Marque de lingerie haut de gamme et éthique, House of Marlow est née du désir de sa créatrice de mélanger deux univers trop souvent dissociés : l’innocence et la sensualité.

Hier, la jeune marque parisienne lançait sa collection d’hiver joliment intitulée « l’Indolente ». On vous emmène faire un tour dans cet univers de dessous de charme, empli de poésie. C’est parti ?

Créer une lingerie porteuse d’histoires merveilleuses

Diplômée de l’école Esmod où elle apprend les traditions de la corseterie française, Billie Marlow fait ensuite ses preuves dans différents studios de création et maisons de lingerie de luxe. Mais pour cette amoureuse de la poésie, fascinée par le pouvoir des histoires, l’envie de raconter la sienne se fait de plus en plus grande. En 2019, elle décide de fonder sa propre marque. « En tant que créatrice de lingerie, j’ai la possibilité d’offrir aux femmes d’autres alternatives, d’autres histoires à raconter, à elles mêmes, mais aussi à dévoiler », confie-t-elle.

House of Marlow est née. Un nom imposant pour une marque qui se veut légère, illustration de la dualité qui compose son ADN. Ni maison close ni maison de poupée, House of Marlow refuse de choisir entre innocence et sensualité et les allie avec délicatesse. Des paroles de Gainsbourg aux textes de Verlaine, de la douceur des peintures de Klimt à la nudité crue des clichés de Purienne, les inspirations sont multiples et transmettent un message de liberté. Que la douceur soit charnelle, la provocation délicate et la sensualité passionnée.

Des pièces exclusives fabriquées de manière éthique et responsable

  • Les matières sont sélectionnées avec soin. Tulle doux, crêpe de soie et satin stretch d’origine française ou italienne sont teints à la main avec des teintures naturelles. Les fonds de culottes sont réalisés en coton bio certifié Oeko-Tex.
  • La marque achète uniquement la quantité de tissus nécessaire à la production de petites séries d’ensembles. Pas de surproduction ni de stocks inutilisés. Pour celles qui acquièrent les pièces, c’est la garantie de l’exclusivité.
  • Dans l’atelier parisien, chaque pièce est fabriquée à la main et permet la valorisation du savoir-faire des artisans locaux. Les déchets textiles sont utilisés pour décorer les pochettes qui accompagnent les dessous mis en vente.

Polissonnes et indolentes, les deux premières collections séduisent

Pour sa première collection, « Polissonne », mise en vente cet été, la marque présente des soutiens-gorge sans armatures, tout en confort et légèreté. Composée d’une vingtaine de pièces, la ligne décline son inspiration florale à travers des couleurs lumineuses, des jeux de texture et des formes de corolles déployées. Souhaitant habiller une diversité de morphologies, la créatrice propose des ensembles dont les tailles vont du XS au XL en passant par le SXL en soutien-gorge (pour les personnes possédant un petit tour de taille et une forte poitrine).

Lancée hier soir, « l’Indolente » habille nos corps de fantasmes pour l’hiver, entre couleurs plus sombres et jeux de transparence insolents. Quinze pièces pour titiller nos esprits, avec délicatesse et espièglerie.

Personnellement, on fond. Et puis, c’est bientôt Noël, non ?

Retrouvez plus d’informations sur House of Marlow et ses petites merveilles sur le site de la marque et sa page Instagram. Les deux collections sont désormais disponibles à la vente sur le e-shop.

Article d’Alexandra Hostier«