Chez Paulette, vous avez dû le remarquer, la santé mentale est un sujet qu’on chérit, qu’on traite à travers des articles, des posts Instagram, des talks et même une émission télé. C’est dire à quel point on pense que c’est un sujet NÉCESSAIRE, mais encore trop tabou. C’est la raison pour laquelle nous avons décidé de créer un petit livret sur ce sujet, main dans la main avec LMDE – qui renforce son offre pour une meilleure prise en charge de la santé mentale des étudiant.e.s. Il est disponible ici, à lire et à relire, pour enfin lever le tabou sur la question psy !

Illustration Courtney Ahn

Inutile de le nier, notre quotidien se révèle souvent stressant et notre santé mentale peut être altérée, passagèrement ou sur une plus longue période. L’origine de cette altération peut être variée : une source d’angoisse aiguë, un événement ponctuel perturbant, des syndromes prémenstruels, une perte de repères, une pression sociale ou des maladies mentales plus sévères. On a tendance à se dire qu’on gère, ou que ça peut attendre, par pudeur, par peur, ou par crainte de l’image que nous pourrions renvoyer. 

Illustration Courtney Ahn

Malheureusement, à cause de l’imaginaire construit par la culture populaire, la méconnaissance qui règne autour de ces pathologies est assourdissante. Les termes « malade mental.e », « fou/folle », « taré.e », « timbré.e », etc., sont, quant à eux, trop souvent utilisés à tort et à travers dans la vie de tous les jours. Ce qui favorise la stigmatisation des personnes concernées – pourtant déjà bien assez exclues du fait de la peur et de l’incompréhension face à ces dysfonctionnements. Les troubles psychiques paraissent alors comme honteux, ce qui ne devrait absolument pas être le cas.

Pour que le serpent arrête de mordre sa queue tachetée de préjugés, pour dédramatiser, pour comprendre ou mieux (s’)accepter, on ne peut que vous conseiller de télécharger ce manuel. Peut-être cela vous aidera-t-il : pour vous-même ? Pour soutenir un.e parent.e, un.e ami.e ?

Illustration Courtney Ahn

On vous y explique, concrètement, ce qu’est la santé mentale et ce qui l’altère (troubles psychiques et autres pressions sociales), et on vous donne des idées de spécialistes vers qui vous tourner. On y a aussi interviewé Leslye Granaud, du compte @spmtamere, pour parler de l’impact que peuvent avoir les syndromes prémenstruels sur le mental, et Debora Campailla, une coach en développement personnel, à même de nous conseiller en cas de coup de mou !

Bonne lecture et surtout, prenez soin de vous !

Article de Juliette Minel