Wadji Boukari-Ghiglione aka Wadjilicious est blogueuse, entrepreneuse, mais aussi maman de deux petites filles et créatrice du podcast « Histoires de Prémas ». Et on l’a rencontrée.

Wadjilicious est blogueuse cuisine et créatrice de la boutique de gourmandises en ligne La Pause W. Mais elle a plusieurs cordes à son arc. Mamans de deux jeunes filles, elle a connu des grossesses compliquées, et a notamment vécu l’alitement et la prématurité de son aînée. On a eu la chance de la rencontrer. Elle nous divulgue quelques conseils.

Pour la retrouver, ça se passe sur Instagram ! Et pour découvrir son podcast, ça se passe par ici. Gourmand·e·s ? Direction son site La Pause W.

Quoi de mieux que s’inspirer du passé et d’une époque déjà bien moderne pour créer un lieu d’actualité. Gynécée, c’est ainsi qu’était appelée dans l’Antiquité, la pièce dédiée exclusivement aux femmes et aux enfants. Ce mot a d’emblée fait écho aux deux jeunes infirmières en réanimation, Camille Boursier et Salomé Brial, les fondatrices de cet espace d’échange. D’après Simone de Beauvoir, “on ne naît pas femme, on le devient”, cet établissement n’en est-il pas la preuve ?

Gynécée©RomainRicard2020

Douillet et Cocooning

Situé au cœur du 9e arrondissement de Paris, rue Blanche, ce lieu unique en France a de quoi vous laisser bouche bée. Dans ce cocon, aux couleurs harmonieuses et à l’atmosphère chaleureuse, tout est mis en œuvre pour que vous en ressortiez plus heureux.ses que jamais. Oui c’est possible, un lieu calme et paisible avec de la verdure situé en plein cœur de notre capitale ! Difficile à croire mais vous l’avez bien compris, ce n’est pas un prank ! Une quarantaine de professionnels comme spécialistes de la santé et du bien être sont à votre disposition pour vous aider à accorder vos émotions :  allant du coaching sportif, à la psychologie clinicienne. Ainsi chez Gynécée, vous avez l’opportunité d’être accompagné.e à la fois physiquement et mentalement. Vous serez chouchouté.es de la tête aux pied !

Allô maman bobo…

Cette fois ci, c’est maman qui se fait bichonner. Et même si la maternité est reine dans cette maison, le mot d’ordre n’est autre que solidarité. Dans ce cadre idyllique, on parle simplement de sororité, féminité, fertilité mais aussi de paternité. Oui, les hommes et les enfants sont également les bienvenus ! Chez Gynécée, tout le monde y trouve son compte. Différents ateliers sont d’ailleurs organisés afin de renforcer les liens, avec notamment des talks qui mettent en avant l’une des valeurs principales de cette maison : la complicité.

A travers cette nouvelle structure de santé, les mères fondatrices ont fait de leur rêve une réalité. Celui de sublimer ce parcours de la féminité dans lequel on peut découvrir en chemin diverses notions sur des sujets tels que la puberté, la maternité ou la ménopause. Finalement, c’est avant tout l’Humain que l’on considère entre ces murs. Ses émotions, ses épreuves et ses besoins de conseils pour mieux vivre au quotidien… Gynécée, on croise les doigts pour passer plus de temps avec toi en 2021.

Article signé Exaucée Nzoigba.

A partir du 1er juillet 2021, le congé paternité va doubler. Au lieu du très léger 14 jours, on passe donc à 28. Et c’est déjà pas mal. 

Bonne nouvelle pour les futurs papas ! Emmanuel Macron l’a annoncé la semaine dernière : le congé paternité va enfin être allongé. A la place des 14 jours actuels, les nouveaux pères pourront demander jusqu’à 28 jours. Mais ce n’est toujours pas obligatoire ! Eh oui, actuellement, seuls les trois premiers jours le sont, appelés « congés de naissances ». Les 11 jours supplémentaires ne sont pas toujours demandés par les papas ou acceptés par les employeurs. Cette réforme vise donc aussi à faire évoluer les mentalités et à passer le nombre de jours obligatoire à 7. Parce que 3, c’est bien trop peu ! 

Image d'illustration de la relation père/enfant
Image d’illustration de la relation père/enfant – © Heike Mintel

Une initiative attendue 

Cela fait plusieurs mois déjà que les membres du gouvernement expriment leur volonté d’allonger le congé paternité. Volonté justifiée le 8 septembre, par la sortie du « rapport des 1 000 premiers jours : une commission d’experts à l’appui », dirigée par le neuropsychiatre Boris Cyrulnik. Selon Le Monde dans son article sur le sujet, pourtant, l’annonce est « moins ambitieuse que les recommandations de la commission en la matière, qui proposait d’allonger le congé paternité à neuf semaines, fractionnables, au nom des ‘effets positifs sur le développement de l’enfant' ».

Et même sans parler des politiques ou scientifiques, les Français·e·s aussi souhaitaient la mise en place de cette initiative. Selon BreakingNews80 % des interrogé·e·s y étaient favorables. Et les raisons semblent évidentes, rien que pour la relation père-enfant. 

Vers l’égalité ? 

Aujourd’hui, le congé maternité prénatal et postnatal s’élève à 16 semaines minimum. Bon, ok, on est toujours très loin. Mais il faut prendre toutes les petites victoires ! Parce que grâce à cette réforme très positive pour les papas impliqués, les mamans aussi vont connaître des améliorations. Entre autres : cela pourrait alléger la charge mentale, éviter des dépressions post-partum, rééquilibrer « les tâches familiales, mais aussi l’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes, la maternité étant clairement identifiée comme un frein à la carrière de ces dernières », rappelle Solène Cordier dans un article pour Le Monde. 

Image d'illustration d'un père et de son enfant
Image d’illustration d’un père et de son enfant – © Picsea

Et pour tous les gens que ça intéresse, le quotidien La Dépêche a créé un article de questions/réponses, histoire de préciser certains points ! 

Article de Clémence Bouquerod

Reebok sort une collection spécialement conçue pour les femmes enceintes. Tout est choisi pour qu’elles puissent se dépenser en se sentant à l’aise et en confiance dans leur vêtements.

Des tissus étudiés pour se sentir libérée.s

Tomber enceinte signifie changer de corps et devoir s’adapter à cette nouvelle morphologie que la vie nous offre. Cela veut aussi dire que faire une activité sportive demande une certaine adaptation ! Les tenues habituelles que nous avions l’habitude de porter ne sont plus idéales et deviennent même parfois un calvaire. Reebok a alors sorti sa première collection dédiée aux femmes enceintes, pour qu’elles puissent continuer à exercer une activité sportive tout en étant en confiance dans leurs vêtements. 

Un programme dédié pour chaque trimestre

En plus de sortir une collection adaptée, Reebok s’associe avec l’entraineur spécialisé en yoga et ambassadeur de la marque, Tyrone Brennand. Il suggère alors tout un programme, différent en fonction du trimestre, avec des mouvements spécialement étudiés pour les femmes enceintes. Bien sûr, ce ne sont que des suggestions. Le corps de chaque femmes est différent et ses besoins aussi ! Le but étant de continuer à stimuler son corps, avec la collection qui s’adapte parfaitement à votre morphologie du moment. Un legging confort qui couvre le ventre sans le serrer, une brassière légère qui n’agresse pas, et bien d’autres indispensables pour une activité sportive douce et controlée.  

Toute la collection est à retrouver sur le site de Reebok

Article par Juliette Boulegon