Une fois le boulot terminé, on a parfois envie de sortir, de se mêler à la foule et de boire un verre accompagné·e de quelques grignotes. Des bouteilles et spiritueux de qualité, des mets simples mais raffinés, le tout agrémenté d’une ambiance survoltée : difficile de combiner l’ensemble de ces facteurs, même en plein cœur de Paname. Pas de panique, à la rédaction, on a dégoté de petites perles qui vous feront vivre une expérience culinaire inoubliable et sans fioritures. Ready ? Tour d’horizon des meilleures caves et tables à manger.

MONBLEU – La fromagerie 2.0

Qui a dit que le fromage était ringard ? Chez MONBLEU, ce produit « parfumé » retrouve ses lettres de noblesse. En effet, l’enseigne à l’identité marquée se scinde en trois entités : une fromagerie, un restaurant et un comptoir. On passe la porte du comptoir et l’on sent de suite (en plus du brie de Meaux) la joie de vivre qui se dégage du lieu ! Tapisseries aux murs, canapés patinés et coussins dépareillés : l’esprit « titi parisien » nous enivre.

On s’installe sur l’une des chaises hautes du bar et l’on déguste de régressives coquillettes au jambon blanc surmontées de reblochon gratiné ou encore un arancini à la fourme de Montbrison et sa crème de poivron. L’option bis : se concocter un plateau de fromages, en choisissant parmi une imposante sélection sourcée. Pour la note sucrée finale, on fonce sur des figues rôties, jointes à un fromage blanc fermier.

Alerte aux aficionados de plateaux de fromages : De 15 à 19 heures, pour l’achat de trois fromages, un petit quatrième surprise est offert !

Frenchie Pigalle – La table à manger la plus sexy de Paris

C’est un fait : le quartier éclectique et bouillonnant de Pigalle rime avec convivialité et rencontre. Et ça, Greg Marchand, le fondateur, l’a bien compris. Dans son antre aux tonalités urbaines et boisées, pimpé de fleurs séchées, il fait tinter les casseroles et propose des assiettes de « snacking » haut de gamme, fun et travaillées !

On raffole notamment de son best-seller : les tagliolini à l’encre de seiche, moules, chorizo et bouillabaisse. En bouche, se produit une explosion de saveurs, faisant atterrir les papilles en plein bassin méditerranéen. On chavire également pour les audacieuses nuggets au ris de veau. Côté douceurs, on est séduit·e par une tarte aux fraises confiturées, agrémentée de thym citronné.

Buvette Paris – L’adresse au sourcing 100 % terroir

Légumes, fromages, café ou encore olives : savez-vous ce qu’ont en commun ces produits ? Leur sourcing made in France, mettant à l’honneur des producteurs passionnés distillant un savoir-faire incroyable. Ce crédo affiché par Buvette Paris est suivi sept jours sur sept, au déjeuner comme au dîner dans un lieu intimiste et chaleureux.

Au programme des réjouissances culinaires : une tartine ratatouille et chèvre frais et des rillettes de saumon aux deux saumons. On termine en se délectant des douces gaufres au Nutella de notre enfance.

La Rôtisserie Gallopin – La tradition en mode street food

Dès l’entrée, les deux imposantes rôtissoires Gallopin plantent le décor dans une salle aux coloris bleutés, rehaussée de carreaux de faïence et de pierre de Bourgogne. Les apparences sont parfois trompeuses, et preuve en est, on est bien loin de la traditionnelle brasserie à la française. Ici, l’artisanat culinaire est respecté et sublimé dans un élan contemporain.

Concrètement, on mange quoi ? En guise de préambule, on découvre un chou-fleur rôti à la broche marié à du yaourt et de la coriandre. On continue l’escapade gustative avec un sandwich pita au poulet fermier ainsi qu’un pâté en croute en version finger food. On termine, chocolovers que nous sommes, avec une mousse au chocolat façon Snickers !

De quoi s’éveiller les papilles, même en plein milieu de la semaine !

Pour encore plus de bons plans et adresses insolites, go sur Paulette Map.