Lancôme est à l’initiative de Write her future, un programme qui permet de lutter contre l’illettrisme chez les femmes.

Lancôme

Selon ONG Care, « 76 millions de jeunes femmes, âgées entre 15 et 24 ans n’ont pas les compétences requises de la lecture et de l’écriture. » En raison de ces méconnaissances, les femmes manquent d’estime de soi. Lancôme souhaite leur donner l’image d’une femme volontaire, émancipée et accomplie. Mais ces piliers passent d’abord par l’apprentissage avec le programme Write her future.

Un engagement citoyen

En France, l’illettrisme est un tabou qui touche 2,5 millions de personnes. En utilisant sa marque et son pouvoir, Lancôme met en lumière ce mal méconnu. En parallèle de sa campagne de sensibilisation, Write her future a développé un programme de formation, mené par l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme, en partenariat avec la Fédération Générale des PEP (Pupilles de l’Enseignement Public). Le module de formation « Usage de base du numérique » permet aux femmes d’acquérir des compétences de base en lecture, écriture et en calcul, indispensables à la vie de tous les jours.

A l’échelle internationale, le programme « Write her future » s’est développé dans plusieurs pays comme le Maroc, le Guatemala ou la Thaïlande, en partenariat avec l’ONG Care. Philippe Lévêque, directeur général de Care France, affirme que le but du programme est de défendre « le respect de leurs droits, leur liberté individuelle et leur droit au bonheur ».

Article de Sofia Rogozarski