éditions limitées. Pas de collection d’été dès janvier mais un calendrier plus proche du réel avec une ligne de 15 à 20 pièces maximum. De quoi remplir sa valise, et c’est tout.

“La valise d’été sera présentée en mars, pas avant.”

Sivan

Le voyage comme source d’inspiration

La marque souhaite proposer des pièces engageantes, avec l’idée de “produire moins, mais mieux”. Les mots qui résonnent à travers les créations de Tressé sont le voyage, la culture et l’artisanat. Chaque collection est inspirée d’un lieu ou d’un voyage. En découle évocations, couleurs, inspirations culturelles. 

D’abord, le processus créatif reste familial puisque leur mère Évelyne est impliquée auprès de la marque. Puis vient le savoir-faire des artisans mis à profit pour créer des pièces conviviales, chaleureuses et colorées. 

Pour les premières valises, les poteries proposées par la marque ont été réalisées en collaboration avec l’Atelier Buffile. C’est un fabricant de céramique à Aix-en-Provence. Un appel au voyage, à la rencontre et au soleil, que Sivan et Ketzia se disent tenir de leur mère, Evelyne. 

“Chez Tressé, la culture donne le ton, oriente le regard”

Tressé Paris

La première collection de la marque est inspirée de la Provence et de l’univers visuel d’Henri Matisse. 

Notre sélection Tressé Paris

La valise de printemps est en ligne depuis le 11 mars et il n’y en aura pas pour tout le monde… Pour vous, une sélection de nos coups de cœur :

À retrouver sur l’e-shop de Tressé Paris.

Article de Margot Hinry.

Mécène de l’école de mode gratuite et inclusive Casa 93, l’enseigne spécialisée dans le sportswear et les sneakers continue sa course et réalise un pas de plus dans l’engagement, un pas de plus dans l’encouragement des jeunes talents, un pas de plus dans l’avenir d’une mode plus responsable.

A vos marques… Prêts…? Partez ! Courir présente sa nouvelle campagne intitulée Creative women Lab à travers : « 4 femmes, 4 univers, 1 point commun : une créativité débordante« . Un projet visant, chaque semestre (non, pas de partiels ici on vous rassure), à augmenter la visibilité de quatre super nanas inspirées et inspirantes. Voici, en avant première, les portraits des femmes passionnées et engagées qui inaugurent cette initiative haute en couleur.

Rubi Pigeon alias Rusmin

« Mes inspirations dans la vie c’est les relations humaines, je pense l’impossible, les formes, les reflets des lumières, les couleurs.« 

Rubi, une ancienne élève pétillante de Casa 93 vient tout juste de créer sa marque remplie de tissus recyclés, de pièces customisées et de vêtements réinventés. Un label qui révèle sa sensibilité au sujet des enjeux environnementaux. Mais avec Rusmin, pas question de nous faire culpabiliser ! Au contraire, son objectif est simplement de prouver qu’il est possible d’être stylé·e en ayant une consommation responsable.

Insta : @rubipigeon

Hemma Lange

« Je suis assez inspirée par l’Afrique du Nord ou l’extrême Orient. J’aime tout ce qui est broderies, tout ce qui est couleurs, tout ce qui est seconde main.« 

De Toulon en Australie, d’Australie à Lyon, de Lyon à Paris, de Paris à Lisbonne… Une chose est sûre, ce qui inspire cette styliste et visual merchandiser aujourd’hui basée à Marseille, c’est bel et bien les voyages. D’ailleurs, son kiffe c’est surtout les voyages dans le temps, d’où sa passion pour la mode vintage qui l’a naturellement conduite vers la pratique de l’upcycling. Bien plus qu’un procédé, il s’agit d’un mode de vie que cette avant-gardiste a d’autant plus expérimenté pendant le confinement (oui même posée, son imagination ne s’arrête pas) et qui lui a permis de collaborer avec les marques Courir et Converse. Le #createathome est lancé, opération digitale validée !

Insta : @hemmalange

Kitesy Martin

« A chaque collection, j’ai un thème différent mais j’ai un fil conducteur qui est un peu le streetwear et qui est plutôt un univers unisexe.« 

Avec Kitesy, streetwear et vintage ne font qu’un. C’est pourquoi en 2018, suite à ses études d’arts appliqués et dix années dans l’univers du stylisme, elle crée finalement sa propre marque de bijoux responsables. Une gamme à son image, originale, urbaine, rétro et surtout qui respecte l’environnement.

