Vaisselle travaillée mais sans fioritures, plats généreux et familiaux de la botte européenne : les trattorias ont le vent en poupe du côté de la faune branchée parisienne. Pour satisfaire les amoureux de pastas, mozza et autres pizzas, voici la sélection aux petits oignons de la rédaction.

Pour s’attabler et déguster sur place

Daroco

Ici, on brise les codes des standards décoratifs et on entre dans une néo-trattoria pimpée d’une fresque arty et de coloris bleu canard et jaune poussin.

Ces teintes chatoyantes et festives se retrouvent également dans l’assiette. Les classiques sont remis au goût du jour dans un élan moderne, mais tout en gardant les marqueurs identitaires. Au menu par exemple : les régressifs ravioli di Stracciatella à la sauce tomate ou le risotto ultra-crémeux au fromage Pecorino.

Que les becs sucrés se rassurent, il y a de quoi faire avec la spécialité de la maison : l’Affogamisù « Néo-Tiramisu & Affogato ». Pour les aficionados de chocolat, on recommande le chou praliné noisette et sa mousse au chocolat.

Simonetta

De visu, la façade épurée ne paye pas de mine, mais attention les apparences sont bien souvent trompeuses. Chez Simonetta, adieu la bonne vieille Margherita. On dit oui à ces pizzas joufflues aux associations détonantes.

Parmi la myriade de possibilités, deux créations nous ont tapé dans l’œil : « Valtellina« , à base de crème de courgette, de mozzarella, de bresaola, d’une émulsion de citron, d’artichauts et de tomates cerises ; « Speckial« , autrement dit mozza fior di latte, gorgonzola, speck, champignons, carpaccio de poire et basilic frais.

Crédit photo : Instagram

Pour clore le repas, on ne résiste pas longtemps à la légèreté et à la fraîcheur de la mousse al pere, soit une mousse de chantilly, ricotta, poire, éclats de chocolat et carpaccio de poire.

Pour s’enivrer et profiter à la maison

Le Napoli Gang by Big Mamma

Plus besoin de présenter Big Mamma, ce temple de la gastronomie italienne fait dorénavant office de pilier sur la scène parisienne. Univers décalé, ambiance fun et enivrante et vaisselle des plus instagrammables : on ne résiste pas à l’atmosphère des trattorias du groupe.

Bonne nouvelle, l’ADN Big Mamma va dans quelques jours se transporter en un clic à la maison… Dès le 10 juillet prochain, une nouvelle aventure dénommée Napoli Gang débutera et permettra aux amateurs de recevoir chez eux les mets tant convoités.


Ne restera plus qu’à faire son choix parmi une sélection de recettes de pizzas (environ une dizaine par saison), de pâtes et d’antipasti à l’instar des arancini à la truffe, sans oublier le cultissime tiramisu.

Pazzi

Le crédo de Pazzi ? Le sur-mesure, avec un pizzaïolo à la drôle de tête, puisqu’il s’agit d’un robot.

Dans les coulisses, aux manettes des créations, se trouve un allié de taille : Thierry Graffagnino, triple champion du monde de la pizza.

Concrètement, on s’arme de son téléphone ou de son application, on se laisse tenter par l’une des recettes à l’initiative du chef et on assiste au spectacle de la machine qui délivre le plat en temps record !

Bonus : on ajoute ou enlève certains ingrédients au gré de ces envies et le prix final est automatiquement ajusté !

Magnà

Dans cette enseigne nichée dans le 11ème, on joue la carte de la cuisine street et décomplexée. Après avoir fait sa commande sur le site et être allé.e la récupérer, de petites merveilles finiront dans le ventre des gourmand.e.s.

On commence avec la novatrice pizza roulée « Pimp’ my Parma« , composée notamment de tomate napolitaine bio, de mozzarella fior di latte, de jambon de Parme, de parmesan et de ricotta avec une réduction de figue.

On continue l’escapade ensoleillée avec la pizza « Fresh yellow« , concoctée à partir de tomate jaune, de mozzarella fior di latte, de crème de menthe et de pecorino.

Mention spéciale pour le nouveau bébé Magnà : le panier pique-nique truffé de spécialités Dolce Vita. Au programme des réjouissances : des roulés de mozzarella di bufala, de la charcuterie et des fromages 100 % made in Italy, des gressins maison au pecorino DOP et pour finir, des bâtonnets de pâte à pizza enrobés de pâte à tartiner bio. Le tout est accompagné de deux infusions de thé bio.

