Bonne nouvelle pour toutes les Argentines qui se battent depuis 36 ans pour la légalisation de l’avortement.

36 ans. 36 ans, c’est le nombre d’années de lutte qu’il aura fallu pour que l’avortement soit légalisé. La première marche a eu lieu le 7 mars 1984. Et c’est finalement le 30 décembre 2020 que cette bonne nouvelle a été déclarée. L’avortement a été légalisé. Une victoire pour toutes les femmes.

L'avortement est légalisé sur Instagram
L’avortement est légalisé sur Instagram – © Instagram Flor Guzzetti (@gflor)

Un grand pas pour le droit des femmes

Jusqu’à présent, l’avortement n’était légal qu’en cas de viol ou de danger pour la vie de la mère. Une vrai négation des droits premiers de la femme. En conséquence, entre 370 000 et 520 000 avortements clandestins étaient pratiqués chaque année. De plus, selon Le Monde38 000 femmes par an étaient hospitalisées pour soigner des complications suite à ces avortements clandestins. 

Une annonce inattendue

Aujourd’hui, les femmes pourront interrompre leur grossesse gratuitement jusqu’à 14 semaines. Une vraie victoire dans un pays catholique. Et pourtant, elle n’était pas unanime. 39 voix contre 28 et 12 heures de débat ont été nécessaires. Deux ans plus tôt, en 2018, la loi avait déjà été rejetée une première fois, à 7 voix près. L’annonce du Sénat a donc été particulièrement inattendue – même si largement espérée par toutes les femmes, qui marchaient depuis 36 ans pour faire valoir leurs droits. 

En tout cas, chez Paulette, on est plus qu’heureux·ses de cette avancée. Et on se demande même comment ce droit si fondamental a pris autant de temps a être accepté. On est sur·es que vous aussi. 

Article de Clémence Bouquerod