Insta : @kitesy_martin_bijoux

Marianna Ladreyt

« Je suis super fascinée par les mythologies grecques, les drapés. Mais aussi le workwear, des mondes qui n’ont rien à voir et ça fait comme un choc des Titans. »

La créatrice méditerranéenne puise ses inspirations dans l’histoire grecque. Des récits intemporels, qui font toujours autant rêver, tout comme les pièces de sa marque éponyme qu’elle a créée deux ans auparavant. Ce n’est que le début, hâte de voir ce que cette Vénus des temps modernes nous réserve dans les jours, les mois , les années à venir…

Insta : @mariannaladreyt

« Chez courir on aime les personnes qui se dépassent au quotidien ! Celles qui ont des projets plein la tête et qui mettent tout en oeuvre pour les concrétiser. Celles qui ont des idées et qui veulent les emmener toujours plus loin… Et si vous étiez la prochaine ?«  Comme Courir, on espère de tout coeur que le semestre prochain, c’est vous qui ferez partie du nouveau quatuor des super nanas à la créativité sans limite. You can do it !

Crédit : Cartoon network

Un article signé Exaucée Nzoigba

Pour ça, ce n’est pas bien sorcier. On peut déjà commencer par acheter des vêtements de la marque Girafon bleu.

Girafon bleu, quèsaco ? C’est une nouvelle marque de mode éthique, pensée pour sauver les girafes. On s’explique. Cette marque est une marque de chemises créées à partir de chutes de tissus et de fin de stock – des chemises upcycléesdonc. Et dont, effectivement, une partie des fonds sont reversés à la lutte pour la protection des girafes. 

L’histoire

Tout est parti d’Emmanuel Moggio. Il fonde Girafon Bleu en juillet 2019 pour aider la sauvegarde de son animal favori : la girafe. Depuis plus d’un an, il récolte des fonds pour les donner à des associations. Et pour s’assurer que les fonds recueillis vont bien au bon endroit, il est allé voir par lui-même ! En janvier 2020, tout l’équipe part à la « rencontre de son partenaire l’ASGN à Niamey, Niger. Sur place, girafon bleu se rend compte de l’important travail de recherche et de préservation entrepris par l’association pour les girafes et l’action humanitaire menée pour les communautés locales. » Et aujourd’hui, girafon bleu a déjà récolté plus de 7 000 euros. 

Les chemises 

  • Chemises Girafon Bleu
  • Chemises Girafon Bleu
  • Chemises Girafon Bleu
  • Chemises Girafon Bleu
  • Chemises Girafon Bleu

Conçues au Portugal, il existe quatre modèles de chemises différentes. Une en lin gris – « souple et élégant« , et trois unis : beige, noir et bleu marine – « en flanelle douce et chaude pour l’hiver ». Le concept, c’était aussi de créer des modèles unisexes, type boyfriend pour les femmes, plus ajusté pour les hommes. Trop cool, non ?

Pour se les procurer, il faudra attendre novembre pour le crowdfunding. Et en attendant, vous pouvez toujours aller sur le site. 

Article de Clémence Bouquerod 

Cet été, Gémo a fait le choix de l’éco-responsabilité. La marque se dévoile dans une collection estivale en s’associant à la fondation Surfrider. Ensemble ils proposent des vêtements pour toute la famille en matière recyclée ou bio. 

Gemo x surfrider s'associent pour une collection familiale et éco-reponsable. Crédits : ©Gemo.
Gémo x surfrider s’associent pour une collection familiale et éco-reponsable. Crédits : ©Gemo.

Protéger la planète, agir de manière plus responsable et proposer des vêtements plus sains pour ses clients, voilà le choix qu’à décider de suivre Gémo. C’est donc sur sa collection été 2020 que l’on peut retrouver des maillots et tenues estivales éco-responsables. Pour l’occasion, la marque collabore avec Surfrider Foundation, une association engagée dans la préservation des océans et littoraux. De quoi encore plus apprécier notre été tant mérité ! 

Une collection pour les tout petits

Les bébés aussi ont droit à leur collection de vêtements éco-responsable. Gémo a fait le choix de développer une gamme de vêtements allant du 6mois au 3ans. Côté maillot, Gémo et Surfrider ont opté pour du polyester recyclé. Garçon ou fille, tout est fait pour accompagner bébé au mieux dans ses mouvements. Avec couleurs colorées, et des imprimés vagues et surfeur, voilà une collection qui a du peps, même pour les tout petits. Côté vêtement, on retrouve une sortie de bain pour ne pas attraper froid, des t-shirts en coton bio et même un t-shirt anti-UV. 

