Avis à tou·te·s les fans de Carrie Bradshaw ! La série Sex & The City va revenir pour une septième et dernière saison de dix épisodes. 

Et vous serez probablement ravi·e·s de savoir que c’est le cast original qui jouera dans cette septième saison. Enfin, presque tout le cast. Sarah Jessica Parker, Kristin Davis et Cynthia Nixon seront de la partie [ndlr : Carrie Bradshaw, Charlotte York et Miranda Hobbes], mais Kim Cattrall [ndlr, Samantha Jones] n’a pas été citée. HBO n’a pas précisé pourquoi elle ne sera pas à l’affiche. Et même si cette nouvelle nous inquiète, on est heureux·se·s de retrouver les trois meilleures amies, qui seront alors âgées d’une cinquantaine d’années. 

And just like that…

C’est le nom de la saison, mais rien ne pourrait mieux décrire le retour de la série Sex and the City, tant espéré par les fans. Au programme ? Après six saisons, deux films et un préquel, on pourrait s’imaginer que Darren Star [ndlr, le créateur de la série] n’aurait plus rien à raconter. Et pourtant ! Si le personnage de Samantha Jones nous manquera sans aucun doute, les trois amies Carrie Bradshaw, Miranda Hobbes et Charlotte York auront largement de quoi nous divertir. Entre amour et amitié, vous aurez l’impression de retourner dans les années 2000. 

Une saison plus inclusive ?

Sex & The City - © Instagram @sex_and_the_city_official
Sex & The City – © Warner Bros. Pictures

Et justement, on a peur d’un retour dans les années 2000 trop littéral. Parce que qui dit nouvelle saison, dit 2021 et inclusivité. Sans la présence de Samantha Jones, la femme bien dans son corps et libérée sexuellement de la série, on n’y croit moyen. Eh oui, même si on adore les trois autres personnages, elles sont tout de même toutes hétérosexuelles, minces et d’un milieu social élevé… En bref : ultra-privilégiées. 

On n’a plus qu’à espérer que tout ce beau petit monde se rendra compte de tout ça lui-même. 

Aucune date de sortie n’a été annoncée pour le moment, mais les premières scènes devraient être tournées à New York au printemps prochain. 

Article de Clémence Bouquerod