Après un grand succès à Nantes, Le Reflet ouvre en octobre 2019 au cœur du Marais. L’établissement sera le premier restaurant « extraordinaire » de la capitale, c’est à dire qui emploie en milieu ordinaire des personnes atteintes de trisomie 21.

Un restaurant dans un quartier prisé de la capitale française, une carte qui change régulièrement et des employés souriants… C’est ce que propose le restaurant Le Reflet, qui s’annonce comme le nouveau rendez-vous parisien d’exception. Sa particularité ? Il emploie huit personnes avec une trisomie 21 et ouvre le 8 octobre 2019 au 11, rue de la Braque.

Le Reflet Paris

C’est une recette testée et approuvée à Nantes avec le premier restaurant Le Reflet, ouvert il y a 3 ans. A Paris, on retrouvera le chef Ibrahima Sylla aux fourneaux. Il concoctera des menus de 3 entrées, 3 plats et 3 desserts à partir des aliments de saison, entre cuisine de marché et influences du monde.

Optimisé pour les employés

Le Reflet Paris compte porter bien haut l’étendard de l’inclusion et inspirer les autres entreprises à employer des personnes avec une trisomie 21. Pour faciliter les choses à tous, chaque client pourra passer commande à travers une carte et un tampon. Les assiettes sont designs et permettent aux employés de les prendre en main plus facilement.

Le Reflet Paris

C’est en 2014 que commence l’aventure Le Reflet à Nantes. Flore Lelièvre décide comme projet de fin d’études de trouver une solution aux difficultés d’emploi en milieu ordinaire des personnes trisomiques. Elle est inspirée par son frère, lui aussi porteur de ce handicap. Après des appels au don et des levées de fonds, le restaurant Le Reflet est inauguré à Nantes en 2016. Grâce à son succès, « nous prouvons chaque jour qu’un restaurant de qualité peut employer des personnes handicapées et avoir un modèle économiquement viable », explique Flore Lelièvre.

Article de Juliette Cardinale