Une collection enfant pour les 4 à 10 ans existe aussi. Chez les filles, les maillots sont en une ou deux pièces. Mais on retrouve les mêmes imprimés que chez bébé. Avec ça, des t-shirts à nouer pour les filles, et des t-shirts aux imprimés vagues chez les garçons le tout dans des couleurs pastels pour s’assortir parfaitement à son maillot. 

Les adultes aussi ont leur lot de vêtements éco-responsables

Les tons sont pastel et parsemés de quelques couleurs pétillantes comme l’orange. Côté homme, on retrouve deux shorts de bain à motif toujours en polyester recyclé. L’un est kaki avec des motifs all-over et de petits surfeurs, l’autre se pare d’un motif vague comme pour la collection enfant. Chez les femmes c’est un maillot une pièce décolletée et dos nu pour allonger la silhouette. Dans chacune des collections, on retrouve également deux t-shirts en coton bio pour un maximum de plaisir. 

https://www.instagram.com/p/CBw9xhYnb-U/

Vous pouvez dès à présent retrouver la collection sur l’E-shop

Article de Nina Hossein.

C’est au tour de Zalando. Alors que l’industrie de la mode mute doucement vers un fonctionnement plus durable et responsable, le géant européen rejoint la danse. Le distributeur s’engage à ne travailler qu’avec des marques éthiques d’ici 2023 grâce à un nouvel outil d’évaluation.

C'est une nouvelle ère pour le distributeur Zalando qui souhaite collaborer seulement avec des marques responsables.
Crédit : Zalando
C’est une nouvelle ère pour le distributeur Zalando qui souhaite collaborer seulement avec des marques responsables.
Crédit : Zalando

« En tant que la première plateforme de mode et lifestyle en Europe, nous souhaitons placer la barre encore plus haut, être les premiers à agir et encourager nos partenaires à suivre cette dynamique qui nous permettra de faire face ensemble aux problèmes majeurs de la société actuelle : changement climatique, utilisation des ressources et droits des travailleurs. » Zalando aussi, change de cap et met les voiles vers un nouveau monde de la mode. Son objectif : ne distribuer que des marques durables d’ici 2023.

Pour assurer cette promesse, le géant européen s’associe à Sustainable Apparel Coalition (SAC) et Higg Co. SAC est à l’origine d’une suite d’outils permettant « aux marques, aux détaillants et aux installations de toutes tailles – à chaque étape de leur parcours de développement durable – de mesurer et de noter avec précision les performances de durabilité sociale ou environnementale d’une entreprise ou d’un produit ». Higg Co est l’un d’entre eux. « L’indice Higg est le premier effort à l’échelle de l’industrie pour changer la fabrication de mode à grande échelle. En construisant la technologie pour l’activer, nous aidons l’industrie à évoluer vers un avenir durable. »

Durabilité, définition

C’est un double objectif pour Zalando, qui souligne le manque d’uniformité derrière le terme de durabilité. En effet, il existe de nombreux certificats, beaucoup de labels et d’initiatives sur le marché de la mode. Chacun en aurait presque ses propres évaluations et objectifs. C’est donc pour l’uniformité des critères et des ambitions que planche le distributeur européen. Zalando entend bien « soutenir les entreprises et leurs partenaires dans la mise en place de l’indice Higg BRM« .

Ce nouvel outil semble un des plus complets sur le marché. Il propose aux entreprises d’évaluer en détail leur performance sur le plan éthique et environnemental, en matière de droits de l’homme, d’équité des salaires ou d’émissions de CO2 par exemple.

La sélection éco-responsable de Paulette

Article de Aurélie Rodrigo

Mini ou maxi, chic ou casual, pour la plage ou les soirées d’été, elles sont de retour ! H&M lance sa nouvelle collection de robes d’aujourd’hui faites dans les matières de demain (ou d’hier).

La nouvelle collection de robes conscientes H&M est dispo le 4 juin.
Crédit : H&M

Elles sont à fleurs, à volants, à manches bouffantes et respectueuses de l’environnement, le combo parfait pour une garde robe d’été ! H&M poursuit son voyage sur les routes de la mode plus durable et respectueuse. La marque concrétise son objectif de n’utiliser plus que des matériaux recyclés et des sources fiables d’ici 2030 avec cette collection de robes entièrement réalisées à partir de ces tissus, disponible dès le 4 juin prochain.

