Alerte aux baroudeurs et aux âmes en mal de déconnexion : cet article spécial « city breaks » est fait pour vous. Pas le temps ni l’envie de partir deux semaines en club les pieds dans le sable ? La solution : s’octroyer des parenthèses enchantées dans les métropoles sillonnant le territoire français. Des petits budgets, en passant par les adresses haut de gamme, on a concocté une sélection qui fleure bon l’ode à l’évasion dans la jungle urbaine.

Escapade parisienne partie 1 – The Hoxton Paris

Dans cet hôtel particulier cossu datant du XVIIIème siècle, on est de suite charmé.e par le savant mélange entre authenticité du parquet en chevrons et des pierres apparentes, et modernité des verrières et du mobilier, dans les parties communes comme dans les chambres.

Concernant ces dernières, leur superficie oscille de 13 à 36 m2. L’objectif ? Esquisser une offre déclinable, en fonction de la situation et de la bourse de chacun.

Si le ventre crie famine, le restaurant Rivié saura amplement remplir les attentes (et la panse) des affamé.e.s, avec des assiettes novatrices aux influences asiatiques, tout en gardant l’ADN de la brasserie typique française.

Pour plus d’informations, on clique par ici.

Escapade parisienne partie 2 – Orso Hôtels

Certes, la France excelle dans le domaine de la gastronomie, mais l’hôtellerie made in cocorico réserve aussi de belles pépites. A travers le groupe Orso, ce sont des valeurs de communion, de lieu de vie agréable et de partage qu’Anouk et Louis Solanet ont souhaité souligner.

Dispersées aux quatre coins de la capitale, chacune des adresses dispose d’une essence et d’un style qui lui est propre. Du cocon nature et végétal de l’hôtel Doisy, en passant par l’esprit neutre et sans fioritures du Wallace ou le boudoir intellectuel du Léopold, on est à coup sûr touché.e par le supplément d’âme se dégageant de chaque lieu.

Tenté.e ? C’est par ici que ça se passe.

Virée cannoise haut de gamme – Hôtel Martinez

Non loin de la Croisette, se trouve une adresse Art déco maintenant devenue célèbre : l’hôtel 5 étoiles Martinez.

Les chambres spacieuses et les suites, à la vue imprenable sur l’étendue bleu azur, ont été repensées par l’architecte Pierre-Yves Rochon et parées d’une décoration entre modernité et élégance des années 1930.

Ici, ce ne sont pas les activités oniriques qui manquent : centre de remise en forme, restaurant « La Palme d’Or » primé 2 étoiles Michelin ou encore spa. Bref, tout est fait pour passer un séjour de rêve.

Pour plus d’infos ou réserver, on se dirige par ici.

Bon plan lillois – Mama Shelter Lille

De la « small mama » à la « XXL mama« , autrement dit du petit nid douillet solo à l’escapade en tribu dans la capitale des Flandres, tout le monde est conquis. Dans ces espaces à la dominante rose poudré, le mobilier se veut soigné, minimaliste et tendance.

Côté espaces communs, on n’est pas en reste, puisque la famille Mama Shelter dispose d’une restaurant et d’une terrasse. Au menu côté grignotes : des assiettes généreuses gorgées de soleil et des mets régressifs à souhait.

En plus : live et DJ sets sont également de la partie…

Intrigué.e ? On se rue juste ici.

Voyage funky à bas prix – Mob Hôtel Lyon

S’immiscer au Mob Hôtel, c’est se confronter à des good vibes de folie ! Au niveau des chambres, on a le choix entre deux options : la « Mob » (2 adultes et 1 enfant) ou la « Master Mob » (4 adultes et un enfant), qui diffèrent en fonction du nombre de personnes à accueillir et de l’espace désiré.

Confortables, fonctionnelles et agencées avec soin, elles demeurent idéales pour un séjour au centre de la capitale de la gastronomie.

En termes de plaisirs gustatifs, l’hôtel mise sur une cuisine aux notes méditerranéennes, responsable et éthique. Pour les petits creux, le Mob Juice Bar délivre jus minute et snacks sucrés healthy.

En route ? C’est par ici.

Plus une minute à perdre, on se rue dans ces oasis frenchy, où bonne humeur et farniente demeurent les maîtres-mots.

Boire une mousse en terrasse, déguster une salade César au soleil ou s’octroyer un week-end dépaysant sur la côte, on en rêvait depuis deux mois et c’est dorénavant possible. Pour assurer la sécurité optimale de la clientèle, des mesures sont dégainées, à l’instar de l’espacement entre les tables. Une interrogation demeure toutefois : comment visionner la carte des plats proposés ? Éléments de réponse avec l’application OuiLaCarte.

Le crédo OuiLaCarte : favoriser la digitalisation

Menus sur des sets en papier, ardoise avec l’ensemble des plats ou encore carte à l’entrée des enseignes … Trouver une solution fiable et efficace relève du casse-tête chinois pour nos amis les restaurateurs.

Noham Choulant, créateur de AirK2 et expert de la dématérialisation s’est armé d’une brillante idée en cette période de déconfinement. Le noyau dur du projet ? Miser sur le numérique en digitalisant les cartes et les menus. En clair, on scanne avec son smartphone un QR code disposé sur la table et, en un claquement de doigt, de nouvelles opportunités se dégagent. « Notre application 100 % digitale simplifie l’organisation au quotidien tout en garantissant le respect des précautions et des gestes barrières. Les clients peuvent ainsi profiter et savourer l’instant présent, sans stress », détaille le fondateur du concept.

AirK2 Noham Choulant

L’objectif final ? Maintenir un accueil chaleureux et 100 % bonne humeur, le tout dans un élan de confiance et de sérénité entre les équipes et les clients.

Une myriade de possibilités à la carte

Du côté des consommateurs, après avoir scanné le QR code un triptyque de fonctionnalités s’éveille : lire la carte sur smartphone, passer ou modifier sa commande et enfin recevoir son addition par mail.

Au niveau des professionnels, durant le service, les choix des clients sont envoyés à l’instant-t aux serveurs, qui suivront aisément les tables dont ils s’occupent. Les cuistots, loin d’être lésés, reçoivent eux aussi les notifications au fur et à mesure. Après le rush, les établissements se munissent d’un écran récapitulatif visant à garder un œil sur les commandes et les montants, et envoient facilement les notes à la clientèle.

Digitalisation des cartes et menus

Au final, un abonnement au prix tout doux de 10 euros par mois pour booster son activité !

Au programme des prochaines innovations, la création d’un espace collaboratif ou la gestion des cartes de fidélité… Alors pour se tenir au jus, on clique juste ici.