Avec toute l’agitation autour du Coronavirus et de la tension générale qui en découle (à juste titre), on a eu envie de vous partager une news qui remonte le moral : un nouveau patient a guéri du VIH !

Crédits @wehaveawish

En 2011, le premier malade, « le patient de Berlin », a.k.a. Timothy Ray Brown, avait guéri du VIH. Neuf ans plus tard, c’est au tour d’Adam Castillejo de guérir, atteint à la fois du VIH et d’un cancer du sang. Pour traiter cette seconde maladie, il a bénéficié d’une greffe de moelle osseuse et de cellules souches issues de donneur.se.s porteur.se.s d’une mutation génétique rare les immunisant contre la maladie, le CCR5. C’est cette greffe qui a permis à Timothy Ray Brown et Adam Castillejo de guérir.

Mais les chercheurs reconnaissent que la procédure utilisée sur ces deux patients n’est pas la solution pour les 38 millions de personnes touchées par le VIH, dont seulement 62% d’entre elles bénéficient de la trithérapie pour bloquer la propagation de l’infection… sans la supprimer. En effet, la procédure est lourde et risquée – le taux de mortalité pour une transplantation de cellules-souches étant de 10 %.

Pour autant, près de 40 ans après la découverte du VIH, il s’agit là d’une véritable avancée scientifique, porteuse d’espoir !

Article de Sofia Rogozarski