Mini, maxi, fleurie, il y en a pour tous les goûts!
Crédit : H&M

Vers une mode durable

Depuis quelques années déjà, H&M se tourne vers une approche circulaire de la mode, dans sa fabrication et son utilisation. L’idée : allonger la durée de vie des produits et n’utiliser que des matériaux recyclés, ou d’origine durable. Une progression significative puisque la marque utilise déjà ce type de textiles à la hauteur de 57 %. Depuis cette année, la totalité du coton auquel a recours la marque est concernée par cette initiative.

Toutes les robes de cette co’ sont en matériaux recyclés ou durables.
Crédit : H&M

La sélection Paulette (Spoiler Alert)

Pour les plus impatient.e.s, on vous a réservé notre top trois des modèles qui nous ont fait de l’oeil.

1 – La maxi pour mettre les pieds dans le sable chaud

Robe consciente – 39,99 €

2 – La mini pour danser jusqu’au bout de la nuit

Robe consciente – 14,99 €

3 – La fleurie pour les longues soirées d’été à la belle étoile

Robe consciente – 39,99 €

Collection à retrouver en magasin et sur le e-shop dès le 4 juin.

Article de Aurélie Rodrigo

C’est bien connu, la mode fait partie des industries les plus polluantes au monde. Elle produit 20 % des eaux usées et 10 % des émissions de carbone à l’échelle planétaire. Mais pour Esprit, il faut changer les mentalités. La marque de vêtements rompt avec l’économie linéaire et la culture du jetable. Et la marque pousse encore plus loin avec la technologie EarthColors by Archroma, des colorants bio-synthétiques issus de déchets végétaux.

Esprit utilise la technologie EarthColors by Archroma pour teinter ses pièces. ©Esprit.
Esprit utilise la technologie EarthColors by Archroma pour teinter ses pièces. ©Esprit.

En 1990, Esprit lançait déjà une collection durable sous le nom « Ecocollection ». La marque a toujours eu conscience qu’il était important de s’engager écologiquement pour assurer l’avenir de la planète. 30 ans plus tard, Esprit se questionne encore à ce sujet et surprend une nouvelle fois avec une capsule éco-responsable.

©Esprit.

Une capsule tendance et respectueuse de l’environnement

Il s’agit de 11 pièces uniques et basiques, teintées par la technologie EarthColors entièrement traçable. La marque dispose de sept colorants bio-synthétiques issus de déchets non comestibles générés par l’industrie agricole ou végétale. Herbes, peaux de fruits ou encore coquilles de noix, ces colorants naturels minimisent l’impact écologique de la marque. De fait, la consommation d’eau ou d’énergie ont diminué.

Qui dit colorants naturels dit couleurs naturelles. Bleu, beige ou encore rose, ces teintes ont été créées à partir de feuilles de palmier, mais aussi de betteraves rouges… Une palette de couleurs harmonieuses qui nous remémorent nos plus beaux paysages.

Esprit utilise la teinture EarthColors by Archroma, des colorants naturels et éco-responsables. ©Esprit.
Esprit utilise la teinture EarthColors by Archroma, des colorants naturels et éco-responsables. ©Esprit.

Des colorants naturels et des tissus upcyclés

L’utilisation de déchets naturels a permis à la marque de s’engager dans une économie circulaire. Esprit porte un regard critique sur le cycle de vie d’un produit. Pour cela, les tissus upcyclés sont donc privilégiés. « La circularité, la transparence et la coopération sont les concepts fondamentaux qui sous-tendent notre approche de la durabilité », explique Anders Kristiansen, président-directeur général du groupe.

La nouvelle capsule mixte d'Esprit utilise la teinture EarthColors by Archroma, des colorants naturels et éco-responsables.  ©Esprit.
La nouvelle capsule mixte d’Esprit utilise la teinture EarthColors by Archroma, des colorants naturels et éco-responsables. ©Esprit.

Outre la capsule, Esprit a étendu cette technique à différentes pièces de la collection printemps-été 2020.

La collection sera disponible dans les boutiques Esprit et sur l’e-shop le 6 avril.

Article de Nina Hossein

Castañer lance sa toute première collection « J’aime la Terre » en faveur du développement durable. 

