La créatrice de robe de mariée, Laure de Sagazan, propose grâce aux oubliés de dentelle de ses robes, une ligne de 3 culottes et un ensemble caraco-shorty. Une belle façon de recycler des chutes de qualité, pour le plus grand bonheur de nos fessiers.

Pour être la plus belle même sous la robe

Soucieuse de l’environnement et des dégâts causés par le monde du textile, Laura de Sagazan a eu cette brillante idée de ne plus gaspiller. Surtout lorsqu’il s’agit de tissu d’une telle qualité. Dentelles et soies sont upcyclées pour créer de nouvelles pièces, et pas des moindres : des dessous délicats qui ajouteront une final touch idéale pour un jour spécial (ou pas!). Les trois culottes et caraco-shorty seront disponibles dès le 1 février 2020. Des pièces délicates et raffinées, pour s’habiller mieux et responsable.

Laure de Sagazan, des robes de mariée made in France

Créée en 2011, sa marque de robe de mariée s’inscrit vite comme une des références parisiennes. Les modèles créés tournent autour d’un style rétro remis au goût du jour. Pas de tulles, ni de froufrous délirants, mais de la délicatesse et un style impeccable. Avec toujours, une touche de dentelle raffinée qui vient recouvrir à la perfection un bout de peau tout en transparence. Toutes les pièces sont réalisées sur-mesure dans un atelier-showroom du 10ème arrondissement de Paris.

Les ateliers parisiens

La collection de dessous sera disponible dès le 1er février 2020, dans le showroom de la maison et sur le e-shop de la marque. Dès 35 euros.

Article de Juliette Boulegon