Alors plutôt trattoria en mode cocooning à la maison ou en plein milieu de l’effervescence d’une terrasse ? A vous de choisir…

Pour plus d’adresses et de bons plans, go sur @paulette_map.

https://www.instagram.com/p/CCGO9d_hKUL/

Le 21 juin prochain, la saison de l’été sera officiellement proclamée. Pour fêter ça, quoi de mieux donc que de s’offrir la quintessence de la gastronomie méditerranéenne. Produits gorgés de soleil, couleurs chaudes et pepsy et tumulte de sensations en bouche, on se croirait déjà les pieds dans l’eau. Tour de piste des pépites du sud nichées en plein coeur de Paname.

L’écrin verdoyant aux saveurs méditerranéennes : l’Île restaurant

L’Île restaurant, abritée à Issy-les-Moulineaux dans un pavillon Napoléon III, demeure l’adresse chill par excellence. Mini potager, overdose de végétaux, bar d’extérieur et terrasse couverte : le Sud de la France s’invite à Paris. Ni une ni deux, on fonce se glisser dans les banquettes emplies de coussins aux motifs floraux et bohème.

https://www.instagram.com/p/CBXpTpFiJF9/

Cet esprit authentiquement comfy se retrouve même dans l’assiette. On entame l’escapade par des betteraves rôties assorties d’une crème de fêta. On poursuit avec une dorade royale entière mariée à des légumes de saison. En tant que burrata lovers, on ne résiste pas à la salade de l’île composée de burrata, de légumes grillés, de roquette et d’un parmesan 24 mois.

https://www.instagram.com/p/B7L6ZWBKmwW/

Last but not least : les légumes ainsi que les viandes et poissons sont cuisinés à la braise : un mode de cuisson sain et original !

On termine en apothéose avec le moelleux au chocolat soufflé et sa crème glacée vanille : l’idéal pour partager son dessert avec son acolyte et vriller en s’enivrant d’un cœur coulant encore tout chaud.

https://www.instagram.com/p/B6fjF8Qg-Y7/

La modernité de la gastronomie grecque : Yaya

Aux manettes de Yaya, maintenant devenu le QG de la faune parisienne, le chef colombien Juan Arbelaez qui signe une popote diablement moderne. Les standards du terroir grec sont revisités dans un élan de générosité et de partage.

https://www.instagram.com/p/CANDYDLAVt4/

En guise de prémices, on opte pour des mézés : un ceviche aux agrumes, des loukoumades de fromage accompagnées de figues séchées et arrosées de balsamique grec et enfin des légumes à la grecque rôtis.

On est ensuite charmé par les giouvetsi, autrement dit des pâtes grecques aux fruits de mer et herbes fraîches.

Pour finir en beauté, on chavire avec la mousse de yaourt grec escortée d’une infusion des montagnes d’olives Kalamata et de noix de cajou caramélisées.

Le raffinement de la cuisine franco-libanaise : Bontemps

Bien loin des attrape-touristes, le salon de thé Bontemps distille en plus de ses pâtisseries au comble du raffinement une gamme salée aux notes subtiles du bassin méditerranéen.

https://www.instagram.com/p/CBDoBWzp1qK/

A l’ardoise du déjeuner champêtre du samedi midi, on raffole de l’assiette Medley confectionnée à partir d’une tartelette aux tomates confites, d’une Burratine des Pouilles, d’une tapenade d’olives Taggiasches, de courgettes marinées et d’un écrasé de pommes de terre au basilic frais. On craque aussi pour l’Avocado Toast, réalisé sur une base de brioche fondante et saupoudré de grenade pour le côté pep’s.

Pour clore le repas, on choisit parmi la myriade de pépites sucrées : la Gianduja au chocolat praliné, l’Allégresse aux fruits rouges ou encore la Rosa à la rhubarbe.

https://www.instagram.com/p/B7vVgVHowFf/

Côté boissons, il ne faut surtout pas passer à côté de l’orangeade à la fleur d’oranger, qui nous embarque au Liban en un rien de temps.

La street-food grecque des temps modernes : Galika

Chez Galika, on est maître(sse) de ses envies. Que ce soit pour les bols ou les pitas, le sur-mesure est de mise, avec à la clé un résultat 100 % Instagram-compatible.

https://www.instagram.com/p/CAr5kmmJNCK/

Concrètement, on commence par choisir une base. Puis, on ajoute un condiment traditionnel, à l’image de la crème de fêta ou du houmous. Vient ensuite le choix de la viande (ou halloumi grillé en alternative végétarienne). Enfin, on opte pour trois ingrédients colorés. En accompagnement, on recommande vivement les frites à la grecque, à plonger dans la sauce tzatziki.

https://www.instagram.com/p/CA7HlALJHDS/

Pour la note sucrée, gros craquage pour le yaourt grec sur un lit de griottes confites.