La nouvelle collection « J’aime la Terre » de Castañer

Fabriquée à partir de matériaux durables, « J’aime la Terre » est la première ligne mixte éco-responsable de Castañer, s’inscrivant dans un aspect artisanal.

3 « É » à retenir : hÉritage, Écoresponsable, Éthique

Conçue à la main, la nouvelle collection a été élaborée à partir de matériaux éco-responsables dans une optique de durabilité. En renouant avec des méthodes héritées depuis plus de 100 ans, Castañer s’inscrit dans la lignée du développement durable. 

La marque propose une édition limitée en collaboration avec Rowse Beauty, marque d’huile biologique, co-fondée par Nuria Val qui est aussi l’ambassadrice de la soutenabilité pour Castañer. Pour tout achat d’une paire d’espadrille ethical, l’huile corporelle Rowne Summer sera accessible à l’achat. Mais si vous ne souhaitez que l’huile, ou si vous achetez une chaussure non ethical et souhaitez une huile, Castañer pourra la vendre. Parfait pour l’été !

Livrée dans un emballage 100 % recyclé, l’espadrille, composée de « jute naturelle, de semelle recyclée avec certification Ecoembes, de toile de coton recyclée, de doublure en microfibre avec certificat OEKO TEX, de cordons de coton recyclés, de liège et de colle à base d’eau », s’inscrit aussi dans le respect de la Terre et la préservation des générations futures.

Article de Sofia Rogozarski

La lingerie : on adore ou… on a peur. Oui, les « petites culottes » sont pour certaines un moyen de s’exprimer et de s’assumer, pendant que d’autres ne sont toujours pas à l’aise à l’idée d’essayer avant d’acheter. Ce temps est révolu et ces prochaines lignes sont à destination des Paulette de passage dans notre capitale : on vous conseille de faire un saut au deuxième étage des Galeries Lafayette Paris Haussmann et d’y découvrir leur nouvel espace dédié aux dessous.

Enfin ! Les Galeries Lafayette Paris Haussmann inaugurent leur nouvel espace lingerie, et la visite vaut clairement le détour. Non seulement, elles se donnent pour mission de célébrer la diversité des corps, des âges, des envies et des styles mais elles invitent aussi chacun d’entre nous à briser le moindre petit tabou concernant nos dessous et à venir découvrir de nouvelles griffes « décomplexées » sélectionnées par leurs soins.

En cette rentrée 2020, la célèbre adresse parisienne se surpasse dans le confort apporté à la boutique qui permet à chacun de se sentir à l’aise et bien dans ses « bretelles ». Quant aux designers présentés au second étage du magasin Coupole des Galeries Lafayette Paris Haussmann, ils ne pouvaient être mieux mis en valeur. En effet, les Grands Magasins nous invitent dans un lieu de vie accueillant, doux et féminin. Objets lifestyle, livres et fleurs viennent accompagner les dessous et autres ensemble de lingerie. Et pour ce qui est de l’architecture de l’espace, elle a été pensée comme une ode à notre époque avec des lignes épurées, modernes et un univers rêveur. L’objectif ? Que l’on y exprime nos envies les plus fortes et que l’on s’y sente invulnérable.

Un lieu où les diktats de beauté sont bannis

Chacun est convié à découvrir le nouvel espace lingerie des Galeries Lafayette Paris Haussmann et à essayer, shopper ce qui lui plaît. L’offre a été minutieusement adaptée à tous les budgets, tailles et styles. Que l’on soit à la recherche de dessous confortables, sexy, avantageux ou simplement sportifs… Le lieu sait répondre à nos désirs, tout en nous introduisant des créateurs et jeunes marques que l’on ne connaissait pas forcément. Au travers de ses 900 mètres carrés, l’espace dispose d’une zone dédiée au bain, à la lingerie classique, aux collants & bas ainsi que d’un labo créateurs. Des animations y seront aussi menées tout au long de l’année avec un pop-up, des marques invitées et des actions responsables.

Les marques invitées : Nénés Paris, Boy Smells, Baserange

Et si l’on connaissait ces griffes via les réseaux sociaux, on peut désormais les découvrir en chair et en os ! Les Galeries Lafayette Paris Haussmann ont souhaité miser sur une offre de lingerie inclusive, mettant toutes les femmes en lumière. La sélection des marques et des labels digitaux poussés dans l’espace n’a donc pas été faite au hasard, afin que toutes les formes de séduction y soient abordées et que des valeurs responsables soient également respectées. Henriette H, Jolies Mômes, Nénés Paris, Yasmine Eslami, Love Stories mais aussi les plus connus Calvin Klein, Aubade ou Triumph sont de la partie.

Le petit plus…

L’offre lifestyle que l’on retrouve entre quelques dessous. Puisqu’il faut s’y sentir bien et que l’expérience shopping nous donne envie de filer nous lover dans nos intérieurs avec nos nouveaux achats, on peut ainsi s’offrir une série de produits bien être au même moment. Manucure écologique et pose de vernis avec KURE BAZAAR peuvent aussi être réalisés sur place.

On y file, et on s’y love les Paulette ?

A l’occasion des Jeux Olympique de Tokyo, Nike a dévoilé sa nouvelle collection personnalisée par nation. Non seulement, les pièces sont superbes mais on soupçonne la marque d’avoir particulièrement apprécié de pouvoir éditer une première collection féminine pour le skateboard cette année !

© NIKE
De gauche à droite: Scout Bassett, Aaron Brown, DeAnna Price, Tomoya Ochiai, English Garden, Maya Nakanishi, Sophie Hahn, Dina Asher-Smith, Ibtihaj Muhammad, Timothy Cheruiyot, Leticia Bufoni, Marielle Hall, Megan Blunk, Brandi Chastain, Markus Rehm, Nyjah, Huston, Latrina Johnson-Thompson, Sky Brown, Blake Leeper, Bebe Vio, Aori Nishimura, David Wagner, Gabby Douglas, Kevin Mayer, Nicole Hause, Marissa Papaconstantinou, Caster Semenya, Miles Chamley-Watson, Leon Schaefer, Vashti Cunningham, Diana Taurasi, Chris Mosier

En amont des Jeux Olympiques de Tokyo, Nike lance une nouvelle collection conçue à partir de matériaux durables. Avec la crise climatique, Nike témoigne de son engagement pour protéger l’avenir de la planète et donc, celui du sport. La collection comprend des tenues pour le basketball, l’athlétisme et le skateboard. Oui, ce dernier mot resplendit.

Une collection avant-gardiste dédiée au skateboard

Les championnes de la planche se rendent pour la première fois aux Jeux Olympiques pour partager leurs prouesses avec le monde entier. Pour cette occasion, Nike SB a désigné une toute nouvelle collection en introduisant des matériaux durables. Les sportifs représentant les États-Unis, la France et le Brésil, participeront donc à la compétition dans des tenues entièrement désignés à partir de polyester 100% recyclés pour un gaspillage minimal.

Conçue en collaboration avec l’artiste néerlandais Parra, la collection célèbre la culture de chaque nation de skate de manière unique. Pour la France, c’est un hommage au polo traditionnel. Représentant l’espoir et la confiance en soi, le coq, symbole français, est cousu en haut du maillot tandis que le drapeau se situe sur la manche gauche. En ce qui concerne le Brésil, Nike SB s’inspire des couleurs du drapeau pour constituer l’ensemble. Un toucan est situé sur la partie basse du maillot pour représenter le bonheur. Le drapeau est cousu en haut du maillot et les lettres « BRA » sur la manche gauche. On vous laisse découvrir ces beautés ci-dessous !

Un style futuriste pour les athlètes

Côté athlétisme, Nike ose un style futuriste et avant-gardiste. Les pièces Athlectics Uniform 2020 sont fabriquées à partir d’un tout nouveau matériau Nike Dri-FIT Aeroswift. Celui-ci aide les athlètes à gérer la sueur et à se sentir plus à l’aise tout en limitant les coutures et en minimisant les couches. Le système permet de refroidir naturellement le corps et d’évaporer rapidement la sueur. Nouveau pour 2020, Nike Aeroswift réinvente la couleur d’une manière entièrement nouvelle : les ombres statiques dans des teintes dynamiques changent lorsque le corps est en mouvement. 

Article de Sofia Rogozarski

Tommy Hilfiger et Lewis Hamilton ont présenté leur quatrième collection collaborative au défilé TOMMYNOW Printemps-été 2020 au Tate Modern, The Tanks à Londres le 16 février.  

H.E.R, Tommy Hilfiger et Lewis Hamilton

Durabilité, inclusivité et diversité étaient à l’ordre du jour, au défilé TOMMYNOW Printemps 2020 avec la quatrième collection TommyxLewis. Paulette vous dit tout !