L’Île de Beauté revisitée : Trattoria by Gustu la Rotonde Stalingrad

Orchestrée par Christophe Poligani, le mot d’ordre de cette trattoria demeure de dealer de bons petits plats modernes, aux saveurs du maquis et de l’Italie.

On démarre les hostilités en se ruant sur le cochon de lait grillé et son ketchup corse aux herbes du maquis. On chavire aussi avec le bol de straciatella à l’huile d’olive, surmonté de noisettes de Cervioni.

https://www.instagram.com/p/B8YtTHOINkr/

En plat principal, on teste le ravioli chèvre, figues et miel, nappé d’une sauce aérienne à la tomme corse fermière et salinu.

https://www.instagram.com/p/B6VLFW5ClRb/

Pour finir, c’est un feu d’artifice en bouche avec le fondant à la nucciola et son cœur de chocolat aux noisettes corses de Cervioni.

Avec ces adresses, on voyage le temps de quelques heures en plein bassin méditerranéen. Avis aux férus de bons plans : go sur @paulette_map.

https://www.instagram.com/p/CBSndqNhjvB/

Rester à la maison, c’est l’occasion de cuisiner de bons petits plats aux saveurs chantantes et méditerranéennes. La team déjantée du Big Mamma a exaucé nos souhaits en dévoilant ses assiettes phares sur les réseaux sociaux. On vous en dit plus… 

Big Mamma dévoile ses meilleures recettes dans son livre de cuisine. Photo instagram : Big Mamma.

Chaque jour, les chefs de l’équipe italienne lèvent le voile sur une recette. Pour y accéder, rien de plus simple : on se dirige vers le compte Instagram du groupe et on accède en direct de la maison à une préparation dévoilée pas à pas.

Voici quelques exemples pour mettre l’eau à la bouche des Paulette les plus affamées : la pasta fresca du chef Pietro ou la pâte à pizza sous la houlette du pizzaiolo Andrea. Pour terminer en apothéose, la pâtissière Charlotte donne aux amateurs les ficelles pour un Tigramisu parfait. 

https://www.instagram.com/p/B4-OhaYofyl/?utm_source=ig_embed&utm_campaign=loading
@bigmammagroup

En attendant, les aficionados de tapas seront ravi(e)s de découvrir les croquettes d’aubergines farcies à la provola et aux tomates confites, à réaliser lors des apéros Skype entre potes. 

Ingrédients : 

  • 3 aubergines finement tranchées dans le sens de la largeur
  • 80 grammes de provola fontana (ou de mozzarella fumée) finement tranchée dans le sens de la longueur
  • 20 tomates confites
  • 40 grammes de farine de riz
  • 3 jaunes d’oeufs légèrement battus
  • 140 grammes de chapelure (ou de panko ou de corn-flakes)
  • 1 litre d’huile de tournesol
  • sel et poivre du moulin

Préparation : 

Placer les aubergines dans un plat, saler et laisser dégorger environ 20 minutes. Déposer un morceau de provola et deux tomates confites sur une tranche d’aubergine, puis recouvrir d’une autre tranche d’aubergine. Pincer les bords des aubergines avec les doigts pour refermer. Faire de même avec les tranches d’aubergine restantes. 

Mettre la farine de riz dans une assiette creuse, les jaunes d’oeufs dans une deuxième et la chapelure dans une troisième. Tremper chaque assemblage d’aubergine dans la farine de riz, puis les jaunes d’oeufs et enfin la chapelure, en recouvrant bien toute la surface. 

Préchauffer le four à 180 °C (thermostat 6). Chauffer l’huile dans une grande cocotte à 160 °C, jusqu’à ce que des bulles se forment à la surface. Cuire les aubergines trois minutes de chaque côté. Les égoutter sur du papier absorbant. Saler et poivrer. Placer les aubergines frites sur une plaque à four recouverte de papier cuisson. Enfourner cinq minutes, jusqu’à ce que le fromage ait fondu.

Recette tirée de La Cucina du Big Mamma: les meilleures recettes de nos trattorias

Bon appétit et stay tuned sur Instagram pour des recettes sexy made in Italie ! 

Article de Marion Tabard.