Une nouvelle collection inclusive

Dans cette dynamique, Tommy et Lewis ont invité la chanteuse H.E.R., primée au Grammys. Gabriella Wilson, de son vrai nom, a signé douze pièces d’une touche d’authenticité et personnelle : TommyXLewisXH.E.R., où elle présente son iconographie graphique et ses citations lyriques. 

Sous le signe de la diversité, le set a accueilli cette saison un casting de mannequins iconiques. On retrouve Naomi Campbell, Lennon Gallagher, Winnie Harlow, Lottie Moss, Lucas Jagger, Jasmine Sanders, Alessandra Ambrosio, et pleins d’autres encore.

Au premier rang, se trouvaient des célébrités comme Meghan Trainor, Billy Porter, Shawn Yue, Charli XCX, Anne-Marie, James Bay, Miss Fame, Sfera Ebbasta, Dadju, Mina El Hammani, Jorge López, Yolanda Hadid, etc. Et ce n’est là (encore) qu’une liste exhaustive. 

Une saison responsable

La nouvelle collection a pour but de célébrer le développement durable et de créer une mode qui ne gaspille pas. C’est pourquoi, Tommy et Lewis présentent la collection TommyXLewis, la plus durable à ce jour, avec plus de 75% des styles créés de manière sustainable en utilisant du coton 100% biologique et des matériaux recyclés.

Loyauté : le mot-clef de la collection à retenir

Cette nouvelle saison prône également la loyauté envers qui vous êtes, en ce que vous croyez et à la création d’un avenir durable. La collection Printemps-été 2020, c’est penser au-delà de la saison, plus vers le futur et le long terme. 

De l’utile au preppy, TommyXLewis est une célébration fraîche et sophistiquée de pièces emblématiques qui incarnent la garde-robe américaine moderne. Toujours fidèle à son patrimoine, tout en se réinventant, HILFIGER COLLECTION puise dans les riches archives de la marque, tout en ajoutant une touche contemporaine aux silhouettes et en distribuant l’héritage du drapeau dans les accessoires et l’habillement élevé. Sa philosophie de “Style for All” repousse toutes limites de sexe, d’âge, d’éthnie et de types de corps. 

 L’évènement est construit sur le succès de l’approche signature “See Now, Buy Now” de Tommy Hilfiger, proposant les looks du défilé immédiatement disponibles à la vente que vous pouvez retrouver sur leur site internet.

Article de Sofia Rogozarski

La maison Carel Paris a annoncé le lancement d’une nouvelle collection de sacs : le Scoobidoo bag.

Enfant, on passait le plus clair de notre temps à tresser les fils de scoobidoo pour en faire des porte-clefs, des bracelets, ou des colliers. La marque Carel a décidé d’innover le concept en adaptant cette matière, composée à 100 % de fibres de plastique recyclé, pour créer un sac. Paulette vous donne trois bonnes raisons de l’acheter.

Scoobidoo Bag par Carel Paris

Un sac en plastique recyclé

Fondé en 1952, Carel Paris est connu pour sa paire de chaussures iconique La Kina qu’on a pu voir aux pieds d’Alexa Chung ou encore de la chanteuse belge, Angèle. La marque a décidé d’innover en troquant le cuir pour du plastique recyclé. Le Scoobidoo Bag est un sac composé à 100 % de fibres de plastique recyclé. 

Scoobidoo Bag par Carel Paris

Des dimensions et un prix qui font rêver

Deux modèles sont disponibles. Le premier est en taille Medium (30×34 cm). Cela vous permettra de vous déplacer en toute sécurité puisque vous aurez la place de mettre ce qu’il vous faut. Ce modèle existe en plusieurs coloris :  vert foncé, violet, bleu clair, jaune, noir, verts mixtes, bleu ou orange. Le second modèle est un modèle unique. Disponible uniquement en taille Small (23×30 cm), la couleur vert clair saura raviver votre cœur. De plus, vous pourrez vous l’offrir pour le tout petit prix de 50 €.

Scoobidoo Bag par Carel Paris

Un achat moral

Tous les Scoobidoo Bag sont faits main par des veuves indiennes. Non, ce n’est pas de l’exploitation, bien au contraire ! Cette micro-industrie sociale lutte contre l’isolement des femmes seules en Inde. Le Scoobidoo Bag n’est donc pas seulement un modèle unique dans ses dimensions mais aussi un modèle unique de par sa fabrication.

Article de Sofia Rogozarski